Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mars 2004
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

50 - Vœu déposé par le groupe "Les Verts" relatif à la pauvreté infantile

Débat/ Conseil municipal/ Mars 2004


M. Eric FERRAND, adjoint, président. - Nous passons maintenant au v?u référencé n° 28 dans le fascicule, déposé par les membres du groupe "Les Verts" relatif à la pauvreté infantile.
La parole est à M. RIOU.
M. Alain RIOU. - Monsieur le Maire, mes chers collègues, pour faire gagner du temps, nous disons que ce v?u a trait à la pauvreté infantile et que nous proposons d'y réfléchir. Je vous demande de me répondre rapidement.
M. Eric FERRAND, adjoint, président. - Merci.
Mme STIEVENARD, tout aussi rapidement, a la parole.
Mme Gisèle STIEVENARD, adjointe. - Comme vous l'indiquez, il y a eu récemment publication du rapport du CERC qui met en relief la situation dramatique d'un grand nombre d'enfants qui sont en situation de pauvreté. Paris n'est pas épargnée par ce phénomène national dont nous mesurons la montée au fil des mois. Nous n'avons pas attendu pour agir. Il y a une mobilisation croissante de nos dispositifs à destination des familles les plus démunies, allocation exceptionnelle, mais aussi allocation en cas de chute brutale de ressources, l'aide au logement des familles monoparentales que nous avons créée en 2002 et qui représente un budget de 4,5 millions d'euros pour 3.000 familles bénéficiaires.
Nous essayons donc au maximum d'atténuer les situations très difficiles.
J'ajoute que nous menons une réflexion à partir de l'étude réalisée par le CREDOC sur l'ensemble des aides sociales facultatives servies par le Centre d'action sociale et nous avons à c?ur de prendre en compte les situations de précarité des familles monoparentales et des familles nombreuses.
Au titre du Schéma de l'aide sociale à l'enfance également, de très gros efforts sont faits en matière d'aide financière puisque nous avons versé 8,5 millions d'euros en 2001 et 13,4 millions d'euros en 2003.
M. Eric FERRAND, adjoint, président. - Quel est votre avis sur le v?u ?
Mme Gisèle STIEVENARD, adjointe. - J'ajoute que nous faisons un gros effort de prévention à travers la P.M.I. qui suit plus de 70.000 enfants, dont une part importante vit dans des familles pauvres, mais je partage tout à fait le souci d'élargir encore la réflexion qui a déjà été fortement engagée, et que nous allons poursuivre.
Par conséquent, je suis favorable à ce v?u.
M. Eric FERRAND, adjoint, président. - Merci beaucoup.
Je mets aux voix, à main levée, le v?u assorti d'un avis favorable de l'Exécutif.
Qui est pour ?
Qui est contre ?
Pas d'abstention ?
Le v?u est adopté. (2004, V. 35).