Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 2013
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Général
> Type de document (Débat / Délibération)  

2013 DDEEES 59 G - Subvention et convention (1.500.000 euros) avec le C.R.O.U.S. de Paris pour la réhabilitation du centre sportif universitaire Jean Sarrailh.

Débat/ Conseil général/ Avril 2013


 

Mme Olga TROSTIANSKY, présidente. - A présent, nous passons en 2e Commission avec le projet de délibération DDEEES 59 G accordant une subvention au C.R.O.U.S. de Paris pour la réhabilitation du centre sportif universitaire Jean Sarrailh.

La parole est à Mme Lyne COHEN-SOLAL.

Mme Lyne COHEN-SOLAL. - Merci beaucoup, Madame la Présidente.

Juste quelques mots pour vous rappeler, mes chers collègues, si c'était nécessaire, ce que représente le centre Jean Sarrailh du C.R.O.U.S. de Paris, qui est un bâtiment emblématique du Quartier Latin, qui a été construit entre 1958 et 1962 dans le 5e arrondissement, au-dessus de l'arrêt du R.E.R. Port-Royal.

Il s'inscrit dans une longue tradition historique d'accueil des étudiants français et étrangers venus suivre une formation universitaire en Sorbonne et, naturellement, plus largement à tous les étudiants travaillant à Paris.

Il comporte des bureaux administratifs, naturellement des services d'accueil d?étudiants, des restaurants, des logements étudiants (185), des logements de fonction et surtout 9.400 mètres carrés d'installation de sports universitaires.

Evidemment, ce bâtiment emblématique vieillit et il a été naturellement rénové par tranche, année après année. Cette fois-ci, nous devons voter un projet de délibération de 1,5 million d'euros afin de mettre aux normes le dernier étage de ce bâtiment pour permettre une continuité dans l?année de la pratique des sports collectifs en salle, actuellement difficile en hiver du fait de la vétusté du bâtiment.

Je voulais dire à Didier GUILLOT combien nous sommes préoccupés par la mise aux normes de ce bâtiment et combien nous sommes encouragés de voir que ce projet de délibération va permettre d'y répondre.

Merci beaucoup.

Mme Olga TROSTIANSKY, présidente. - Merci, Madame COHEN-SOLAL.

Pour répondre, la parole est à M. Didier GUILLOT.

M. Didier GUILLOT. - Merci, Madame la Présidente.

Chers collègues, vous le savez, dès 2001, la Ville et le C.R.O.U.S. de Paris se sont engagés ensemble dans un programme de création et de rénovation des équipements de vie étudiante parisiens.

Cet engagement illustre la nécessité d'une collaboration étroite entre tous les acteurs de la vie étudiante pour mener à bien les projets du Plan Campus, nécessité bien comprise d'ailleurs par la Ministre Geneviève FIORASO, Ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, qui veut redonner aux collectivités locales toute leur importance en matière de politique de l?enseignement supérieur et de la recherche, comme elle l?a encore rappelé mardi dernier à la Cité internationale universitaire de Paris.

Pour reprendre ses mots : "Rien n'est possible dans le Plan Campus sans les collectivités locales". C'est exactement le problème que l'on a connu depuis quatre ans du côté de la Ville et de la Région Ile-de-France.

Le projet de subvention qui vous est soumis aujourd'hui en est donc la première et la meilleure illustration. Dans la continuité des investissements déjà consentis par la Ville pour la première phase de rénovation du centre Jean Sarrailh en 2002-2003, il permettra de financer à hauteur de 1,5 million la réhabilitation des équipements sportifs.

Ce projet a trop longtemps été retardé par le dogme exclusif du tout P.P.P. défendu par le précédent Gouvernement.

Soucieuse des enjeux de vie étudiante, Geneviève FIORASO a donc inscrit le centre Jean Sarrailh comme l'un des sites prioritaires de 2013 dans le cadre du Plan Campus.

Ce lieu est l?un des points centraux de la vie étudiante à Paris, il est au c?ur du Quartier Latin et sur la ligne B du R.E.R., l'axe des pôles universitaires et étudiants, identifié justement par l?équipe d?architectes urbanistes missionnée par le Département de Paris pour rendre visible le campus parisien.

C'est la plate-forme multiservices historique du C.R.O.U.S. et de la vie étudiante parisienne. Son centre sportif a un rôle majeur à jouer dans la dynamisation du sport universitaire de Paris.

Il permet la pratique d'une grande variété de disciplines individuelles et collectives et accueille chaque année plus de 800 étudiants. De nombreux événements et compétitions universitaires s'y déroulent chaque année, c'est dire si le projet de rénovation du dernier étage du centre est attendu depuis longtemps par la communauté universitaire.

Je veux d'ailleurs dire ici que le sport est un élément clef du bien-être étudiant, cela a été signalé lors du rapport d?"Etudiant de Paris - Le Conseil" consacré au bien-être étudiant il y a deux ans. L'implication de la Ville aux côtés du C.R.O.U.S. et des universités en la matière est donc tout à fait naturelle.

Je vous donnerai deux exemples de cette implication :

La Ville s'est engagée aux côtés de la C.I.U.P. pour permettre la préservation et la rénovation des équipements sportifs universitaires présents dans son parc (c'était d'ailleurs l'objet d'une délibération au dernier Conseil de Paris) : les terrains de football et de rugby, et plusieurs courts de tennis.

Dans un tout autre registre, la Ville est partenaire du challenge du Monde des Grandes Ecoles et des Universités qui se déroulera le 1er juin au stade Charléty. Elle parrainera d?ailleurs cette année l?une des épreuves sportives.

Je vous invite donc à venir fêter le sport universitaire à Paris le 1er juin, en compagnie de futurs champions "made in Paris" et, d'ici là, à voter ce projet de délibération.

Merci beaucoup.

Mme Olga TROSTIANSKY, présidente. - Merci, Monsieur GUILLOT.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DDEEES 59 G.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté à l?unanimité, je vous remercie. (2013, DDEEES 59 G).