Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Fevrier 2013
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2013 DVD 5 - Signature des marchés relatifs à la réalisation d'enquêtes de circulation et d'enquêtes d'opinion et de comportement sur les conditions de déplacement et de stationnement à Paris (2 lots).

Débat/ Conseil municipal/ Février 2013


 

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Nous passons à l'examen du projet de délibération DVD 5 relatif à des marchés pour des enquêtes sur les conditions de déplacement et de stationnement à Paris.

La parole est à Mme DOUVIN.

Mme Laurence DOUVIN. - Mes chers collègues, j?ai visiblement apprécié la première ligne de l?exposé des motifs. Je la cite : "la réalisation d'enquêtes de circulation et de comptage sur la voirie permet d'améliorer la connaissance des caractéristiques de la mobilité parisienne et d'évaluer la politique des déplacements" ; quelle belle déclaration ! Comment ne pas être d?accord ? On ne peut que souscrire.

Il y a juste un petit problème qui est triple.

Le premier point est le suivant : quand on demande une enquête, des comptages, des relevés avant une opération, la plupart du temps, la réponse est "non" (cf. les voies sur berge, où nous avions demandé une expérimentation avec ce type de comptage et où cela a été refusé).

Deuxième problème, c?est la même chose dans toute grande opération d?aménagement, quand nous demandons : quels seront les reports, où auront-ils lieu, qu?est-il prévu pour les traiter, dans quelles conditions se feront-ils, un point avant et après l'opération, la réponse est aussi "non" et elle est ajoutée de : "il n'y a et il n'y aura aucun problème, puisque la circulation diminue régulièrement d'elle-même".

Dans de telles conditions, tout est fait pour empêcher d?arriver à une procédure qui est totalement absente des habitudes de la Municipalité. Cette procédure s?appelle une évaluation, mais ce mot est inconnu dans le vocabulaire de la Ville. Pourtant, une évaluation permet d'ajuster le tir quand c'est nécessaire, peut justifier une opération ou encore envisager sa modification ou même sa suppression, mais cette pratique est inconnue à la Mairie de Paris, puisque, par définition, elle est inutile, puisque le Maire a toujours raison.

Troisième point, quand il y a ce type d'enquête et de comptage, nous aimerions en avoir connaissance. Cela paraît logique, puisque ces enquêtes servent à nourrir la transparence d?une politique municipale fondée sur la clarté et la concertation, mais la réponse, souvent, est : "ce sont des enquêtes qui alimentent le bilan annuel des déplacements. Leur résultat est donc communiqué à travers les données de ce bilan et leur date de parution est fixée une bonne année après leur collation" ; cherchez l?erreur !

Même les enquêtes faites lors d'une expérimentation comme le tourne à droite des cyclistes au feu rouge, enquête qui ne porte vraiment pas à contradiction dans notre Assemblée, suit un sort identique et reste confidentielle, mais pourquoi ? Les élus de Paris n'ont-ils pas le droit d'être informés ? Ce domaine de la circulation fait-il donc peur ? Je dirai en conclusion que nous souhaitons évidemment voter pour ces enquêtes, mais que nous demandons leur communication aux conseillers de Paris. Je vous remercie.

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Merci.

Pour vous répondre, la parole est à M. Julien BARGETON.

M. Julien BARGETON, adjoint. - Merci.

Il s'agit, effectivement, de lancer des marchés pour réaliser des enquêtes de circulation et de comptage sur la voirie parisienne, ce qui permet d?améliorer la connaissance des caractéristiques de la mobilité parisienne et d'évaluer la politique de déplacement.

Elles sont restituées sous deux formes.

Une forme globale qui est le bilan des déplacements annuels et qui vous est communiqué? Il a été communiqué fin 2012 pour l'année 2011, c'est normal, il y a un temps de collation de toutes ces données ; c?est un document extrêmement utile, extrêmement intéressant, qui est d?ailleurs publié sur le site Internet de la Ville de Paris ; j'invite tous les élus à le consulter parce que c?est un document très riche. Effectivement, nous passons des études pour pouvoir réaliser ce bilan des déplacements.

Deuxième cas, elles sont utilisées aménagement par aménagement ; cela a été le cas pour les voies sur berges, pour l?avenue de Clichy, qui vous est chère, pour la place de la République, pour la rue de Rennes et pour un élément que vous avez cité : le cédez le passage cycliste qui a été expérimenté dans le 10e arrondissement.

A chaque fois, les éléments sont communiqués au moment des concertations, puisque les concertations que nous menons au moment des grands aménagements font l'objet de discussions, d'informations, etc. qui se fondent sur ces enquêtes et qui les utilisent et qui sont indiquées ; sur ce point, il n'y a absolument pas de difficulté.

Par exemple, vous citiez les voies sur berges ; toutes les enquêtes et les études sur la circulation que nous avons menées avec la Préfecture de police ont été communiquées au moment de la concertation qui a été très longue ; elles ont même été publiées. Sur ce point, il n'y a absolument aucun problème.

Ces études vous sont bien communiquées ; elles le sont, je le redis, sous deux formes : une forme synthétique globale et générale qui est le bilan des déplacements et à chacune des concertations que nous menons pour aménager la ville.

Franchement, je pense qu'il y a là un faux procès que vous nous intentez systématiquement, mais qui ne porte à rien, parce qu?au cas par cas, nous vous démontrons à chaque fois que l'on vous donne les éléments qui sont à la base des décisions que nous prenons. Vous pouvez, à chaque Conseil de Paris, retenter cette histoire, mais je crois vraiment que ce n'est pas solide ni valable. Merci beaucoup.

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Merci d'avoir réparé cette injustice.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DVD 5.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2013, DVD 5). Je vous remercie.