Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mars 2004
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

138 - QOC 2004-157 Question de Mme Roxane DECORTE, M. Xavier CHINAUD et des membres du groupe U.M.P. à M. le Préfet de police relative aux problèmes persistants d'incivilité et d'insécurité aux abords du square de Clignancourt (18e)

Débat/ Conseil municipal/ Mars 2004


Libellé de la question :
"Mme Roxane DECORTE, Xavier CHINAUD et les élus du groupe U.M.P. souhaitent attirer l'attention de M. le Préfet de police de Paris sur les problèmes d'incivilités, voire d'insécurité potentielle qui existent aux abords du square de Clignancourt dans le 18e arrondissement et connaître les mesures prises pour y remédier."
Réponse (M. LE PRÉFET DE POLICE) :
"Le square de Clignancourt est situé dans un quartier résidentiel du 18e arrondissement et est ouvert, durant la période hivernale de 8 heures à 17 heures 30 et de 8 heures à 20 heures 30 pendant l'été.
Un agent dépendant de la Direction des Parcs et Jardins de la Mairie de Paris exerce des surveillances sur ce site ainsi que dans deux autres squares situés à proximité.
Au cours de l'année 2003, le commissariat de police de l'arrondissement a enregistré quatre doléances de riverains qui se plaignaient, entre autres, des nuisances sonores provoquées par des jeunes gens se réunissant, aux abords de ce parc, pendant la soirée.
A l'automne 2003, une pétition des habitants du quartier est parvenue à ce commissariat, laquelle déplorait les nombreuses nuisances occasionnées par ces rassemblements.
Cette situation étant connue depuis le début de l'été précédent, des consignes avaient été données à l'ensemble des effectifs de police locaux afin de disperser ces attroupements. Un dispositif de surveillance a été mis en place par les fonctionnaires de la Brigade anti-criminalité du secteur, permettant l'interpellation de trois individus, auteurs d'infraction à la législation sur les stupéfiants.
Parallèlement, des rondes ont été quotidiennement effectuées dans ce square et ses abords durant une plage horaire de 7 heures 30 à 23 heures 30, par les effectifs de la police de quartier fidélisés sur l'aire d'initiative, de responsabilités et d'échanges "Amiraux-Simplon".
J'appelle tout particulièrement l'attention sur l'efficacité des actions policières engagées aux alentours du square de Clignancourt, au cours de ces derniers mois.
En effet, celles-ci ont permis aux résidants du quartier considéré de retrouver le calme et la sérénité habituelle.
Les signataires de la pétition de l'automne dernier ont d'ailleurs exprimé leur satisfaction auprès des fonctionnaires de la vigie du Mont-Cenis pour le travail accompli dans ce secteur."