Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2004
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

220 - VI - Question du groupe du Mouvement républicain et citoyen.QOC 2004-535 Question de M. Georges SARRE et des membres du groupe du Mouvement républicain et citoyen à M. le Maire de Paris relative à l'avenir du zoo de Vincennes et à son maintien dans le service public de l'éducation

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2004


Libellé de la question :
"M. Georges SARRE et les élus du groupe du Mouvement républicain et citoyen attirent l'attention de M. le Maire de Paris sur les menaces qui pèsent sur l'avenir du zoo du bois de Vincennes du fait de la politique de désengagement de l'Etat. En effet, ce parc créé en 1934, propriété de la Ville de Paris, est géré par le Muséum national d'histoire naturelle qui souffre d'un manque de moyens et dépend du ministère de l'Education nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Face à la détérioration rapide de ce zoo, au cours des derniers mois, les salariés se sont mobilisés à la fin du mois d'août notamment pour éviter une fermeture définitive de cet établissement qui attire pourtant un vaste public, près de 750.000 visiteurs en 2003 (habitants de la Capitale, touristes français et étrangers). Il semblerait que le Gouvernement veuille privilégier désormais un "partenariat public-privé" pour redresser la situation de cet équipement qu'il a négligé au cours des dernières années. Cette politique déplorable risque de conduire à la transformation de cet équipement public en un quelconque parc animalier ce qui n'est pas satisfaisant pour le zoo, pour l'avenir du Muséum qui a le statut de grand établissement et pour Paris.
C'est pourquoi M. Georges SARRE qui s'est impliqué précédemment, en tant que député, pour la rénovation complète par l'Etat du Muséum demande à M. le Maire de Paris d'étudier les solutions qui pourraient permettre la mise en oeuvre d'un partenariat entre la Ville de Paris, le Muséum et son Ministère de tutelle pour sauver ce parc zoologique et en garantir le maintien dans le service public de l'éducation. Les élus susnommés souhaitent que soit rapidement étudiée la proposition d'une convention de partenariat pour le sauvetage de ce zoo et que la Municipalité fasse part de son opposition à toute privatisation de la gestion de cet équipement public."
Réponse non parvenue.