Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 2013
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

QE 2013-30 Question de Mme Roxane DECORTE à M. le Maire de Paris relative à la centrale solaire photovoltaïque.

Débat/ Conseil municipal/ Juillet 2013


 

Libellé de la question :

"Monsieur le Maire, Lors de sa séance des 10 et 11 juin 2013, le Conseil de Paris vous a autorisé à signer le contrat pour la Concession de service - Convention d?occupation du domaine public pour l?exploitation, l?entretien et la maintenance des installations solaires photovoltaïques de la Halle Pajol (2013 DPA 33). L?intervention de Mme Claire de CLERMONT-TONNERRE sur ce projet de délibération comprenait plusieurs questions. Ces dernières sont malheureusement restées sans réponse ; les rapporteurs, vos adjoints en charge de l?urbanisme et du développement durable, n?étaient pas en séance au moment de la discussion. A la suite du retrait de Dalkia, qui devait réaliser la centrale solaire photovoltaïque sur le toit de la Halle Pajol, la Ville de Paris a fait le choix de prendre sa réalisation à sa charge. La centrale solaire a finalement coûté 1,6 million d'euros H.T., et financée à 55 % par la Ville de Paris, à 35 % par la SEMAEST et à 10 % par la Région Ile-de-France. L?exploitation, l?entretien et la maintenance des installations ont été confiés à SOLARVIP, à la suite d?une consultation restreinte, à travers une concession de service de 20 ans. Les recettes sur la vente d?électricité, au profit de SOLARVIP, sont estimées à 61.410 euros la 1ère année et à 1.189.978 euros sur la durée de la concession. La redevance qui sera versée à la Ville de Paris est estimée à 5.000 euros la 1ère année et à 104.308 euros sur la durée de la concession. Les coûts d?exploitation et de maintenance semblent ainsi particulièrement élevés (56.410 euros la 1ère année et 1.085.670 euros sur la durée de la concession) et en conséquence, la redevance semble particulièrement faible. Dans la concession de service, l?entretien minimal, demandé par la Ville de Paris, correspond à une visite de maintenance préventive annuelle, un nettoyage des modules (annuel les deux premières années puis à l?appréciation de SOLARVIP) et une thermographie générale tous les deux ans.

Considérant ces éléments, je souhaiterais connaître :

- les raisons pour lesquelles la réalisation de la centrale solaire photovoltaïque n?a pas été confiée à SOLARVIP ;

- les raisons qui justifient le choix d?une consultation restreinte (à laquelle seule SOLARVIP a répondu) ; - les éléments financiers qui justifient le niveau des coûts d?exploitation et de maintenance."

Réponse non parvenue.