Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 2005
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2005, DDATC 112 - Autorisation à M. le Maire de Paris de souscrire un avenant à la convention pluriannuelle signée avec l’association “Action 20e”, 9, rue des Cascades (20e). - Attribution de la subvention correspondante. - Montant : 5.000 euros.

Débat/ Conseil municipal/ Octobre 2005


 

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Nous passons à l?examen du projet de délibération DDATC 112 concernant une autorisation à M. le Maire de Paris de souscrire un avenant à la convention pluriannuelle signée avec les associations ?Action 20e,? rue des Cascades.

La parole est à M. LEGARET.

M. Jean-François LEGARET, maire du 1er arrondissement. - Mon collègue, Hervé BENESSIANO s?était inscrit parce qu?il a des échos qui sont assez préoccupants sur des incidents qui sont liés à l?activité de cette association ?Action 20e?.

Il semble en effet que des commerçants aient été abordés pour qu?il leur soit vivement conseillé d?adhérer à cette association, moyennant une cotisation qui n?est pas négligeable et sous diverses menaces, ce qui est tout à fait inacceptable.

Il apparaît d?ailleurs à la lecture de ce projet de délibération que la secrétaire générale est une certaine Mme GÉGOUT. S?agit-il d?une homonymie ? Si ce n?est pas le cas, puisque Mme GÉGOUT est en séance, il faudrait qu?elle se retire au moment du vote, sous peine évidemment d?être dans une situation de conflit d?intérêts.

Nous souhaiterions avoir des éclaircissements sur les méthodes employées par cette association auprès des commerçants et il nous semblerait plus prudent, dans l?attente de réponses, de retirer ce projet et de mener une enquête sur des pratiques qui, si elles sont avérées, sont particulièrement inacceptables.

Si nous n?avons pas satisfaction sur cette demande d?enquête et de retrait, nous ne voterons pas cette subvention.

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Merci.

Madame de LA GONTRIE, vous avez la parole.

 

Mme Marie-Pierre de LA GONTRIE, adjointe, au nom de la 5e Commission. - Je me suis entretenue avec M. BENESSIANO quelques instants au cours de la séance car, effectivement, il m?a indiqué quel était le motif de son inscription sur ce projet de délibération.

Je crois qu?une personne lui a fait état de comportements qui ne seraient pas acceptables, s?ils étaient avérés, comme l?a dit M. LEGARET. Ce que je peux dire à l?heure qu?il est, c?est que si nous soutenons ?Action 20e?, c?est à la fois parce qu?elle est une structure que l?on appelle point d?appui, qui travaille avec les associations de ce secteur, et qu?elle a mis sur pied une cellule emplois jeunes qui accompagne les anciens emplois jeunes dans la création d?activité.

C?est une structure qui est soutenue à la fois par la D.R.I.R. et par la Chambre de Commerce. Bref, nous ne sommes pas les seuls à lui faire confiance.

Néanmoins, il n?est pas question de balayer d?un revers de la main ce qui est évoqué par cet élu. Je propose que ce projet de délibération soit retiré. Il pourra être représenté au prochain Conseil de Paris. Entre temps, nous ferons le point avec les dirigeants de cette association, de manière à valider ou non les préoccupations qui ont été exprimées par cet élu. On n?est jamais à l?abri de propos qui ne sont peut-être pas tout à fait sérieux de personnes malintentionnées.

A l?inverse, il est toujours possible que des responsables d?association n?aient pas un comportement tout à fait conforme à leur activité.

J?entends ce qui est dit et nous faisons en sorte de nous assurer que l?association fonctionne comme elle le doit et nous représenterons ce projet de délibération, car je suis persuadée qu?il y a un malentendu, au prochain Conseil de Paris.

M. Jean-François LEGARET, maire du 1er arrondissement. - Merci, Madame.

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Le projet de délibération est retiré.