Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2006
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par Melle Charlotte NENNER, Mme Anne LE STRAT, M. Sylvain GAREL et les membres du groupe “Les Vert” relatif à la publicité lors d’opérations organisées en rapport avec le sport.

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2006


 

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. Nous allons examiner le v?u référencé n° 16 dans le fascicule déposé par le groupe ?Les Verts? qui concerne la publicité lors d?opérations organisées en rapport avec le sport. Ce v?u ne se rapporte à aucun projet de délibération.

Madame NENNER, vous avez la parole.

Melle Charlotte NENNER. - Nous sommes dans le même sujet.

Pour rebondir sur le dernier débat, j?ai quand même été extrêmement surprise de recevoir des leçons de gauche de la part d?un grand promoteur des multinationales qui n?ont pas particulièrement des pratiques...

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. Evitons le simplisme, Madame NENNER, et présentez votre v?u.

Melle Charlotte NENNER. - C?est vrai que ce n?était pas du tout un discours démagogique ni simpliste.

Je vais présenter un voeu qui est tout de même en rapport avec ces pratiques et le rapport ambigu et de plus en plus constant de la publicité et du sport. Nous aimerions donc avoir des engagements pour un petit peu délier les deux et avoir des pratiques sportives qui ne sont pas complètement vendues à la publicité.

Je vous rappelle que depuis début mai 2006 ?Vittel?, filiale de ?Nestlé?, propose les dimanches matins des cours de sport sur les quais de Seine.

C?est une véritable opération de communication publicitaire, baptisée ?Dimanche Vitalité Vittel?, à laquelle la Mairie de Paris était pleinement associée.

Cette opération est complètement en contradiction avec la politique menée par la Mairie de Paris et la société ?Eau de Paris? qui vise la promotion de l?eau du robinet et la réduction de la production des déchets et des pollutions induites.

D?autre part, lors de la Coupe du Monde de football, nous nous inquiétions, au cours du débat sur le sport, de la possible inflation de publicité à l?occasion de la rediffusion des matches, comme cela s?était déroulé lors du championnat de football Euro 2004.

En effet, à l?époque, la place de l?Hôtel de Ville avait été complètement envahie par la publicité, alors que c?est une zone de publicité interdite. Sur l?écran géant passaient en boucle des spots de publicité commerciale, entre chaque match, c?est-à-dire la majeure partie de la journée. L?écran géant était entouré de grands panneaux de publicité pour de la téléphonie mobile et c?était devenu une véritable foire commerciale, alors qu?à la base il ne s?agissait que de retransmettre des matches de football.

Voilà pourquoi nous vous demandons de suspendre l?opération ?Dimanche Vitalité Vittel? et de veiller à ce que les retransmissions de matches se fassent sans affichage publicitaire et sans spots de publicité, en particulier sur la place de l?Hôtel de Ville.

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - Je donne la parole à M. CHERKI.

M. Pascal CHERKI, adjoint. - C?est un peu compliqué pour répondre parce qu?il n?y a pas de matches sur la place de l?Hôtel de Ville. On me demande de ne pas faire quelque chose qui n?a pas lieu.

Je tiens à informer l?Assemblée que nous organisons un dispositif de retransmission des matches, comme en 1998, au stade Charléty.

Il y aura aussi de la publicité car les matches sont retransmis avec des coupures publicitaires.

Je voudrais inviter ma collègue du groupe ?Les Verts? à réfléchir sur un élément. En 1998, nous avions pu, parce que le Gouvernement était intervenu, avec le comité d?organisation, comme la Coupe du Monde se déroulait en France, obtenir la gratuité de retransmission des droits.

La Coupe du Monde a lieu cette fois dans un pays étranger et nous sommes pour le moment la seule collectivité à avoir obtenu l?exonération du paiement des droits pour les retransmissions des matches sur écran.

Toutefois, la Fédération internationale de football nous a indiqué qu?en contrepartie de la gratuité de retransmission, s?il y avait recours à la publicité, il fallait qu?il y ait recours à des sponsors faisant partie du programme de sponsors de la FIFA. C?est un processus commercial classique.

Dans ce cadre, comme il y a recours à la publicité, il y aura donc des sponsors dépendant de la FIFA. Cela aura lieu à Charléty. On peut considérer qu?il ne faut pas que cela ait lieu ; que le football, c?est bête ; qu?il y a quantité de publicités ; que c?est horrible? On préfère pas de football du tout, etc.

Je vous invite, Mesdames et Messieurs du groupe ?Les Verts? à aller dire aux milliers de Parisiennes et de Parisiens qui vont aller encourager l?équipe de France à18 heures, comme aux milliers de touristes qui vont le faire, etc., qu?ils n?ont qu?à regarder le match chez eux et s?intoxiquer individuellement avec la publicité.

Je n?ai pas trouvé le système permettant d?éviter des publicités dans la retransmission des matches.

L?opération a un coût et je ne veux pas mobiliser une partie substantielle des finances de la Ville de Paris pour quelque chose qui peut être en partie financé par des parrainages.

Pour ce qui est de la deuxième partie du v?u, je suis radicalement contre.

Sur la première, l?opération ?Vittel?, cela ne dépend pas de ma délégation ; ce n?est pas un programme initié par la Direction de la Jeunesse et des Sports.

J?appelle à voter contre le v?u.

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - Je mets aux voix, à main levée, le v?u assorti d?un avis défavorable de l?Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Abstentions ?

Le voeu est rejeté.