Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 2013
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe Communiste et élus du Parti de Gauche relatif au risque de fermeture du centre social "Le Relais Ménilmontant".

Débat/ Conseil général/ Avril 2013


 

M. Christian SAUTTER, président. - Nous passons à l'examen de v?ux non rattachés, en commençant par le v?u n° 2 G relatif au risque de fermeture du centre social "Le Relais Ménilmontant".

C'est Mme SIMONNET qui intervient pour une minute. Mme EL KHOMRI donnera l'avis de l'Exécutif.

Mme Danielle SIMONNET. - Ne soyez pas négatif, il s'agit d'un risque de fermeture, mais tout n'est pas encore mis en place et je pense que nous pouvons et nous devons rester optimistes.

Très rapidement, le centre social "Le Relais Ménilmontant", qui est aussi vieux que la promesse du droit de vote des résidents étrangers, est situé à la confluence des quartiers Belleville et Amandiers et il joue un rôle majeur dans le 20e arrondissement au service de l'implication citoyenne.

Le Département de Paris et la Caisse d'allocations familiales en sont par ailleurs les principaux financeurs.

Mais, voilà : le Diocèse de Paris est propriétaire du principal local du centre social et souhaite vendre ce bien et si possible à un bon prix.

Une relocalisation de ce centre social ailleurs n'aurait absolument aucun sens, puisque c'est là qu'il est implanté et, s'il était délocalisé dans un autre quartier, il se retrouverait à marcher sur les plates-bandes d'un autre centre social. Ce serait une absurdité.

Donc, nous émettons le v?u que le Conseil de Paris mobilise tous les moyens nécessaires, toutes les pistes envisageables pour garantir le maintien de l'activité du centre social dans ses locaux actuels, notamment en cherchant activement - et je sais que beaucoup de démarches ont d'ores et déjà été engagées - un bailleur social pour la reprise des locaux, en tous les cas que tout soit engagé pour garantir le maintien dans ses murs de ce centre social, "le Relais Ménilmontant", auquel nous sommes très attachés.

Je vous remercie.

M. Christian SAUTTER, président. - Merci, Madame SIMONNET, d'avoir présenté le v?u n° 2 G.

Mme Myriam EL KHOMRI indique l'avis de l'Exécutif.

Mme Myriam EL KHOMRI. - Un peu plus, si vous me le permettez, mais je serai rapide.

Mes chers collègues, nous avons en effet deux fronts, sur le 20e arrondissement, le premier est d?éviter la fermeture de la Fondation Croix Saint-Simon (nous en avons parlé tout à l'heure), et que ce centre social, en tout cas ses activités, puissent continuer à bénéficier aux habitants et le second, malheureusement, c'est aussi les locaux du centre social "Le Relais Ménilmontant".

Sachez que la maire du 20e arrondissement et moi-même sommes particulièrement mobilisées, je ne suis pas la seule à être mobilisée, également Jean-Yves MANO, mon collègue qui, lui également, est en train de mener des négociations avec le diocèse de Paris à qui appartiennent les locaux afin, justement, de faire perdurer l'activité du centre social sur le long terme.

Sur le court terme, nous souhaitons qu?une prolongation du bail permette de ne pas déloger le centre social et de laisser les négociations arriver à leur terme.

Je voudrais aussi rappeler que les centres sociaux ont toujours été une priorité de la mandature de Bertrand DELANOË, et ce depuis 2001. Je vous rappelle par exemple que, en 2001, financièrement, nous apportions 1,3 million d'euros aux centres sociaux et, aujourd'hui, ce sont 4,1 millions d'euros, donc c'est un vrai engagement et pas simplement des paroles, mais aussi un acte politique puisque c'est un budget qui va avec.

Sachez qu?Emmaüs a également fait une étude de faisabilité, puisque la parcelle est copropriété entre Emmaüs et le diocèse, le diocèse est propriétaire du centre social, il souhaite vendre les locaux à la fin du bail, ce qui entraînerait de fait la fermeture.

Emmaüs s?est également positionné pour faire une proposition de rachat de cette parcelle, proposition aujourd'hui insuffisante, mais tout ceci est en négociation. Par ailleurs, les salariés, les associations partenaires et les bénévoles sont informés de la situation du centre social, des réunions régulières ont lieu. Sachez que Frédérique CALANDRA, moi-même et, je pense, l?ensemble des élus du Conseil du 20e arrondissement, estimons qu'il est particulièrement inopportun de faire une communication officielle vers les usagers, car, à ce stade, nous n'envisageons pas la fermeture du centre social.

C?est pour ceci que je vous invite à retirer votre v?u, sachez que nous sommes particulièrement mobilisés pour éviter cette fermeture.

M. Christian SAUTTER, président. - Je me tourne vers Mme SIMONNET, vous voyez que tout l'Exécutif, autour de Mme EL KHOMRI, est mobilisé pour préserver ce centre social.

Est-ce que vous acceptez de retirer votre v?u ?

Mme Danielle SIMONNET. - Oui, puisque visiblement c'est un message optimiste qui se dégage, à travers cette demande de retrait du v?u.

Nous le retirons, je ne comprends pas néanmoins la dernière phrase que vous avez formulée, en estimant qu?il ne fallait pas en informer les usagers. Je pense au contraire qu?ils sont en train de se mobiliser, c'est fort utile, on a toujours besoin de s'appuyer sur un rapport de force favorable pour pouvoir défendre l'intérêt de la pérennité de ce centre social, mais nous retirons notre v?u et je vous en remercie. Nous serons vigilants et attentifs.

M. Christian SAUTTER, président. - Merci, Madame SIMONNET.

Le v?u n° 2 G est retiré.