Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 2013
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe PCF/PG relatif à l'avenir de l'hôpital Bichat. Vœu déposé par l'Exécutif.

Débat/ Conseil général/ Avril 2013


 

M. Christian SAUTTER, président. - Nous passons aux v?ux nos 5 G et 5 G bis, relatifs à l'avenir de l'hôpital Bichat.

C'est Mme BECKER qui présente le v?u n° 5 G en une minute et M. LE GUEN présentera le v?u de l'Exécutif.

Mme Emmanuelle BECKER. - Merci.

La Direction de l'A.P.-H.P. et l'A.R.S. envisagent la suppression des hôpitaux Bichat et Beaujon au profit d'un nouvel hôpital fusionnant les services sur un autre site, dans la continuité de la loi HPST, autrement appelée loi BACHELOT.

Un tel projet mettrait fin à la proximité à laquelle répondent actuellement ces deux établissements pour les établissements Nord de Paris, ainsi que pour les villes de Clichy, Saint-Ouen, Asnières, Gennevilliers, Colombes, Levallois et entraînerait une réduction de lits qui passeraient de 1.400 à 1.000, voire 800, avec les suppressions de postes correspondantes.

La mairie de Clichy a organisé une séance extraordinaire de son Conseil municipal sur l'avenir de l?hôpital Beaujon, au cours de laquelle tous les intervenants ont exprimé leur rejet du projet de regroupement, leur volonté de mobilisation pour le maintien et la rénovation de l?établissement, dont la maternité, les services de psychiatrie et la cardiologie sont remis en cause.

Une pétition lancée par plusieurs forces politiques de Clichy a déjà recueilli en deux semaines plus de 6.000 signatures. Des v?ux ont été adoptés par les conseils municipaux de Gennevilliers, de Clichy, Saint-Ouen contre ce projet de regroupement et pour la modernisation des hôpitaux.

C'est pourquoi nous souhaiterions qu'à notre tour, le Conseil de Paris se prononce contre ce projet de réduction de l'offre hospitalière et de fermeture des hôpitaux Bichat et Beaujon et que M. le Président du Conseil de Paris demande à la Ministre de la Santé de revenir sur un tel projet.

Je vous remercie.

M. Christian SAUTTER, président. - Merci, Madame BECKER.

Je donne la parole à M. Jean-Marie LE GUEN pour donner l'avis sur le v?u n° 5 G et présenter le v?u n° 5 G bis.

M. Jean-Marie LE GUEN. - Merci, Monsieur le Président.

Oui, c'est un avis défavorable concernant ce v?u parce que, encore une fois, il n'y a pas de projet qui soit aujourd'hui présenté.

Je pense qu?il est absolument?

Pardon, on ne m?entend pas ?

Donc, je dis qu?aujourd'hui, il n'y a aucun projet établi par l?A.R.S. et par l'Assistance publique, donc il est de l'ordre de la rumeur, et pour certains autres, qui ne se limitent pas d'ailleurs au 18e arrondissement, de l'agitation. Effectivement, à la veille des élections, cela peut être utile de faire courir ici tel ou tel bruit, mais cela ne correspond pas à la réalité de ce qui est aujourd'hui débattu au sein de l?Assistance publique ou au sein des A.G.

Donc, je pense que nous n'avons pas à entrer dans ce jeu-là.

Par contre, et c'est l'objet du v?u n° 5 G bis, nous avons à nous préoccuper effectivement de la situation réelle des moyens qui sont accordés à l?Assistance publique d?une façon générale. Il ne faut pas commencer à faire le tour des arrondissements de la Capitale où chacun a envie de s'illustrer dans la défense remarquable de son hôpital local, mais s'intéresser plus généralement au premier hôpital universitaire français, au premier hôpital universitaire d'Europe, au C.H.U. de Paris, donc de se battre pour la défense des moyens qui sont donnés à l'ensemble de l'hôpital, en l'occurrence à l?Assistance publique.

C'est l'objet du v?u 5 bis que je présente.

M. Christian SAUTTER, président. - Merci, Monsieur LE GUEN.

Je me tourne vers Mme BECKER : vous êtes incitée à retirer votre v?u. Le maintenez-vous ?

(Approbation de la salle).

Le v?u est maintenu, donc je le mets aux voix, à main levée, avec un avis défavorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s?abstient ?

Le v?u est rejeté.

Je mets aux voix, à main levée, le v?u bis de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s?abstient ?

Le v?u est adopté. (2013, V. 13 G).