Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2006
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2006, DASCO 87 - Autorisation à M. le Maire de Paris de signer des conventions, avec les 18 caisses des écoles, proposant les modalités d’achat des prestations de la restauration des centres de loisirs d’été organisés en 2006.

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2006


 

Mme Anne HIDALGO, adjointe, présidente. - Nous passons au projet de délibération DASCO 87 sur lequel un amendement n° 19 a été déposé par le groupe ?Les Verts?. Il s?agit d?autoriser M. le Maire de Paris à signer des conventions avec 18 caisses des écoles, proposant les modalités d?achat de prestations de la restauration des centres de loisirs d?été organisés en 2006.

Mme Pénélope KOMITÈS, adjointe. - Madame la Maire, chers collègues, depuis 2001, notre Municipalité s?efforce d?améliorer la qualité des repas servis aux enfants dans les éco les parisiennes, à l?initiative du groupe ?Les Verts?.

Les efforts se sont particulièrement portés sur l?introduction du ?bio? dans les cantines et dans tous les repas que la Ville est amenée à proposer aux élèves.

Le projet de délibération qui nous est proposé ici concerne les centres de loisirs d?été et les conventions signées entre la Ville et les caisses des écoles pour les prestations de restauration de ces centres.

Les conventions précisent ainsi - je cite : ?Dans le cadre du développement des garanties de sécurité alimentaire et de qualité nutritionnelle, il devra y avoir des produits issus de l?agriculture biologique ou à défaut labellisés afin que, dans les trois ans, pour les déjeuners, goûters et pique-niques servis dans le cadre de cette convention soit privilégiée l?utilisation des produits issus de l?agriculture biologique?.

Ces mesures vont dans le bon sens mais elles apparaissent néanmoins insuffisantes au regard des objectifs que nous nous étions fixés en début de mandature, à savoir privilégier des repas composés intégralement de produits issus de l?agriculture biologique.

En effet, en plus de favoriser la protection de l?environnement et de proposer des produits de meilleur goût et plus sains, les produits issus de l?agriculture biologique réunissent toutes les garanties de traçabilité et de sécurité alimentaire.

L?alimentation bio participe également à l?éducation nutritionnelle des enfants, elle représente par conséquent un levier important dans la lutte contre l?obésité. En France, le pourcentage d?enfants présentant un excès pondéral est passé de 3 % en 1965 à 5 % en 1980 et à 16 % en l?an 2000.

La qualité de l?alimentation chez l?enfant est primordiale, particulièrement pour la prévention de l?obésité, et une bonne alimentation commence dès le plus jeune âge.

Nous souhaitons donc amender le projet de délibération DASCO 87, de façon à ce que les produits servis dans tous les centres de loisirs soient intégralement issus de l?agriculture biologique.

Tous les produits utilisés dans les goûters ou dans les repas existent en effet en ?bio? sous forme conditionnée et sont donc très facilement utilisables.

Nous souhaitons également que l?utilisation de produits issus de l?agriculture biologique réponde à des garanties très strictes et ne puissent pas se voiler derrière un certain nombre de labels qui ne sont pas véritablement ?bios?. Dans ce cadre-là, le critère ?AB?, Agriculture Bio, nous apparaît comme le meilleur garant d?une production saine et de qualité.

Notre Municipalité devra, en outre, porter une attention particulière à ce que les produits issus de l?agriculture ?bio? ne soient pas importés mais que l?on privilégie les circuits courts de production qui ont été développés ces dernières années.

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. Merci.

La parole est à Mme POURTAUD pour vous répondre.

Mme Danièle POURTAUD, adjointe, au lieu et place de M. Eric FERRAND, adjoint, au nom de la 7e Commission. - Merci, Madame le Maire.

Je voudrais dire à nos collègues du groupe ?Les Verts? que c?est une des préoccupations constantes de l?Exécutif, depuis le début de la mandature, que d?améliorer la qualité des prestations servies par les caisses des écoles, que ce soit dans les écoles ou dans les centres de loisirs.

Nous partageons à la fois ce qui a été indiqué dans l?exposé des motifs de l?amendement et nous sommes tout à fait prêts à accepter l?amendement sous réserve d?une petite modification de rédaction dans la dernière partie du texte proposé, de manière à introduire l?idée de progressivité dans l?introduction des produits issus de l?agriculture biologique dans les prestations des caisses des écoles.

Je vous propose donc, mes chers collègues, d?adopter votre amendement sous réserve de la modification suivante. Je relis la phrase.

?Dans le cadre du développement des garanties et des sécurités alimentaires et de qualité nutritionnelle, il est clairement affirmé l?introduction des produits issus de l?agriculture biologique? à la place de ?Les produits servis seront issus de l?agriculture biologique?.

Voilà, nous vous proposons d?introduire une notion de progressivité.

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. Merci.

Je mets aux voix, à main levée, l?amendement n° 19 ainsi amendé assorti d?un avis favorable de l?Exécutif.

Qui est favorable ?

Qui est défavorable ?

Qui s?abstient ?

L?amendement n° 19 amendé est adopté.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DASCO 87 ainsi amendé.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s?abstient ?

Le projet de délibération amendé est adopté. (2006, DASCO 87).