Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mars 2004
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

100 - QOC 2004-119 Question de Mme Géraldine MARTIANO et des membres du groupe Union pour la démocratie française à M. le Maire de Paris relative aux résultats des analyses effectuées sur la qualité de l'eau à Paris

Débat/ Conseil municipal/ Mars 2004


Libellé de la question :
"Selon un ouvrage récent publié par un professeur de cancérologie, il conviendrait de privilégier l'eau en bouteille à l'eau du robinet qui serait, selon lui, polluée.
A une question orale (26 et 27 mai 2003) de Madame LE STRAT, Christophe CARESCHE répondait que des analyses qualifiaient d'irréprochable la qualité de l'eau à Paris.
Sans contester cette information, Géraldine MARTIANO et les membres du groupe Union pour la démocratie française souhaiteraient que l'ensemble des Conseillers de Paris soit destinataire de ces analyses.
Les auteurs de la question aimeraient également savoir si les canalisations des écoles parisiennes sont conformes aux normes de la réglementation sur le plomb en vigueur à la fin 2003."
Réponse (Mme Myriam CONSTANTIN, adjointe) :
"Le nombre des prélèvements destinés aux analyses effectuées dans le cadre du contrôle sanitaire est de l'ordre de 7.500 par an (7.293 en 2003, 7.763 en 2002) ce qui correspond à l'analyse d'environ 74.500 paramètres.
La synthèse des résultats mensuels d'analyses, pour un arrondissement donné, est consultable à la mairie de l'arrondissement. Cette même synthèse est également consultable sur le site Internet du C.R.E.C.E.P. et le sera très bientôt sur le site de la Ville de Paris.
En ce qui concerne la partie publique des canalisations en plomb alimentant les établissements sensibles tels que les écoles et les crèches, l'éradication du plomb est aujourd'hui effective.
La Direction des Affaires scolaires assure la surveillance de la qualité de l'eau dans les écoles maternelles et élémentaires et fait réaliser par le Centre de Recherche et de Contrôle des Eaux (C.R.E.C.E.P.) des contrôles portant sur les paramètres suivants : bactériologie, chimie et métaux de corrosion. Les prélèvements sont réalisés au robinet du consommateur, c'est à dire au point de réfectoire de l'école.
Des problèmes liés à la nature des conduites (plomb ou acier galvanisé) peuvent se révéler sur les réseaux intérieurs des écoles. En pareilles circonstances et après diagnostic, des mesures appropriées sont prises et l'alimentation immédiate assurée par bouteilles ou bonbonnes."