Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Fevrier 2013
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe Communiste et élus du Parti de Gauche relatif à Nadir DENDOUNE.

Débat/ Conseil municipal/ Février 2013


 

Mme Pauline VERON, adjointe, présidente. - Nous examinons maintenant le v?u référencé n° 77 dans le fascicule, déposé par le groupe Communiste et élus du Parti de Gauche, relatif à Nadir DENDOUNE. La parole est à M. Alexis CORBIÈRE.

M. Alexis CORBIÈRE. - Le journaliste écrivain, intellectuel, pourrait-on dire, et militant engagé, Nadir DENDOUNE, dans le cadre de son activité professionnelle, a été arrêté le 21 janvier en Irak et est actuellement détenu par les autorités de ce pays.

Nous demandons qu'il soit libéré. D'ores et déjà, un comité de soutien s?est constitué. Ils ont rencontré différentes autorités. Je crois savoir que, samedi prochain, il y a encore un rassemblement devant l'Assemblée nationale, mais nous avons souhaité tout de même, même si cela a une valeur symbolique, que ce v?u soit adopté, afin que le nom de Nadir DENDOUNE soit à nouveau répété ici, car la pire des choses qui pourrait arriver à ce journaliste, c'est l'oubli.

Et aussi, si, éventuellement, des journalistes nous entendent, qu'ils n'hésitent pas, à son sujet, à faire preuve du même engagement dont ils font souvent preuve, à juste raison, lorsque d'autres journalistes rencontrent des difficultés. Je crois qu?il en va de la liberté de la presse, de la liberté d?expression : Nadir DENDOUNE doit sortir au plus vite des prisons et la Ville de Paris doit s'engager à ses côtés et exiger auprès des autorités qui le retiennent qu?il soit libéré au plus vite. Merci.

Mme Pauline VERON, adjointe, présidente. - Merci.

Pour vous répondre, la parole est à M. Pierre SCHAPIRA.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint. - Evidemment, l'Exécutif s'associe à ce v?u.

Ce journaliste s'est effectivement fait arrêter par la police irakienne alors qu?il prenait des photos et exerçait son métier de journaliste, mais enfin, il prenait des photos sur des lieux interdits, d'où le soutien finalement de R.S.F. Il photographiait sans autorisation, apparemment, le Q.G. des services de renseignements irakiens, ainsi que des barrages de police de l'armée.

Voilà !

Je n'irai pas trop dans les détails. Pierre LAURENT est très informé par l'ambassadeur d'Irak, qui me l?a dit lui-même.

Simplement, les autorités françaises ont tout de suite réagi pour éclaircir la situation et demander sa libération rapide. Les liens entre les autorités des pays sont de bonne qualité, même si le M.A.E. a dû déplorer hier le report de la visite consulaire qui aurait dû avoir lieu le 9 février. Nous souhaitons donc également que le Conseil dans son ensemble lui fasse part de son soutien et demandons sa libération dans les meilleurs délais. Donc, nous voterons votre texte.

Mme Pauline VERON, adjointe, présidente. - Monsieur POZZO di BORGO, pour une explication de vote ?

M. Yves POZZO di BORGO. - Je voulais proposer à l?adjoint, mais je crois qu?il l?a fait avant moi, et à M. CORBIÈRE de rajouter de demander, d?impliquer complètement nos autorités, le Ministère des Affaires étrangères, la diplomatie française, dans ce soutien-là, mais je crois que M. l?adjoint y a fait allusion, donc, nous, nous voterons le v?u, évidemment, dans ce sens-là pour conforter la position de M. CORBIÈRE et de M. SCHAPIRA.

Mme Pauline VERON, adjointe, présidente. - Merci.

Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par le groupe Communiste et élus du Parti de Gauche, assortie d'un avis favorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

La proposition de v?u est adoptée à l'unanimité. (2013, V. 39). Je vous remercie.