Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Fevrier 2013
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par M. David ALPHAND et Mme Laurence DREYFUSS relatif à la candidature de Paris pour l'Euro 2020 de football.

Débat/ Conseil municipal/ Février 2013


 

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Nous examinons le v?u non rattaché référencé n° 52 dans le fascicule, déposé par M. David ALPHAND et Mme Laurence DREYFUSS, relatif à la candidature de Paris pour l'Euro 2020 de football.

La parole est à M. David ALPHAND, une minute !

M. David ALPHAND. - Monsieur le Maire, merci.

Le président de l?U.E.F.A., M. Michel PLATINI, a annoncé une formule très innovante pour le prochain Euro 2020 de football, championnat d?Europe des nations. Il s'agit, en effet, de rendre ce championnat itinérant, alors que jusqu'à présent, ce championnat était organisé par un pays en particulier. C'est, d'ailleurs, le cas de la France en 2016, et nous ne pouvons d?ailleurs que nous en féliciter. A cette occasion, Paris sera dotée d'un stade que j'oserai qualifier de "flambant neuf", le Parc des Princes, pour lequel un certain nombre d'investissements seront réalisés d'ici la tenue de l'Euro 2016. L'Europe du football, les Parisiens et les amateurs français de foot ne comprendraient probablement pas que Paris ne soit pas candidate pour accueillir quelques-uns des matchs de l'Euro 2020 de football. C'est la raison pour laquelle, avec ma collègue Laurence DREYFUSS, nous proposons le dépôt de la candidature de Paris. Merci.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - La parole est à M. VUILLERMOZ.

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint. - Merci, Monsieur le Maire.

Monsieur ALPHAND, effectivement, l?U.E.F.A. a annoncé courant janvier une nouvelle organisation de l'Euro de football pour 2020. Il s'agit, comme vous le dites, non plus d'un pays d'accueil et de villes hôtes, mais d?une ville par pays, et plus précisément de 13 villes européennes.

Si les villes seront désignées en septembre 2014, vous n'ignorez pas qu'il appartient d'abord aux instances sportives de faire acte de candidature, ce qui n'est pas le cas encore pour la Fédération française de football. Je fais remarquer que dans cette nouvelle configuration de l?organisation de l'Euro 2020, soit une ville par pays, on peut penser que le modèle standard des stades retenus sera certainement en rapport avec des jauges élevées, certainement plus de 50.000 spectateurs, ce qui n'est pas le cas du Parc des Princes. Monsieur ALPHAND, Paris, comme vous l?avez dit, sera ville hôte pour l'Euro 2016, soit quatre ans avant, et quatre ans encore à attendre, et il faut le réussir et cela va coûter cher. De plus, il serait à mon sens bien prématuré de nous engager sur un v?u sans avoir au préalable pris connaissance de ce qu'en pense le Ministère des Sports, qui s'est doté récemment d'un délégué interministériel aux grands événements sportifs d'intérêt national. A mon avis, c'est son rôle de prendre position pour savoir si la France est candidate ou pas, et ensuite de discuter certainement avec les villes de France qui ont des stades aussi et qui correspondent à cette jauge. Alors, Monsieur ALPHAND, comme le timing n'est pas le bon, je vous demanderai de bien vouloir retirer votre v?u. Dans le cas contraire, j'émettrai un avis défavorable.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Merci.

Monsieur ALPHAND, retirez-vous votre v?u ?

M. David ALPHAND. - J'ai bien entendu l'argumentation de M. VUILLERMOZ. Je me range à sa demande, en précisant néanmoins que le dépôt de candidature doit être adressé à l'U.E.F.A. d'ici le mois de septembre. C'est la raison pour laquelle je lui propose une clause de revoyure le mois prochain, lors de notre prochaine séance de Conseil de Paris, en espérant que le dossier ait pu avancer.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Revoyons-nous !

Tous les mois, nous prenons rendez-vous.