Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mars 2013
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe EELVA relatif à une approche durable et solidaire des manifestations culturelles et artistiques.

Débat/ Conseil municipal/ Mars 2013


 

M. Bernard GAUDILLÈRE, adjoint, président. - Le v?u n° 14 est relatif à une approche durable et solidaire des manifestations culturelles et artistiques. La parole est à Mme la présidente FOURNIER pour une minute.

Mme Danielle FOURNIER. - Merci. En avril 2009, il y a déjà un petit bout de temps, j'avais proposé au nom des élus écologistes, un v?u, qui a été voté, pour que la Ville définisse en concertation avec les acteurs concernés, une charte développement durable et solidaire pour les manifestations culturelles et artistiques parisiennes. Ce v?u, comme de nombreux v?ux étaient devenus un v?u pieux même s'il donnait quelques pistes d'action pour la mise en ?uvre des bonnes pratiques, en renvoyant un certain nombre de choses qui se font notamment en région et à l'initiative des régions. C'est pourquoi je reviens et nous revenons avec cette proposition en deux temps. Dans le premier temps, définir une charte développement durable et solidaire pour les grandes manifestations culturelles et artistiques dont la Ville est à l'initiative, ainsi que pour les grands établissements culturels que la Ville subventionne. Une sorte de conditionnalité serait bienvenue, et en tout cas il nous semble qu'à défaut d'être pionnière, la Ville pourrait maintenant être exemplaire en la matière. Et un deuxième temps, encourager les autres opérateurs artistiques et culturels à un comportement exemplaire par la création d'un écolabel pour les manifestations respectant un ensemble cohérent de critères environnementaux. Je renvoie pour varier un peu les exemples, à l?association "Fairplaylist", dont j?ai évoqué le travail lors du Conseil précédent, et à la structure "de rue et de cirque" qui a aussi une charte très développée en matière de développement solidaire et environnemental. Je vous remercie.

M. Bernard GAUDILLÈRE, adjoint, président. - Merci, Madame la Présidente. Pour répondre, la parole est à M. Bruno JULLIARD.

M. Bruno JULLIARD, adjoint. - Merci, Monsieur le Maire. C'est vrai que ce n'est pas la première fois que nous débattons de ce sujet en Conseil de Paris, lors de votre v?u en 2009, et nous avons déjà eu l'occasion d?aborder de nouveau ce point-là. D'abord, votre v?u de 2009 n'est pas tout à fait resté un v?u pieux, puisque la mise en ?uvre de certaines grandes manifestations culturelles et artistiques a fait par la suite l?objet d?une attention particulière notamment pour atténuer les éventuelles nuisances, mais aussi pour contribuer au respect de l'environnement d'ailleurs. Pour ne prendre qu'un exemple, une charte européenne commune aux différents organisateurs de Nuits blanches en Europe a été mise en place puisque ce concept a été développé dans plusieurs villes européennes. De la même manière, en matière de commande publique artistique, un des critères est la durabilité des ?uvres, c'est notamment le cas pour le parcours artistique du tramway. Je reconnais que ce n'est pas suffisant, mais c?est un sujet difficile à traiter puisqu?il faut déjà que nous le fassions plus qu'aujourd'hui, mais que nous conditionnions nos subventions à des associations culturelles qui organisent des événements. Il faut qu'il y ait une clause obligatoire de respect d'une charte qui pourrait être effectivement une charte de respect de l'environnement. Cela dit, une des grandes difficultés que nous avons est le contrôle que nous pourrions réaliser, de fait que nous ne pouvons pas le réaliser pour chacune des manifestations. Je vous propose que nous réfléchissions avec les services de la DEVE, de la DDEEES, et en lien avec Fabienne GIBOUDEAUX et Pauline VÉRON, pour que nous puissions donner une meilleure visibilité de nos attentes et même que ce soit une condition de nos subventions, mais surtout pour que nous puissions sur les principaux événements, et les principales manifestations culturelles, regarder comment nous pourrions avoir un minimum de contrôle pour que cela ne reste pas un v?u pieux. Il ne suffirait pas que ce soit une condition des subventions pour que de fait ce soit réalisé, mais je vous propose que nous puissions organiser un groupe de travail en ce sens, en tout cas c'est un avis favorable à votre v?u.

M. Bernard GAUDILLÈRE, adjoint, président. - Merci. Madame la Présidente, vous souhaitez reprendre la parole ?

Mme Danielle FOURNIER. - Pour compléter la proposition faite par Bruno JULLIARD, je pense que le cabinet de René DUTREY serait bien venu aussi dans la boucle pour que la concertation soit la plus large et la plus efficace possible.

M. Bernard GAUDILLÈRE, adjoint, président. - Ces précisions étant apportées, je mets aux voix, à main levée, le v?u avec un avis favorable de l'Exécutif.

Qui est pour ? Qui est contre ? Abstentions ? Le v?u est adopté. (2013, V. 47). V?u déposé par le groupe PCF/PG relatif au service