Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mars 2004
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

32 - Vœu déposé par Mme Brigitte KUSTER et les membres du groupe U.M.P. relatif à l'information des automobilistes

Débat/ Conseil municipal/ Mars 2004


Mme Gisèle STIEVENARD, adjointe, présidente. - Nous allons à présent examiner le v?u référencé n° 10 dans le fascicule déposé par les membres du groupe U.M.P., relatif à l'information des automobilistes. Ce v?u ne se rattache à aucun projet de délibération.
Mme Brigitte KUSTER a la parole.
Mme Brigitte KUSTER. - Merci, Madame le Maire.
Ce v?u est relatif à l'information des automobilistes parce que, on l'a bien constaté récemment, quelques difficultés de circulation dues à différents événements sont à noter. Je crois qu'il serait temps de collaborer avec la Préfecture de police et donc d'élaborer une politique d'information commune.
En effet, si l'on fait le point sur la multiplication des embouteillages dont on sait qu'ils sont cause de pollution et qu'ils nuisent à la santé, si l'on considère le temps perdu au volant et les répercussions économiques néfastes, si par ailleurs on fait le point sur les différentes manifestations sur la voie publique, les visites officielles de chefs d'Etat, sans oublier la multiplication des travaux sur la chaussée parisienne, que ce soit à l'occasion du tramway ou de la mise en site propre des bus, on voit bien que les automobilistes se trouvent très souvent confrontés à des situations où ils ne savent plus par où passer car tombant au dernier moment sur un embouteillage qu'ils auraient pu éviter s'ils avaient été informés en amont avec des itinéraires de délestage ou autres.
Je pense que les supports d'information de la Ville de Paris sont à l'heure actuelle mal utilisés, en tout cas sous-utilisés. C'est pourquoi, avec mon groupe politique, nous émettons le v?u que la Ville et la Préfecture de police élaborent une véritable politique d'information en amont sur les perturbations affectant la circulation afin d'éviter la thrombose dans certains quartiers de Paris, et afin d'éviter que les automobilistes ne se trouvent au dernier moment dans des situations inextricables.
Je vous remercie.
(M. Eric FERRAND, adjoint, remplace Mme Gisèle STIEVENARD au fauteuil de la présidence).
M. Eric FERRAND, adjoint, président. - Merci, Madame.
La réponse est présentée par M. BAUPIN.
M. Denis BAUPIN, adjoint. - Je pense que cette proposition est pertinente. On a eu l'occasion de le dire au dernier Conseil de Paris : à l'occasion de la visite du Président chinois, il y a sans doute eu manque d'anticipation dans l'information faite à la fois pour les automobilistes et l'ensemble de ceux qui se déplacent dans Paris, y compris les professionnels qui ont été gênés par les conditions dans lesquelles tout cela s'est déroulé.
J'ai lu que le Préfet de police avait décidé de donner des consignes plus strictes pour diminuer l'impact des déplacements de chefs d'Etat étrangers, mais il peut s'agir aussi d'autres manifestations qui peuvent intervenir dans la Ville à toute occasion. Je pense qu'il faut que la Ville et la Préfecture de police améliorent leur coordination de ce point de vue et surtout l'information en amont de l'ensemble de nos concitoyens, notamment par des outils modernes comme peuvent l'être des panneaux à messages variables, les sites Internet, etc., qui permettent d'avoir une information adaptée d'heure en heure.
Je pense que c'est quelque chose qui va dans le bon sens. Moi, je suis favorable à ce v?u.
M. Eric FERRAND, adjoint, président. - Très bien. Merci.
M. le Préfet de police approuve.
Je mets aux voix, à main levée, le v?u présenté par le groupe U.M.P.
Qui est pour ?
Qui est contre ?
Pas d'abstention ?
Le v?u est adopté. (2004, V. 24).
Je vous remercie.