Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2014
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le Groupe Ecologiste de Paris relatif aux réfugiés syriens.

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2014


 

Mme Myriam EL KHOMRI, adjointe, présidente. - Nous passons à l'examen du v?u référencé n° 98 dans le fascicule, déposé par le Groupe Ecologiste de Paris, relatif aux réfugiés syriens. Je donne la parole à Mme Marie ATALLAH, du groupe Ecologiste, pour une minute.

Mme Marie ATALLAH. - Ce v?u porte plus précisément sur l'accueil des réfugiés syriens en Région parisienne et à Paris.

Considérant l'ampleur de la crise humanitaire que subit le peuple syrien en raison d'une guerre atroce qui dure depuis plus de trois ans ;

Considérant les millions de réfugiés et d'exilés qui ont fui leur pays à la recherche d'un pays d'accueil ;

Considérant l'arrivée de nombreuses personnes, quelques centaines, seules ou avec des enfants en France et notamment en Région parisienne ;

Considérant l'arrivée tout récemment de plus de 200 personnes, dont des familles avec enfants, sur la commune de Saint-Ouen, qui sont restées dans un square pendant plusieurs jours, attendant une prise en charge par les autorités concernées ou les pouvoirs publics ;

Considérant la mobilisation citoyenne, syndicale et associative, notamment l'association "Revivre", qui agit depuis plusieurs années pour essayer d'assurer un accueil et un accompagnement des exilés syriens fuyant les violences, les massacres et la répression du régime, parce que c'est une association qui a été créée en 2004, bien avant la révolution qui a commencé en mars 2011 ; Considérant notre devoir de solidarité et de protection des exilés syriens qui arrivent en France, et notamment en Région parisienne, les élus du Groupe Ecologiste de Paris, qui se sont beaucoup mobilisés pendant les derniers événements concernant les 200 personnes arrivées sur Saint-Ouen, nous demandons que le Conseil de Paris ou que la Ville de Paris apporte une aide financière aux associations qui prennent en charge l'accueil et l'accompagnement des réfugiés syriens arrivés en Ile-de-France. Nous demandons également que la Ville de Paris propose au Gouvernement d'organiser dans les meilleurs délais une table ronde invitant les différents intervenants et parties concernés pour envisager ensemble un dispositif d'accueil et d'accompagnement plus pérenne, parce que le drame syrien continue et on ne sait pas à quel moment il va pouvoir s'arrêter. À défaut, que la Ville de Paris prenne l'initiative d'organiser cette table ronde invitant l'Etat et toutes les parties concernées par ce drame humanitaire que vivent les exilés syriens. Je vous remercie.

Mme Myriam EL KHOMRI, adjointe, présidente. - Pour répondre, la parole est à M. Patrick KLUGMAN.

M. Patrick KLUGMAN, adjoint. - Merci, Madame la Maire. Chers collègues, merci d'avoir, lors de notre premier Conseil plénier, attiré notre attention sur la situation des réfugiés syriens.

Il y a actuellement plus de 2,7 millions de réfugiés syriens au Liban, en Jordanie, en Turquie et maintenant en Europe.

Par ailleurs, la situation présente un drame humanitaire sans précédent puisque sur une population de 22 millions de personnes, près de 9 millions de personnes ont besoin d'une assistance humanitaire.

Depuis le début du conflit, la Ville de Paris a mobilisé une aide d'urgence de 435.000 euros pour soutenir les actions humanitaires en Syrie.

Madame KOSCIUSKO-MORIZET, si la situation des réfugiés syriens ne vous intéresse pas, pouvez-vous le faire savoir plus discrètement ? Merci.

Mme Myriam EL KHOMRI, adjointe, présidente. - Un peu de silence, s?il vous plaît.

M. Patrick KLUGMAN, adjoint. - Je poursuis. Nous avons également soutenu des associations ?uvrant dans notre ville, comme l'association "Revivre", que vous avez citée. Vous demandez le déblocage d'une aide d'urgence pour des réfugiés syriens dans le parc Edouard-Vaillant de Saint-Ouen. À ce jour, aucune demande formelle n'a été présentée à la Ville et donc nous n'avons pas les moyens, quand bien même cette demande serait parfaitement légitime et pertinente, nous n'avons pas les moyens de la traiter. Néanmoins, vous avez également demandé à ce que nous organisions une table ronde rassemblant tous les intervenants pour l'accueil de ces familles, et nous y sommes évidemment favorables. Sous la réserve que je viens d'indiquer, à savoir l'impossibilité d'accorder une aide qui n'a pas été présentée dans les formes, je donnerai un avis favorable à votre v?u.

Mme Myriam EL KHOMRI, adjointe, présidente. - Merci.

C'est donc un avis favorable au v?u n° 98, avec la réserve que vient d'indiquer M. Patrick KLUGMAN.

Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par le groupe Ecologiste de Paris, assortie d'un avis favorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ? La proposition de v?u est adoptée à l'unanimité. (2014, V. 42).