Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2004
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

124 - 2004, DPE 96 - Approbation du principe et des modalités d'attribution d'un marché sur appel d'offres pour le nettoiement du passage souterrain pour piéton Charles de Gaulle - Etoile (8e et 17e)

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2004


M. Eric FERRAND, adjoint, président. - Nous passons à l'examen du projet de délibération DPE 96 relatif à l'approbation du principe et des modalités d'attribution d'un marché sur appel d'offres pour le nettoiement du passage souterrain pour piéton Charles de Gaulle - Etoile, 8e et 17e arrondissement.
La parole est à M. LEBEL.
M. François LEBEL, maire du 8e arrondissement. - C'est le 8e surtout, pas le 17e.
En fait, mon intervention ne concerne pas directement M. CONTASSOT et le marché pour le nettoiement du passage, mais l'état dans lequel se trouve actuellement ce passage souterrain qui permet, je vous le rappelle, de conduire les millions de touristes qui visitent l'Arc de Triomphe, des Champs-Elysées à l'Arc de Triomphe lui-même, sans risquer de se faire écraser par les voitures.
Ce passage souterrain est emprunté chaque année, je viens de le dire, par des millions de touristes puisque l'Arc de Triomphe est le quatrième monument le plus visité de Paris. Or depuis des années, il présente un aspect particulièrement repoussant, d'abord parce que son éclairage est mortuaire, alors vous me direz et c'est d'ailleurs ce que dit l'architecte, que c'est précisément parce qu'il mène à un tombeau que l'éclairage est mortuaire. Il n'empêche que cet argument très fin ayant été trouvé, le passage lui-même est un endroit idéal pour les pickpockets et pour les agressions en particulier en fin d'après-midi.
Il est absolument indispensable, mortuaire ou pas, d'éclairer de façon normale ce passage souterrain et également d'en revoir complètement les revêtements muraux qui actuellement tombent petit à petit sur le sol. Ce qui d'ailleurs par la même occasion, Monsieur CONTASSOT, oblige le nettoiement à récupérer les restes des plaques qui tombent au sol.
C'est parfaitement indigne de Paris. C'est parfaitement indigne du monument que ce souterrain prétendait servir. Il est absolument indispensable, et cela ne coûtera pas des millions d'euros, que l'accès à l'Arc de Triomphe soit à la hauteur de ce monument national mondialement connu.
Je vous remercie.
M. Eric FERRAND, adjoint, président. - La parole est à M. CONTASSOT.
M. Yves CONTASSOT, adjoint, au nom de la 4e Commission. - Je ne suis pas du tout en désaccord avec ce que vous dites, Monsieur LEBEL, effectivement. Cela renvoie d'ailleurs à une problématique que nous avons sur un certain nombre de lieux où les aménagements à l'évidence n'ont pas été conçus en intégrant les aspects de nettoiement et d'entretien. Et je crois que là on est typiquement dans cette problématique où un passage en sous-sol comme cela est extrêmement difficile à entretenir s'il n'est pas conçu dès le début avec infiniment de précaution à la fois dans sa conception et aussi dans les éléments que vous avez évoqués d'éclairage, de décoration, etc.
Et je transmettrai à Denis BAUPIN pour que l'on voie dans quelle mesure, y compris en lien avec vous, il puisse y avoir éventuellement des travaux puisque ce n'est pas de la responsabilité de la DPE de rénover ce passage.
M. François LEBEL, maire du 8e arrondissement. - Je vous en remercie.
M. Eric FERRAND, adjoint, président. - Merci.
Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DPE 96.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
Le projet de délibération est adopté. (2004, DPE 96).