Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2004
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

47 - 2004, DPA 208 - Réalisation d'une piscine flottante en rive gauche de la Seine en amont du pont de Bercy (13e). - Autorisation à M. le Maire de Paris de souscrire les avenants suivants : avenant n° 1 au marché relatif à la coordination des systèmes de sécurité incendie n° 03-26-322 signé avec la société "Axce Sécurité" ; avenant n° 1 au marché relatif au contrôle technique n° 03-26-144 signé avec la société "Véritas" ; avenant n° 1 au marché relatif à la coordination en matière de sécurité et de protection de la santé des travailleurs n° 03-26-321 signé avec la société "CERC Albin" ; avenant n° 1 au marché relatif à la réalisation d'une piscine flottante sur barges en rive gauche de la Seine en amont du pont de Bercy n° 04-26-080 avec "GTM Bâtiment" mandataire commun du groupement, avec les co-traitants suivants : GTM Génie civil et Services et I.D.P. pour le lot n° 2 et Robert de Busni architecte, archétique S.A., Agibat, Altia, Laure Quoniam, Pincipia Marine pour le lot n° 1

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2004


Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - Nous passons à l'examen du projet de délibération DPA 208 concernant la réalisation d'une piscine flottante en rive gauche de la Seine, en amont du pont de Bercy sur le 13e arrondissement et d'une autorisation accordée à M. le Maire de Paris de souscrire les avenants suivants : avenant n° 1 au marché relatif à la coordination des systèmes de sécurité incendie, avenant n° 1 au marché relatif au contrôle technique avec la société "Veritas", avenant au marché relatif à la coordination en matière de sécurité et de protection de la santé des travailleurs avec la société "CERC Albin", avenant au marché relatif à la réalisation d'une piscine flottante sur barges avec "GTM Bâtiment" mandataire commun du groupement et avec les co-traitants suivants GTM Génie civil et Services et I.D.P. pour le lot n° 2 et Robert de Busni architecte, pour le lot n° 1.
Je donne la parole à Mme Nicole AZZARO.
Mme Nicole AZZARO. - Merci, Madame la Maire. Cela sera très court.
Ce projet de délibération concerne donc la réalisation de la première piscine flottante dans le 13e arrondissement. Le projet est en cours et c'est un bon projet, on ne peut que s'en féliciter, d'autant qu'il prend en compte la démarche de haute qualité environnementale pour laquelle les élus "Verts" militent sans relâche pour qu'elle soit adoptée dans toutes les constructions de la Ville.
Parmi les cibles choisies sur ce projet, figure évidemment la gestion écologique de l'eau mais également les économies d'énergie. Pourtant, la mise en ?uvre d'un système de chauffe-eau solaire, particulièrement adapté pour ce type d'infrastructure, n'a pas été retenue.
En effet, la conception de la piscine ne s'y prête pas car les toits pas plus que les gardes-corps ne peuvent être équipés ni de panneaux, ni de tubes assurant le chauffage puisqu'ils sont conçus pour être enlevés de manière à ouvrir la plage la plus large possible et à offrir une piscine découverte en période estivale.
Cependant, la construction d'une autre piscine flottante sur la Seine est prévue dans le 15e arrondissement. Ce projet est encore en cours d'élaboration. De l'eau passera encore sous les ponts, si l'on peut dire, avant que nous n'en posions la première pierre. Il serait donc très souhaitable que le principe de l'installation d'un système de chauffe-eau solaire soit d'ores et déjà posé sur ce futur projet. Ce système permettrait de couvrir les besoins en eau chaude sanitaire mais également du bassin de la piscine. Il permettrait en outre de générer d'importantes économies financières pour la Ville. Nous avons largement le temps d'intégrer cette dimension écologique au projet de piscine du 15e arrondissement. Il est donc temps d'agir.
Je vous remercie.
Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - Je donne la parole à M. CHERKI pour répondre.
M. Pascal CHERKI, adjoint, au nom de la 7e Commission. - D'abord, c'est une piscine qui est prévu dans l'ouest de Paris parce qu'elle n'est pas encore localisée, sinon les élus du 7e arrondissement, du 8e arrondissement et du 16e arrondissement, à juste titre, vont me dire : "Mais qu'est-ce que ça veut dire ? Pourquoi dans le 15e arrondissement ?". Le 15e arrondissement est une des possibilités, nous sommes en train d'affiner l'étude d'implantation.
Deuxième élément. Sur le principe, je n'ai pas d'objection, il faut qu'on regarde. On va l'intégrer à notre réflexion et voir si c'est possible de le faire.
Je vous le dis encore une fois, Madame AZZARO, vous l'avez très bien noté, en ce qui concerne la piscine dans le 13e arrondissement, la difficulté c'est qu'à partir du moment où vous voulez une piscine totalement découverte l'été, cela pose parfois des difficultés.
Mais on a quand même fait un pas en avant substantiel, vous l'avez noté et je vous en remercie, sur la manière dont on avait traité l'eau.
Sachez qu'à chaque fois maintenant qu'on avance dans un bâtiment public sportif, nous essayons de nous rapprocher le plus possible de l'optimum en matière de HQE. Donc voilà, "partir du réel pour atteindre l'idéal", comme disait un grand ancien.
Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - Merci, Monsieur CHERKI.
Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DPA 208.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
Le projet de délibération est adopté. (2004, DPA 208).