Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2013
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2013 DDEEES 111 G - Délibération cadre pour le service civique : accueil des volontaires et financement des formations et prestations destinées à la 7e promotion 2013/2014.

Débat/ Conseil général/ Novembre 2013


 

M. Christian SAUTTER, président. - Nous examinons maintenant en 5e Commission le projet de délibération DDEEES 111 G. Il s'agit d'accueillir des volontaires et de financer leur formation, et de leur assurer des prestations. Il s'agit de la 7e promotion 2013-2014 du service civique. C'est Mme Laurence GOLDGRAB qui intervient, maximum 5 minutes, et c'est Mme STIEVENARD qui répond.

Mme Laurence GOLDGRAB. - Monsieur le Président, merci.

Mes chers collègues, le dispositif du service civique mis en place par le Département depuis 2007 est un formidable vecteur en faveur de l?engagement citoyen. Toutes les formes de cet engagement au service du bien commun doivent être soutenues, car il permet d'offrir à chacun les conditions de son émancipation, de sa participation à la vie de la cité et de s'y sentir respecté et intégré.

L'autre aspect important du service civique est qu'il permet à des jeunes de découvrir un milieu professionnel, d'acquérir de l'expérience. Ils peuvent, à travers un certain nombre de postes proposés par la Ville, s'investir dans des missions de lien social contribuant à faire de Paris une capitale solidaire.

Les volontaires peuvent réaliser leur service civique dans des domaines aussi divers que la solidarité avec les personnes âgées, la prévention et l?information en matière de santé publique, l'éducation ou encore la solidarité internationale.

Le Département a marqué sa volonté en développant sans cesse les domaines de mission proposés, puis en améliorant et amplifiant la possibilité de s'engager dans ce qui est advenu par la suite le service civique. Sur l'année 2012-2013, 184 volontaires ont été accueillis au sein de services municipaux et, depuis 2007, ce sont 850 jeunes que la Ville a reçus. C'est une bonne nouvelle ! Ce nombre va encore augmenter pour la période 2013-2014, car l?Agence du service civique a donné son agrément pour le recrutement d'un nouveau groupe de 218 volontaires et les besoins sont là. Ils pourront être accueillis sur de nouvelles missions dans le domaine de la démocratie locale ou encore de la lutte contre la rupture numérique. L'Etat prenant en charge la totalité de l'indemnisation des volontaires, le coût pour la collectivité ne s'élèvera qu?à 675 euros environ par jeune pour les frais de formation et d'accès aux restaurants municipaux. Je tenais donc à souligner les efforts du Département en la matière pour arriver à impliquer les jeunes de 18 à 25 ans dans ce dispositif. Nous espérons que ces efforts continueront et s'amplifieront dans le futur. C'est pour nous, Radicaux de gauche, un vecteur auquel nous croyons tout particulièrement. Aussi, nous proposons une aide plus directe qui pourrait être apportée aux associations parisiennes pour la recherche de volontaires qui puissent intervenir dans leur structure. On pourrait, par exemple, imaginer que soit instaurée une bourse annuelle de service civique, entre autres, bien sûr, pour les services de la Ville et les associations, afin de présenter aux jeunes parisiens, parisiennes, les postes existants. Nous saluons l'engagement de la Ville en la matière. Pour toutes ces raisons, évoquées précédemment, je vous invite à approuver ce projet de délibération qui permettra l'accueil et les financements de la 7e promotion des volontaires du service civique.

M. Christian SAUTTER, président. - Merci, Madame GOLDGRAB, pour votre concision et votre enthousiasme. Mme STIEVENARD vous répond de la même façon.

Mme Gisèle STIEVENARD, vice-présidente. - Monsieur le Président, chers collègues, je remercie Laurence GOLDGRAB de mettre en avant ce projet de délibération. Le service civique parisien fait partie de la palette des outils solidaires proposés aux jeunes, il a pour ambition de valoriser et de reconnaître l'engagement de ces jeunes et c'est aussi une façon de rendre notre vie collective plus riche humainement. Cette expérience dans les services du Département est également une passerelle pour entrer dans la vie active, pour acquérir de l'expérience, affiner son projet professionnel. Le service civique accroît le lien entre les services du Département et les Parisiens. C'est un plus pour le quotidien des administrés et pour les jeunes. Le retour est d'ailleurs très positif, tant du côté des jeunes que des personnes bénéficiaires. Ce sont des jeunes issus de parcours et d'horizons différents, qui peuvent s'investir pendant 6, 8, 9, 12 mois, dans des missions de solidarité. Ces missions sont très nombreuses, plus d'une trentaine, dans 14 domaines différents : santé, sport, jeunesse, seniors, environnement. 11 Directions sont impliquées, ainsi que le Centre d'action sociale de la Ville de Paris. J'ai plaisir à souligner sa dimension métropolitaine, avec 42 % de jeunes issus de la Région Ile-de-France et 9 % de jeunes venant d'autres régions. Des missions restent à pourvoir ; les inscriptions se poursuivent donc. Comme vous l'avez indiqué, Madame GOLDGRAB, depuis 2007, 850 jeunes ont exercé leur service civique dans les services municipaux, encadrés par plus de 300 agents. J'en profite pour remercier ici chaleureusement la DDEEES, qui pilote le dossier, toutes les Directions de la Ville pour la grande qualité des missions proposées et les agents de la Ville pour le tutorat qu'ils accomplissent tout au long de l'année. C'est un investissement important de leur part, afin de bien accueillir ces jeunes, leur faire découvrir leur métier et leur donner le goût de s'engager au service des autres. Je vous remercie.

M. Christian SAUTTER, président. - Merci, Madame STIEVENARD, pour votre concision aussi. Je mets aux voix, à main levée, ce beau projet de délibération DDEEES 111 G. Qui est pour ? Qui est contre ? Qui s?abstient ? Le projet de délibération est adopté à l'unanimité. (2013, DDEEES 111 G).