Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2004
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

149 - QOC 2004-480 Question de M. Jean-Didier BERTHAULT et des membres du groupe U.M.P. à M. le Maire de Paris relative à la collecte sélective des papiers et cartons auprès des professionnels et des administrations

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2004


Libellé de la question :
"La collecte sélective est une réalité à Paris depuis 1983, avec la pose de réceptacles à verre sur la voie publique. Depuis, le ramassage de produits valorisables n'a cessé de se développer à Paris, notamment pour les ordures ménagères.
Concernant les déchets issus du monde professionnel, le gisement de matériaux recyclables est également très important. C'est le cas notamment pour les papiers et cartons, dont le recyclage correspond à un besoin de l'industrie papetière, à tel point que cette dernière est importatrice de vieux papiers.
Aussi, Jean-Didier BERTHAULT et les élus du groupe U.M.P. du Conseil de Paris souhaiteraient savoir quels sont les tonnages de papier et cartons récupérés auprès des professionnels et des administrations en vue de leur recyclage, et leur part par rapport au gisement total."
Réponse (M. Yves CONTASSOT, adjoint) :
"Les déchets non ménagers, recyclables, collectés par la Ville de Paris, sont composés de papiers, cartons, emballages, plastique, verre, etc., et sont principalement produits par les activités du secteur tertiaire.
Les entreprises sont responsables de l'élimination de leurs déchets et peuvent faire appel à une entreprise privée ou aux services de la Ville de Paris. Cette dernière ne collecte donc que les déchets qui lui sont confiés.
Jusqu'à présent les déchets non ménagers étaient collectés avec les ordures ménagères. La collecte sélective des ménages étant désormais stabilisée, la Municipalité s'engage dans une démarche d'extension de cette collecte aux déchets des professionnels.
C'est ainsi que les déchets valorisables produits par les entreprises qui acceptent de s'associer à cette approche, sont aujourd'hui collectés avec les sélectifs ménagers. La collecte, actuellement hebdomadaire, ne permet toutefois pas de saisir l'intégralité des déchets recyclables produits par les entreprises associées, lesquelles rencontrent des difficultés de stockage. L'augmentation de la fréquence de la collecte sélective des ménages actuellement à l'étude, permettra d'améliorer nettement le captage des déchets recyclables des professionnels. La part de déchets d'entreprises recyclables, collectée par cette voie, n'est, du fait de son mélange avec les déchets sélectifs des particuliers, pas quantifiable.
Une collecte dédiée est également à l'étude, destinée à évaluer la capacité des entreprises à organiser un pré-tri et à étudier sa pertinence et sa faisabilité.
Dans ce cadre, deux collectes ont été récemment mises en place, à titre d'essai, dans des quartiers identifiés comme comportant un gisement significatif de déchets valorisables de même nature : l'une, au mois d'avril dernier, sur un secteur du 3e arrondissement à forte concentration de sociétés produisant du carton, la seconde, en mai dernier, sur un secteur du 8e arrondissement recevant bon nombre d'entreprises du secteur tertiaire.
La quantité de carton collecté dans le 3e arrondissement est de l'ordre de 15 tonnes par semaine, celle de papier de bureau dans le 8e arrondissement d'environ 10 tonnes par semaine, en début d'opération. Ces tonnages sont appelés à être accrus avec une systématisation du geste et l'association de nouvelles entreprises.
Une troisième collecte expérimentale sera prochainement mise en ?uvre dans un secteur du 2e arrondissement concentrant également des sociétés produisant du carton.
S'agissant de la collecte organisée auprès des administrations parisiennes, elle est réalisée à deux niveaux : les points de moyenne production (annexes administratives, établissements scolaires, etc.) sont collectés avec les bacs jaunes des ménages, ce qui ne permet pas de quantifier précisément leur volume. Les points d'importante production (Hôtel de Ville, centre administratif Morland, etc.), sont, pour leur part, collectés spécifiquement et représentent quelques 400 tonnes de papier par an."