Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2014
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe UMP relatif à la création de crèches dans le 17e.

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2014


 

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint, président. - Nous examinons à présent le v?u non rattaché référencé n° 74 dans le fascicule, déposé par le groupe UMP, relatif à la création de crèches dans le 17e arrondissement. La parole est à Mme Alix BOUGERET, pour une minute.

Mme Alix BOUGERET. - Merci, Monsieur le Maire.

Ce v?u, présenté par Mme Brigitte KUSTER et les élus de mon groupe, a pour objectif en ce début de mandature d?acter au sein de cet hémicycle un changement de cap radical dans la politique menée en matière de petite enfance par l?Exécutif parisien. Car, force est de constater que, sous la précédente mandature, nous n?avons pas été vraiment gâtés, ou plutôt que certains ont été gâtés plus que d?autres.

En ce qui concerne le 17e, je ne reviendrai pas sur l?ensemble des considérants détaillés dans le v?u qui illustrent le manque criant de places en crèche, notamment dans le Sud de l?arrondissement.

Pour y remédier, l?une des solutions complémentaires aux modes de garde alternatifs, évoqués par Mme Marie-Laure HAREL, est bien sûr la construction de crèches ou encore la préemption de locaux en rez-de-chaussée susceptibles d?accueillir des équipements de petite enfance.

Alors oui, cette préemption représente un coût, un investissement important et oui, cela coûte plus cher dans certains quartiers que dans d?autres. C?est le cas dans le Sud du 17e. Cette réponse qui a été faite pendant des années à Mme Brigitte KUSTER lorsqu?elle proposait des locaux au précédent Maire de Paris n?est pas acceptable.

C?est une question de volonté politique. Vous trouvez les moyens financiers pour préempter à prix d?or des immeubles pour y réaliser des logements, eh bien, nous attendons sous cette mandature la même volonté en faveur des crèches. Les familles parisiennes, et notamment celles du 17e, apprécieraient. Je vous remercie.

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint, président. - Merci. Pour vous répondre, la parole est à Mme Nawel OUMER.

Mme Nawel OUMER, adjointe. - Merci, Monsieur le Maire.

Madame la Maire, à l?occasion de la question précédente, je rappelais l?engagement plein et entier de l?Exécutif pour encore mieux répondre à la demande des parents parisiens. Il n?y a aucun traitement de défaveur à l'égard du 17e arrondissement ou à l'égard d'un quartier du 17e arrondissement, bien évidemment.

Je vous rappelle, comme l'a souligné votre collègue précédemment, qu'un effort conséquent est fourni sur l'ensemble de Paris, que les maires d'arrondissement seront associés bien évidemment à la programmation pluriannuelle des 5.000 places en crèche que nous ferons lors de cette mandature, que cette association et l'élaboration du plan reposera bien évidemment sur une étude des besoins. En corrélation avec les besoins qui seront ainsi identifiés, nous emploierons et nous userons de tous les moyens disponibles pour réaliser les objectifs et le nombre de places que nous nous sommes fixés. Manifestement, nous partageons les mêmes objectifs, mais pas la méthode. La préemption systématique au profit d'un seul arrondissement n'est pas envisageable compte tenu des besoins exprimés sur l'ensemble du territoire parisien, c'est pourquoi je ne peux qu'émettre un avis défavorable au v?u que vous présentez.

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint, président. - Vous voulez reprendre la parole brièvement ?

Mme Alix BOUGERET. - Pour dire que je maintenais le v?u.

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint, président. - Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par le groupe UMP, assortie d'un avis défavorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ? La proposition de v?u est repoussée.