Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mars 2005
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Général
> Type de document (Débat / Délibération)  

2005, DJS 1 G - Autorisation à M. le Président du Conseil de Paris, siégeant en formation du Conseil général, de souscrire un avenant à la convention de délégation de maîtrise d’ouvrage relative à l’étude et la construction d’un gymnase dans le secteur d’aménagement Vignoles Est de la ZAC “Réunion” (20e).

Débat/ Conseil général/ Mars 2005


 

Mme Gisèle STIEVENARD, présidente. - Nous passons à l?examen du projet de délibération DJS 1 G relatif à la construction d?un gymnase dans le secteur d?aménagement ?Vignoles Est? dans la Z.A.C. ?Réunion?.

Mme Fabienne GIBOUDEAUX est inscrite. Je lui donne la parole.

Mme Fabienne GIBOUDEAUX. - Merci, Madame la Présidente.

Le groupe ?Les Verts? votera favorablement la souscription de l?avenant qui permet la réalisation d?un jardin sur le toit du futur gymnase rue des Haies situé dans le Z.A.C. ?Réunion? dans le 20e arrondissement.

Ce gymnase qui sera construit dans un quartier faiblement doté d?équipements sportifs est réclamé depuis plus de dix par le collège Matisse qui est contraint de réduire les activités sportives des élèves, compte tenu de l?éloignement des équipements sportifs.

Je souhaite toutefois apporter un commentaire sur le terme de surcoût associé à la réalisation de la terrasse végétalisée de ce gymnase. Ce terme de surcoût pourrait laisser entendre que l?intégration d?éléments écologiques, le souci de développement durable dans le choix public s?apparente à des suppléments coûteux puisqu?il n?entre pas dans l?ordre de l?obligation au même titre que la sécurité incendie, par exemple. De fait si les critères écologiques n?appartiennent pas encore à la norme dans la construction d?équipements publics, l?idée que leur prise en compte dans les choix politiques responsables soit une nécessité s?impose avec une évidence accrue.

La terrasse végétalisée est une technique largement expérimentée en Europe, trop méconnue et sous-utilisée en France. Les techniques actuelles ont largement résolu les questions d?étanchéité et de drainage. L?apport des terrasses végétalisées aux performances thermiques et acoustiques des bâtiments, engendre de substantielles économies dans les coûts de fonctionnement.

Au-delà des économies propres aux bâtiments, la végétalisation permet de réguler les eaux de pluie en évitant l?engorgement des canalisations et des réseaux d?assainissement, tout en sécurisant le bâti, en garantissant son imperméabilité.

La toiture végétalisée constitue un poumon vert dans la ville et contribue activement à réduire la pollution en fixant les poussières, le CO2 et en libérant de l?oxygène. Dans le cas du gymnase rue des Haies, il s?agit d?un véritable jardin suspendu, qui avec une épaisseur de terre supérieure à 20 centimètres, permettra de développer des activités de jardinage et même de planter quelques arbres. La création de ce nouvel espace vert de 1.300 mètres carrés accessible au public sur la toiture du gymnase est particulièrement bienvenue dans un quartier densément construit.

Le surcoût de 200.000 euros environ apporté au projet initial est donc à comparer avec le prix de l?acquisition foncière nécessaire à la création d?un jardin équivalent. Dans le contexte tendu de rareté du foncier parisien et de son prix élevé, ce projet optimise l?espace dans un souci de bien public.

Ce jardin offrira aux nombreux riverains qui surplombent le gymnase une autre perspective qu?une surface uniformément bétonnée. Ainsi à la dimension écologique de la terrasse s?associent des aspects esthétiques et sociaux auxquels les habitantes et habitants sont très sensibles.

Cet avenant au projet initial est plus qu?un élément nouveau au programme qui aurait pour seule conséquence de susciter un surcoût, mais il constitue d?abord une amélioration considérable, à la fois pour le quartier, pour le coût d?exploitation du bâtiment et pour l?environnement.

Ce projet est exemplaire d?une démarche prise en compte par le prochain P.L.U. Ainsi le groupe des élus ?Les Verts? souhaite que les critères environnementaux soient au coeur de l?approche publique de la construction, et qu?en conséquence, étant intégrés dès la conception du projet, ils n?apparaissent plus désormais ni comme suppléments facultatifs, ni comme surcoûts.

Je vous remercie.

Mme Gisèle STIEVENARD, présidente. - M. Christophe GIRARD va vous répondre.

M. Christophe GIRARD, au lieu et place de M. Pascal CHERKI, au nom de la 7e Commission. - J?interviens au nom de Pascal CHERKI bien évidemment, pour répondre simplement à Mme GIBOUDEAUX. Je crois que ce qui a mû Pascal CHERKI est le souci de l?amélioration de l?environnement, l?optimisation comme vous le disiez d?un établissement public prenant en compte l?environnement comme critère important. L?objet de la délibération est bien de souscrire un avenant à la convention de mandat avec l?O.P.A.C. afin de prendre en compte la réalisation d?une toiture végétalisée sur le gymnase. Il s?agit là d?une amélioration très importante du projet qui permettra donc de concilier la réalisation d?un équipement sportif dans le 20e arrondissement, compte tenu des besoins très importants dans le secteur, et la création d?un jardin d?une surface de 1.000 mètres carrés pour les habitants du quartier. La livraison de l?ensemble de l?équipement est prévue pour septembre 2007.

Mme Gisèle STIEVENARD, présidente. - Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DJS 1 G.

Qui est favorable ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2005, DJS 1 G).