Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2013
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2013 DDEEES 120 G - Subvention (66.000 euros) et convention avec l'association "Panorama, Etudes, Formations, Conseils" (20e).

Débat/ Conseil général/ Novembre 2013


 

Mme Olga TROSTIANSKY, présidente. - Nous examinons à présent le projet de délibération DDEEES 120 G concernant l'association "Panorama, Etudes, Formations, Conseils" dans le 20e arrondissement. La parole est à Mme Frédérique CALANDRA.

Mme Frédérique CALANDRA. - Très rapidement, Madame la Présidente, mes chers collègues.

Ce projet de délibération, comme vous l'avez vu, a pour objet d'accorder une subvention à l'association "Panorama" qui porte le projet "Cuisine, mode d'emploi(s)" pour l'aménagement de ses nouveaux locaux rue Albert-Marquet dans le 20e arrondissement.

Je souhaitais simplement vous rappeler que le projet "Cuisine, mode d'emploi(s)" a été lancé en 2012 grâce au soutien du chef étoilé Thierry MARX. Cette formation extrêmement originale propose un parcours d?insertion professionnelle de courte durée, de 12 semaines, alliant une formation qualifiante et une mise à l'emploi dans les domaines de la cuisine, de la boulangerie et du service en salle.

Chaque parcours - et c'est à ce titre que c?est exceptionnel - est gratuit pour les stagiaires, éventuellement même indemnisé selon le statut administratif du candidat.

En 12 semaines de formation, dont huit semaines de cours et quatre semaines de stage en entreprise, évidemment suivies, nous avions jusqu'à présent huit stagiaires par session qui apprenaient les 80 gestes de base et 80 fiches-cuisine nécessaires à entrer dans une cuisine de restaurant.

Ce dispositif, je le rappelle, est destiné aux publics les plus éloignés de l'emploi, c'est-à-dire qu'il est à très bas seuil. Ce sont des gens en situation de grande précarité économique et sociale, soit prioritairement des demandeurs d'emploi de longue durée, des bénéficiaires du R.S.A., des jeunes demandeurs d'emploi sans diplôme ou des personnes placées sous main de justice. Je rappelle que nous n'avons quasiment pas de prérequis en matière de diplôme (il n'y en a pas, d'ailleurs), qu'il n'y a pas de prérequis en matière d'âge, nous prenons des gens jeunes et le plus âgé avait 56 ans. C'est donc une formation qui a des critères extrêmement souples et larges. Pour autant, la qualité de la formation est exceptionnelle puisqu?ils sont entre les mains de formateurs extrêmement expérimentés et reconnus par la restauration. D'ailleurs, ils bénéficient d'un certificat de qualification professionnelle à l'issue de la formation, un diplôme équivalent au C.A.P. commis de cuisine. Grâce à votre aide et à votre subvention, à la subvention que nous allons voter, que je vous demande de voter, nous allons pouvoir doubler la capacité d'accueil des stagiaires en formation de cuisine. L'objectif 2013 est d'accompagner 88 stagiaires à l'emploi, c?est pour ce faire que l'association a intégré de nouveaux locaux beaucoup plus grands que ceux qu'elle occupait précédemment. Il s'agit également de créer une nouvelle formation au service en salle, au service de restauration qui sera également validée par un certificat de qualification professionnelle, diplôme équivalent au C.A.P. restaurant et, enfin, il s'agit de créer une formation en boulangerie validée par le C.Q.P., diplôme équivalent au C.A.P. boulangerie. Ce lieu sera également un lieu de ressources pour le quartier Saint-Blaise dont je rappelle que c'est un quartier en politique de la ville en proposant aide et accompagnement à la recherche d?emploi, à la création d'entreprise, en permettant l'exposition d'?uvres culturelles, en créant des événements autour des métiers de la restauration et de l?artisanat culinaire. Nous proposons également que, dans le cadre de la réforme des rythmes éducatifs, des ateliers pour les enfants du quartier soient tenus dans ce lieu. L'objectif en 2014, pour une année pleine, sera de former 144 stagiaires, toutes formations confondues et, pendant la durée des formations, le restaurant d'application sera ouvert au public, permettant la mise en avant des apprentissages des trois domaines de formation, tout cela pour des prix défiant toute concurrence. Je vous remercie.

Mme Olga TROSTIANSKY, présidente. - Merci, Madame CALANDRA. Pour répondre, la parole est à M. Christian SAUTTER.

M. Christian SAUTTER, vice-président. - Madame la Présidente, je voudrais attirer votre attention une minute sur le comportement d'un grand chef étoilé, Thierry MARX, qui cumule les étoiles rue du Faubourg-Saint-Honoré et qui a décidé de revenir dans son quartier de Ménilmontant pour aider les jeunes en grande difficulté à se dessiner un avenir. Comme la maire du 20e arrondissement, Frédérique CALANDRA, l'a dit en des termes extrêmement précis, je veux au passage souligner combien l'appui de la Maire, dès le début, a été précieux pour ce projet qui était vraiment hors normes. Grâce à Thierry MARX ou à d'autres chefs presque aussi prestigieux, cinq promotions de huit stagiaires qui avaient vraiment toutes les qualités pour ne pas être distingués, ces cinq promotions de huit stagiaires ont été formées à des métiers de commis de cuisine et le taux de réussite, c'est-à-dire d'accès à un contrat à durée indéterminée pour la moitié d'entre eux ou à des contrats à durée déterminée de plus de six mois ou des contrats d'intérim (il y a même eu une création d'entreprise), le taux de réussite est de 87 %. Je crois que c'est vraiment un record dans notre ville et peut-être même dans notre pays. Thierry MARX, sur ses lauriers de solidarité, a décidé d'aller plus loin et de créer une formation à la boulangerie qui a été inaugurée récemment et le projet de délibération qui vous est proposé apporte un soutien en investissement. Le Département de Paris finance un peu moins de 20 % du coût de l'investissement dans ces nouveaux locaux, les 80 % autres venant, pour l'essentiel, du mécénat, du financement participatif, donc de financements privés. Le Département de Paris, je crois, doit être fier de soutenir en fonctionnement et en investissement une telle initiative qui fait vraiment honneur à Thierry MARX et surtout à la jeunesse de notre cité.

Mme Olga TROSTIANSKY, présidente. - Merci, Monsieur SAUTTER. Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DDEEES 120 G. Qui est pour ? Contre ? Abstentions ? Le projet de délibération est adopté à l?unanimité, merci. (2013, DDEEES 120 G).