Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2013
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Général
> Type de document (Débat / Délibération)  

2013 DDEEES 76 G - Subvention (132.888 euros) et convention avec six associations pour l'appui à la recherche d'emploi.

Débat/ Conseil général/ Novembre 2013


 

M. LE PRÉSIDENT. - Nous examinons en 2e Commission le projet de délibération DDEEES 76 G : subvention et convention avec six associations pour l?appui à la recherche d?emploi. Mme CHARNOZ a la parole.

Mme Sandrine CHARNOZ. - Merci, Monsieur le Président.

Monsieur le Président, mes chers collègues, pour de nombreux Parisiennes et Parisiens, la recherche d?emploi est de nos jours une véritable prouesse, tant les obstacles sont légion dans un marché du travail qui se réduit chaque jour telle une peau de chagrin.

Malgré la politique volontariste du Gouvernement et de notre collectivité en matière de recherche d?emploi et de résorption du chômage, la crise économique, qui touche notre pays depuis maintenant presque six ans, a pour principales conséquences de contracter le marché du travail en opposant les demandeurs d?emploi et en les isolant. Une évidence : sans aide ni soutien, il a toujours été difficile, et c?est encore plus le cas depuis 2008, de trouver un emploi, encore plus un emploi pérenne.

Depuis maintenant plusieurs années, dans une optique de mieux accueillir et de mieux orienter les demandeurs d?emploi, tout comme les créateurs d?entreprises et d?activités, le Département de Paris a conventionné six associations spécialisées. Les résultats sont plus que satisfaisants, à tel point que la Direction du développement économique de l?emploi et de l?enseignement supérieur souhaite renouveler pour une année les conventions de chacune de ces associations, que je me permets de vous présenter très brièvement.

L?association "France Energie Emploi" offre aux cadres en recherche d?emploi les services et les conseils nécessaires pour leur permettre de revenir rapidement sur le marché de l?emploi grâce à des sessions de pré-recrutement au sein même des Maisons des entreprises et de l?emploi. En 2012, 355 personnes ont pu ainsi être accompagnées avec 67 sorties positives vers l?emploi ou la formation.

L?association "Projet 19" accompagne les demandeurs d?emploi vers l?insertion professionnelle et la création d?entreprises, le soutien à la vie associative et l?appui aux micro projets associatifs. En 2012, 155 personnes ont été accompagnées dont 2 ont retrouvé un emploi ou une formation.

L?association "MIRP Entreprise" est subventionnée dans le cadre de la permanence emploi qu?elle assure au sein de la mairie du 10e arrondissement depuis 2004. Elle a suivi 71 demandeurs d?emploi l?année dernière, dont 29 ont accédé à un emploi ou à une formation.

L?association "Adage", qui soutient l?accès à l?emploi des demandeurs d?emplois parisiens les plus en difficulté, organise des entretiens individuels et des ateliers collectifs de préparation aux entretiens d?embauche ainsi qu?aux sessions de recrutement organisées par les Maisons des associations, des entreprises et de l?emploi du 20e arrondissement. En 2012, ce sont 136 personnes qui ont été suivies, dont 33 en sortie positive vers l?emploi ou la formation.

L?association "ASFOSE", l?avant-dernière, assure depuis 2002 à la mairie du 16e arrondissement une action sociale auprès des plus démunis. Elle a également accueilli et orienté 215 personnes l?année dernière, dont 48 ont retrouvé ainsi emploi ou formation.

