Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Fevrier 2013
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2013 DFPE 8 - Autorisation de percevoir une subvention de l'Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie (ADEME) dans le cadre du marché à procédure adaptée relatif au diagnostic et à la formation à l'application des pratiques environnementales dans les établissements d'accueil de petite enfance de la Ville de Paris.

Débat/ Conseil municipal/ Février 2013


 

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Nous examinons le projet de délibération DFPE 8 relatif à une autorisation de percevoir une subvention de l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie, l?ADEME. La parole est à Mme FOURNIER, pour cinq minutes.

Mme Danielle FOURNIER. - Merci.

Le Plan Climat qui a été adopté par notre Conseil a fixé des objectifs ambitieux en matière d'écologie et de développement durable :

- réduire de 30 % les émissions de gaz à effet de serre d'ici 2020 par rapport à 2004 ;

- réduire de 30 % les consommations énergétiques du parc municipal et de l'éclairage public ;

- atteindre 30 % de consommation énergétique provenant des énergies renouvelables.

Ces grands objectifs généraux ont été déclinés sur différentes thématiques comme l'introduction de 30 % d'alimentation biologique dans les cantines d'ici 2014 ou la rénovation thermique de 600 écoles parisiennes d'ici 2020.

La démarche écolo-crèche qui a été lancée à l'automne dernier figure parmi les nouvelles initiatives majeures, s'inscrivant dans la droite ligne du Plan Climat.

Cette démarche globale vise à approfondir encore davantage la prise en compte de l'écologie dans tous les aspects de l'accueil collectif de la petite enfance à Paris, de la politique des achats menée par les services de la DFPE, aux activités pédagogiques mises en place dans les établissements. L'objectif est in fine de définir des pistes d'amélioration et de changement dans les structures tout en sensibilisant et formant le personnel encadrant aux bonnes pratiques environnementales. Le caractère novateur et ambitieux du projet écolo-crèche a suscité l'intérêt de l'Ademe Ile-de-France, comme vous l'avez mentionné dans la présentation de ce projet de délibération, qui a décidé d'accorder une subvention destinée à financer la première tranche du marché, soit la réalisation des diagnostics et la définition des pistes d'amélioration. En tant qu?élue écologiste, je me réjouis de la mise en place de ce projet. J'aurais donc grand intérêt à suivre son évolution et je souhaite demander à l'adjoint compétent, Christophe NAJDOVSKI, s'il est possible de nous faire une première présentation du travail entrepris. Je vous en remercie.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Merci, Madame.

La parole est à M. Christophe NAJDOVSKI, qui ne vous refuse rien.

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint. - Jamais ! Surtout à notre collègue Danielle FOURNIER, que je remercie d'être intervenue et de montrer son intérêt sur cette démarche intitulée écolo-crèche, qui s'inscrit dans le prolongement d'une politique volontariste mise en place dans le secteur parisien de la petite enfance.

Politique volontariste en matière d?environnement et de développement durable à travers, par exemple, l'objectif des 30 % d'aliments issus de l'agriculture biologique dans les repas qui seront servis aux enfants d'ici la fin de la mandature.

Je rappelle également pour mémoire que la Ville de Paris a été pionnière dans la suppression des biberons contenant du bisphénol A et puis bien entendu, tous les bâtiments, les nouveaux établissements qui sont créés le sont selon une démarche de Haute Qualité Environnementale et se conforment au Plan Climat de la Ville de Paris.

Pour ce qui est de la démarche intitulé "Ecolo Crèche", nous avons recours à un prestataire extérieur qui est spécialisé, dans le cadre d'une démarche globale, qui appréhende tous les domaines liés au fonctionnement des crèches. Cela concerne l'alimentation, le bâti, l'énergie, l'entretien, les déchets, les transports, les activités, les jeux, l'hygiène, l'eau. Le but est d'identifier de nouveaux champs d'intervention dans une perspective de réduction de l'impact environnemental du fonctionnement des établissements d'accueil de la petite enfance.

L'ambition de cette démarche innovante a convaincu l'Agence de l?environnement et de la maîtrise de l'énergie, l'A.D.E.M.E. Ile-de-France, de répondre favorablement à la demande de subvention que nous leur avons adressée et nous les en remercions.

Le prestataire extérieur, qui a été choisi suite à une procédure d'appel d'offres, est l'Atelier Méditerranéen de l'Environnement qui est l'initiateur de cette démarche "Ecolo Crèche" ; démarche qui a débuté à la fin du mois d'octobre par une première phase de diagnostic environnemental qui a concerné à la fois les services centraux et 20 établissements pilotes choisis sur la base du volontariat. Cette phase de diagnostic vient de se terminer et je tiens à remercier la remarquable implication du personnel des services centraux de la DFPE et des établissements pilotes, qui ont pleinement mesuré l'intérêt de la démarche et ont participé activement auprès du prestataire à l'élaboration d'une méthode d'analyse adaptée à la Ville de Paris. Je voudrais dire à Danielle FOURNIER que je comprends son impatience de prendre connaissance des premiers résultats de la démarche, mais nous ne sommes pas encore assez avancés dans les processus. La phase de diagnostic va ainsi s'achever dans les tout prochains jours et, une fois ces diagnostics finalisés, des groupes de travail thématiques vont être établis et vont être chargés de définir des orientations, en identifiant les freins aux évolutions et les procédures nécessaires au changement. Cette phase de réflexion sur les pratiques se terminera à la mi-mars et sera suivie par des séances de formation du personnel des 20 crèches pilotes, qui se tiendront au cours du mois d'avril. Ce ne sera donc qu'à la fin du mois de mai que le rapport final sur la démarche "Ecolo Crèche" sera validé. Je vous donne donc rendez-vous au printemps pour vous présenter les fruits de ce travail ambitieux et passionnant et vous remercie pour cette intervention.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Merci, Monsieur le Maire.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DFPE 8.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2013, DFPE 8).