Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 2013
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe Communiste et élus du Parti de Gauche relatif au théâtre Marigny. Vœu déposé par l'Exécutif.

Débat/ Conseil municipal/ Juillet 2013


 

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Nous passons à l'examen des v?ux référencés nos 85 et 85 bis dans le fascicule, déposé par le groupe Communiste et élus du Parti de Gauche et l'Exécutif, relatifs au théâtre Marigny. La parole est à nouveau à Mme Danielle SIMONNET, je précise, pour une minute.

Mme Danielle SIMONNET. - Comme vous le savez, le théâtre Marigny, qui est un équipement culturel emblématique à Paris, ferme pour 14 mois de travaux de rénovation minimum.

Or, dans cet établissement, dont le bâtiment avait fait l'objet d'un bail emphytéotique administratif signé entre la Ville de Paris et la S.A. Marigny pour sa rénovation et l?exploitation du théâtre Marigny, suite à cette fermeture pour travaux, un plan de licenciement a été présenté aux salariés en mars dernier, qui concerne une vingtaine de personnes.

A travers ce v?u, nous demandons que le Conseil de Paris exprime son soutien à l'ensemble des salariés du théâtre Marigny, exprime sa demande du maintien de leur emploi et exige la poursuite de l'activité de ce théâtre historique qui pourrait être menacée par les objectifs de la S.A. Marigny.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Merci. Monsieur LEBEL, vous avez la parole.

M. François LEBEL, maire du 8e arrondissement. - Très brièvement, pour dire que je suis ravi que les communistes s?intéressent au théâtre Marigny, mais je leur rappelle quand même qu'ils ont voté ici même le bail à la S.A. Marigny il y a quelques mois, S.A. Marigny qui n'était pourtant pas la seule en lice et qui était, visiblement, la favorite de la Mairie de Paris ; c'est peut-être une contradiction des communistes.

Cela étant, je voudrais surtout attirer l'attention de tout le monde sur le fait que ce que l'on appelle les travaux de rénovation consistent effectivement à rénover le bâtiment qui en a bien besoin, mais également à transformer en restaurant une partie de ce théâtre Marigny dont ce n'est nullement la vocation, et je voudrais être, pour ma part, bien certain que le théâtre Marigny ne va pas devenir un restaurant plutôt qu'un théâtre, comme on l'a rappelé à l'instant, un théâtre qui est parmi les plus connus de Paris.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Merci, Monsieur le Maire, en vous précisant toutefois que Mme SIMONNET n?est pas communiste mais une planificatrice sociale écologiste. La parole est à M. Bruno JULLIARD.

M. Bruno JULLIARD, adjoint. - Au nom de Mme Danielle SIMONNET, je vous remercie de la précision.

Je vais présenter un v?u de l'Exécutif pour préciser un certain nombre de points, mais, d'abord, sur l'activité culturelle du théâtre Marigny, nous n'avons pas de raison de douter aujourd'hui d'un changement de projet de la direction et de l'offre portée par la S.A. Marigny, qui avait été retenue par la Ville au terme d'une longue procédure, notamment en raison de la qualité de son projet artistique, aussi de la qualité du projet de rénovation architecturale et de la cohérence de son projet d'exploitation et de l'équilibre économique du contrat. Je n'ai pas connaissance qu'il y avait une préférence de la Ville avant même la procédure, mais comme j'ai cru comprendre qu'il était désormais habituel d'instaurer systématiquement une suspicion, quels que soient les appels d'offres et procédures de mise en concurrence par la droite, j'imagine qu'il n'y a pas de raison que sur ce sujet, vous ne continuiez pas sur cette mise en concurrence précisée ici même.

Cela dit, je réaffirme comme vous notre souhait que le théâtre Marigny poursuive son activité artistique et que le projet d'une grande qualité qui a été présenté par le groupement S.A. Marigny soit, bien évidemment, accompli. Ce qui me pose un peu plus de problèmes, c'est votre première demande ; le soutien aux salariés du théâtre Marigny, évidemment, j'y suis tout à fait favorable ; en revanche, le maintien de leur emploi, vous l'imaginez bien, est tout à fait impossible, dès lors qu'il va y avoir une fermeture du théâtre pour au moins 14 mois, parce que l'exploitant a découvert - c?est dans la presse, d'ailleurs - que des travaux plus importants étaient nécessaires, notamment pour la rénovation de la coupole, donc il y aura au moins une fermeture de 14 mois et nous ne pouvons pas imposer au théâtre Marigny le maintien de l'emploi.

En revanche, que tous les salariés soient traités de la meilleure des façons possibles, et j?ai, comme vous, lu un certain nombre de témoignages qui ne sont pas acceptables sur des propositions qui ont été faites aux personnels, j'y suis très favorable. C'est la raison pour laquelle, dans l'amendement de l'Exécutif, j'ai plutôt rédigé avec cette formulation : "Le Conseil de Paris émet le v?u : l'accompagnement de la S.A. Marigny dans l'évaluation précise des travaux de rénovation relatifs à la couple", c?est l?actualité immédiate, "Rappelle son attachement à la vocation culturelle de ce bâtiment", c'est une évidence, "mais surtout poursuivre ses échanges avec la Direction du théâtre afin que celle-ci recherche des solutions professionnelles à apporter au personnel pendant et après les travaux", c'est-à-dire que ce ne peut pas être dans le cadre d'un maintien de l'emploi, ce qui est économiquement non viable, pour quelque structure que ce soit pour un délai de fermeture aussi important.

"En revanche, que les salariés soient traités de la meilleure des façons possible", cela, j'y suis très favorable et il est légitime que le Conseil de Paris émette ce v?u-là. C?est la raison pour laquelle je demanderai à Mme Danielle SIMONNET, si elle en est d?accord, de retirer son v?u au profit du v?u de l'Exécutif.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Madame Danielle SIMONNET, en êtes-vous d'accord ?

Mme Danielle SIMONNET. - Oui, j'accepte de retirer mon v?u au profit de celui de l'Exécutif, mais j?insiste sur le fait que dans n?importe quel théâtre public, en période de travaux d'un établissement, hors les murs, les équipes peuvent continuer à ?uvrer. Donc je pense qu'il y a vraiment nécessité que la Ville s'implique le plus possible, comme le v?u de l'Exécutif peut le permettre.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Donc, le v?u n° 85 étant retiré. Je mets aux voix, à main levée, le projet de v?u déposé par l'Exécutif. Qui est pour ? Contre ? Abstentions ? Le projet de v?u est adopté. (2013, V. 191).