Pour finir, la dernière, l?association "ADDEL" depuis 2002 assure deux demi-journées de permanence au sein des mairies des 3e et 4e arrondissements, afin que les demandeurs d?emplois puissent bénéficier des conseils pratiques pour élaborer leur curriculum vitae et leur lettre de motivation. 20 % des 416 personnes reçues en entretien sont revenues en formation ou en emploi. J?ai pris quelque temps pour parler de ces associations car on se rend compte, quand on les regarde, à quel point notre collectivité essaye toujours de travailler dans la dentelle et de s?adapter au plus près des profils des demandeurs. Grâce à ces six associations, 1.348 demandeurs ont tous pu être accompagnés et 282 ont retrouvé en 2012 un emploi ou une formation. Face à un contexte économique et social difficile pour les Parisiennes et les Parisiens, l?aide et le soutien dans la recherche d?emploi est plus qu?une nécessité, il est vital. L?emploi est plus que jamais notre priorité et la courbe du chômage s?inversera grâce à la poursuite de nos efforts et à nos initiatives. Pour ces raisons, je vous invite, mes chers collègues, à attribuer cette subvention de 132.888 euros à ces six associations. Je vous remercie.

(Mme Olga TROSTIANSKY, vice-présidente, remplace M. le Président au fauteuil de la présidence).

Mme Olga TROSTIANSKY, présidente. - Merci, Madame CHARNOZ. Pour répondre, la parole est à M. Christian SAUTTER.

M. Christian SAUTTER, vice-président. - Merci, Madame la Présidente. Je remercie Mme CHARNOZ d?insister sur l?ensemble du dispositif d?accompagnement des demandeurs d?emplois parisiens, dans leur recherche difficile mais heureusement souvent couronnée de succès pour retrouver un emploi. Le projet de délibération en question porte sur les Maisons des entreprises et de l?emploi parisiennes. Il y en a six qui jouent un rôle discret mais considérable d?accueil et d?orientation, puisque ce sont 145.000 personnes qui ont été accueillies en 2012 pour avoir accès à Internet, pour avoir les informations nécessaires et, parmi elles, 2.036 Parisiens ont retrouvé un emploi grâce à ce circuit. Ces Maisons des entreprises et de l?emploi assurent ce que l?on appelle des sessions de pré-recrutement, c?est-à-dire que ce sont des entreprises du quartier ou de l?arrondissement ou du voisinage qui viennent proposer des emplois précis à des candidats qui ont été orientés vers ces sessions de pré-recrutement. Il y en a 60 par mois, c?est-à-dire plus de deux par jour, dans tous les domaines et particulièrement dans les domaines qui sont difficiles à pourvoir : les services à la personne, le bâtiment, l?accueil, la comptabilité et même l?informatique. C?est le dispositif général. Au sein de ce dispositif, six associations, que Mme CHARNOZ a fort bien décrites, accompagnent sur-mesure chacun des demandeurs d?emploi. L?an dernier, en 2012, ce sont 1.348 personnes qui ont été ainsi accompagnées avec un taux de retour à l?emploi, un taux de réussite de 21 %. J?en profite pour mentionner le fait qu?il y aura prochainement le 21 novembre, au "104", un forum consacré aux seniors et, plus précisément, il est intitulé "Paris de l'expérience et de l'emploi des seniors". Il y aura 150 entreprises qui seront présentes et un certain nombre des candidats auront été accompagnés par des associations dont l'Association de la formation professionnelle des adultes. Le dernier forum, le dernier des 12 forums de l'année, aura lieu le 25 novembre à la Bourse du Travail pour le recrutement des personnes en situation de handicap. Je veux donc insister, comme Mme CHARNOZ l?a fait, sur le fait que, non seulement il faut veiller à la formation, il faut veiller aux revenus et, de ce point de vue, les Espaces Insertion dont vous vous occupez, Madame la Présidente, ou le Plan local d'insertion emploi qui couvre le Nord et l?Est de Paris jouent un rôle important, mais il faut aussi accompagner en fonction de la situation de chacun et je conclurai par l?une de mes phrases favorites : un chômeur accompagné est à moitié sauvé. Nous devons être reconnaissants à ces six associations d'aider des concitoyens en difficulté à retrouver le chemin de l'emploi et de la société.

Mme Olga TROSTIANSKY, présidente. - Merci, Monsieur SAUTTER. Je mets donc aux voix, à main levée, le projet de délibération DDEEES 76 G. Qui est pour ? Contre ? Abstentions ? Le projet de délibération est adopté à l?unanimité, je vous remercie. (2013, DDEEES 76 G).