Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Fevrier 2013
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe E.E.L.V.A. relatif à la sécurité de la traversée du cours de Vincennes.

Débat/ Conseil municipal/ Février 2013


 

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Nous passons à l'examen du v?u référencé n° 17 dans le fascicule, présenté par le groupe E.E.L.V.A. et, en l'occurrence, par M. Christophe NAJDOVSKI, concernant la sécurité de la traversée du cours de Vincennes. Christophe, une minute, et Julien BARGETON répondra.

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint. - Merci, Monsieur le Maire.

Depuis le 15 décembre, la mise en service de l?extension du tramway T3 a permis le retour du tramway dans l?Est et le Nord de Paris. Ce tramway connaît déjà un grand succès, comme en témoignent les nombreux voyageurs qui l?empruntent chaque jour sur la partie qui a fait l'objet de cette extension.

A la porte de Vincennes, le choix d?un aménagement des deux terminus de tramway de part et d'autre du cours de Vincennes a été pris en 2008. Ce choix a été motivé à la fois par la R.A.T.P. pour établir une correspondance avec la Ligne 1 du métro et par la Préfecture de police qui a, de son côté, imposé que la plate-forme du tramway soit implantée en position bilatérale sur les terre-pleins piétons. Ce choix d'implantation a pour conséquence que les nombreux usagers du tramway sont obligés de traverser le cours de Vincennes pour prolonger leur parcours, soit du T3 A vers le T3 B en direction du Nord, soit du T3 B vers le T3 A en direction du Sud. Nous pouvons observer chaque jour que de nombreuses personnes se pressent et courent pour passer d?un tramway à l?autre, et traversent à la va-vite le cours de Vincennes, en croisant un flux de circulation important de véhicules. Nous souhaitons, à travers ce v?u, que la Mairie de Paris et la Préfecture de police examinent rapidement des mesures qui peuvent renforcer la sécurité des piétons qui traversent le cours de Vincennes au droit des plates-formes du tramway. Cela peut être une limitation de ce tronçon du cours de Vincennes à 30 km/h, des aménagements complémentaires, un renforcement de la signalisation ou d'autres dispositifs de prévention ou d?information des voyageurs ; je pense notamment à la possibilité que pourrait?

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Je vais vous inviter à conclure, je suis désolé. Vous avez dépassé largement le temps.

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint. - ? à la possibilité qu?il pourrait y avoir d?une information en amont du temps d'attente du tramway de la ligne pour prolonger le parcours. Voilà le sens de ce v?u. Je vous remercie.

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Merci.

Monsieur BARGETON, vous avez la parole.

M. Julien BARGETON, adjoint. - Merci. Les piétons qui traversent le cours de Vincennes pour se rendre d?un quai du tramway à l?autre sont très nombreux. Nous devons rester vigilants pour sécuriser ces traversées piétonnes. Une population vulnérable (d'enfants, de personnes âgées) est amenée à traverser le cours de Vincennes pour rejoindre un autre tronçon du tramway.

Mme Frédérique CALANDRA, la maire du 20e arrondissement, et Mme Michèle BLUMENTHAL, la maire du 12e, m?ont déjà d?ailleurs interpellé à plusieurs reprises sur ce sujet. Par ailleurs, en raison des équipements publics, à savoir les lycées, situés aux abords du cours, de nombreux lycéens empruntent ce passage, parfois à plusieurs et sans doute moins attentifs à la circulation automobile. Par un courrier de son proviseur, le lycée Maurice Ravel nous alerte sur les dangers pour les lycéens et se mobilise dès à présent pour sensibiliser ses lycéens à un comportement plus attentif quant à la circulation automobile. Nous devons les accompagner, comme l?ensemble des piétons, en renforçant la sécurité des traversées. Nous étudierons différentes options afin d?accompagner les piétons et de sensibiliser les automobilistes à la présence régulière de piétons sur le cours de Vincennes, en lien avec la Préfecture de police, notamment pour envisager la réduction de la vitesse sur cet axe, qui est une piste intéressante. Une signalétique complémentaire pourra être mise en place pour sensibiliser les piétons et les automobilistes. Je laisse le Représentant de la Préfecture de police compléter, s'il le souhaite.

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Bon, alors, à l?invitation expresse de M. BARGETON, la parole est à M. Nicolas LERNER.

M. LE REPRÉSENTANT DU PRÉFET DE POLICE. - Un petit mot, Monsieur le Maire, d?abord peut-être pour dire que le cours de Vincennes, même si le trafic est important, n?est pas un site extrêmement accidentogène.

Cela étant, vous avez raison de dire que la situation que vous venez de décrire peut changer la donne.

Afin de sécuriser et faciliter cette traversée, M. BARGETON vient de rappeler les aménagements qui avaient d?ores et déjà été mis en place. La Préfecture de police est tout à fait disposée, et même désireuse d?être associée au travail qui sera poursuivi afin de voir si d'autres aménagements sont possibles.

J'ai évoqué tout à l?heure les radars dans les bois. Je voudrais dire que le Cours de Vincennes vient également d?être équipé de deux radars fixes qui sanctionnent les respects de vitesse. Dans le choix d?implantation des radars, vous voyez que nous avons essayé d'anticiper sur les aménagements qui allaient sortir de terre, notamment le tramway.

La question de la prévention est également importante.

Un petit mot de l'action des effectifs de police qui sont extrêmement présents, notamment dans les lycées du 12e. Sans doute faudra-t-il que l'on se concentre dans les mois qui viennent sur le lycée qu'a cité M. BARGETON, et d?autres également : Hélène-Boucher ou encore d'autres. Il pourrait d?ailleurs être envisagé que la Régie autonome des transports parisiens s'associe également à cette prévention d'une manière ou d'une autre. J?en viens pour conclure à la limitation de vitesse à 30 kilomètres/heure. Elle peut bien sûr faire l'objet d'échanges techniques, étant précisé que cette question devra aussi être analysée en prenant en compte le classement du Cours de Vincennes en axe de grande circulation, la possibilité de voir coexister différentes vitesses devant donner lieu à expertise plus approfondie.

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par le groupe E.E.L.V.A., assortie d'un avis favorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

La proposition de v?u est adoptée. (2013, V. 13). Je vous remercie.