Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2013
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe PSRGA relatif à l'attribution du nom de Rita Thalmann à la "Maison d'accueil de jeunes majeures" (3e).

Débat/ Conseil général/ Novembre 2013


 

M. Christian SAUTTER, président. - Nous passons au v?u n° 11 G relatif à l'attribution du nom de Rita Thalmann à la Maison de jeunes majeures, dans le 3e arrondissement. M. AIDENBAUM, le maire du 3 arrondissement, le présente et M. Romain LÉVY répond.

M. Pierre AIDENBAUM. - Je vous remercie, mes chers collègues.

Très rapidement, car, en fait, ce v?u est la confirmation de la localisation d'un v?u que nous avions voté lors du dernier Conseil de Paris.

Je vous rappelle rapidement qui était Rita Thalmann.

Historienne, elle a consacré l'essentiel de son travail de recherche au nazisme, à la Seconde guerre mondiale et à la Shoah et elle y a accordé une place tout à fait particulière au statut des femmes.

Dans l'immédiat après-guerre, elle fut membre du Parti Communiste Français, qu'elle quitta au moment des procès staliniens de Prague. Son engagement se poursuivit dans la lutte pour les droits de l'Homme, notamment à la LICRA, et j'avais eu l'honneur, quand j'en étais président, qu?elle soit une de mes vice-présidentes. Infatigable militante, elle participa activement au mouvement féministe et défendit la libération de la contraception et de l'avortement. Son sens de la lutte l'amena également à prendre position pour de nombreuses causes, dont celle de l'indépendance du peuple algérien. Dernière chose peut-être importante, en 1992, à Paris, Rita Thalmann s'était mobilisée pour demander la débaptisation de la rue Alexis-Carrel, ce qui a été fait par le Maire de Paris, Bertrand DELANOË. Je ne vais pas être plus long, je voulais simplement vous dire que le nom va être donné à un programme de logements sociaux 16, rue de Beauce, dans le 3e arrondissement, qui compte 10 appartements, qui seront livrés très prochainement, d'ici la fin de l'année. Sur la proposition des élus du 3e arrondissement, M. le Maire de Paris a décidé que ce programme immobilier accueillerait des jeunes femmes prises en charge au titre de l'Aide sociale à l'enfance dans le cadre de contrats "jeune majeur". Mes chers collègues, je vais m'arrêter là, nous en avions déjà parlé lors du dernier Conseil, comme je vous l'ai dit.

M. Christian SAUTTER, président. - Merci, Monsieur le Maire du 3e arrondissement. Monsieur Romain LÉVY, l?avis de l?Exécutif ?

M. Romain LÉVY. - Merci, Monsieur le Président. Monsieur le Maire, cher Pierre AIDENBAUM, quelques mots, juste pour me réjouir de cette proposition que vous avez faite de donner le nom de Rita Thalmann à cette structure de l'Aide sociale à l'enfance qui ouvrira d'ici quelques semaines dans le 3e arrondissement, qui plus est au fronton d'une structure qui accueillera des jeunes femmes, vous l'avez dit, ayant elles aussi connu des épreuves et déterminées à s'insérer et à s'épanouir dans notre société. Placer ce lieu sous la figure tutélaire de Rita Thalmann est un bel hommage rendu au parcours d'une femme qui a su conjuguer engagement, probité intellectuelle et souci des autres ; c'est aussi un très bel exemple offert aux futurs pensionnaires du 16, rue de Beauce. C'est pourquoi je donne un avis favorable à cette proposition du maire du 3e arrondissement.

M. Christian SAUTTER, président. - Merci, Monsieur Romain LÉVY. Je mets aux voix, à main levée, le v?u n° 11 G, avec un avis favorable de l'Exécutif. Qui est pour ? Qui est contre ? Qui s?abstient ? Le v?u est adopté à l'unanimité. (2013, V. 43 G).