Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2014
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2014 DU 1026 Déclassement et vente d’un terrain 8 à 12, rue Louis-Armand (15e) à Bouygues Immobilier.

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2014


 

Mme Colombe BROSSEL, adjointe, présidente. - Nous examinons maintenant le projet de délibération DU 1026 : le déclassement et la vente d'un terrain 8 à 12, rue Louis-Armand dans le 15e. Je donne la parole pour 5 minutes maximum à Mme Claire de CLERMONT-TONNERRE.

Mme Claire de CLERMONT-TONNERRE. - Madame la Maire, mes chers collègues, avec la construction du Pentagone, la rénovation de la cité de l'Air, la réalisation du programme de bureaux "Qu4drans" dont nous venons de poser la première pierre la semaine dernière, et prochainement la rénovation du Parc des Expositions, le Sud-Ouest du 15e amorce sa révolution urbaine le long des boulevards des Maréchaux.

Nous pouvons également nous réjouir que cette évolution se poursuive de l?autre côté du périphérique, avec la rénovation du secteur Lenglen, Louis-Armand, Colonel Pierre-Avia, qui mettra en valeur ce quartier du 15e, certes un peu éloigné du c?ur de l'arrondissement, mais pas du c?ur des élus, car comme vous le savez, le maire du 15e Philippe GOUJON et le député de la circonscription Jean-François LAMOUR, sont très attentifs à son évolution.

Je salue en particulier le combat qu?ils ont conjointement mené pour engager la reconquête d'une partie des espaces occupés par l?Héliport et améliorer la qualité de vie des habitants de ce quartier.

Deux grands projets vont donc prochainement contribuer à la rénovation et à la valorisation du secteur Louis-Armand, Colonel Pierre-Avia.

Le premier porte sur la requalification de l?Aquaboulevard, qui fait l'objet d'une réflexion avec Unibail pour lancer un vaste projet de restructuration de ce site de loisirs et des cinémas attenants, avec une prise en compte des problématiques de trafic routier de la porte de Sèvres, le réaménagement du parvis et l?urbanisation de la rue du Colonel Pierre-Avia.

Le second projet dont il est question dans le projet de délibération, porte, lui, sur la démolition de l'ancien hôtel Pullman qui laissera la place à la réalisation d'un nouvel hôtel le long de la rue Louis-Armand, et à la construction d'un bâtiment de 7 étages de 28.800 mètres carrés de bureaux qui accueillera, entre autres, le siège de la SMABTP. L'ensemble de cette opération donnera lieu à un traitement paysager de qualité, avec l'implantation de nouveaux arbres et la réalisation d'un jardin de 2.000 mètres carrés ouvert au public. Or, ce projet ambitieux ne pourra se réaliser sans l?annexion de la parcelle d'espaces verts de 2.500 mètres carrés située au pied de l?ex-hôtel Pullman et dont l'intégration permet d?optimiser la construction de cette opération. Ce projet de délibération a donc pour objet le déclassement et la vente par la Ville de Paris à Bouygues pour 26 millions d'euros de cette vente de terrain. Si nous sommes favorables à cette cession, qui apportera des recettes particulièrement bienvenues à la Ville et permettra d?engager la requalification de ce secteur du 15e, nous entendons que cette opération urbaine soit conduite en concertation avec le maire d'arrondissement. Ainsi, nous réitérons notre demande de mise en place d?un comité de site portant sur l'aménagement du Sud du 15e. De nombreux points ont vocation à y être traités, en particulier la gestion des flux sur le Sud de l'arrondissement, la conduite des chantiers de grande ampleur qui y verront le jour, etc. D'autre part, nous souhaitons savoir comment le projet s'articulera avec la restructuration de l?emprise voisine occupée par l'Aquaboulevard. Enfin, nous demandons que le maire du 15e ait communication en temps réel des études urbaines sur le réaménagement de l?ensemble de ce secteur et soit étroitement associé à l'élaboration des projets portant sur le Sud de l'arrondissement. Je vous remercie.

Mme Colombe BROSSEL, adjointe, présidente. - Merci beaucoup, Madame de CLERMONT-TONNERRE. Pour vous répondre Jean-Louis MISSIKA, qui va nous rassurer sur l'avenir de l'espace vert.

M. Jean-Louis MISSIKA, adjoint. - Madame de CLERMONT-TONNERRE, vous avez dit l'essentiel sur la transformation de ce secteur du 15e arrondissement, qui est effectivement une transformation très spectaculaire et qui va dans le sens à la fois de la requalification et de la dynamique économique de cet arrondissement.

En ce qui concerne ce déclassement et cette vente à Bouygues Immobilier d'un terrain situé 8 à 12, rue Louis-Armand, il s'agit de la possibilité qui était donnée à Bouygues d'attendre que le permis de construire soit purgé. Ils ont renoncé à cette clause, donc le recours qui est en cours aujourd'hui à ce sujet n'empêche pas le fait que la vente aura lieu, vente au prix minimum de 25 millions d'euros. En ce qui concerne maintenant l'étude urbaine générale, la Ville de Paris a lancé en 2012 une étude urbaine sur l'ensemble du périmètre, allant du Parc des Expositions jusqu'à la Seine, dont le mandataire est l'agence TVK. Les résultats de cette étude seront connus à l'automne et une concertation sera menée avant l'engagement d'un projet. Bien évidemment, la mairie du 15e arrondissement sera étroitement associée à cette concertation. Il est, je crois, sur ce site, très important de se fixer une stratégie d?ensemble, ainsi que des stratégies opérationnelles ciblées selon les secteurs. Je vous rappelle, Madame de CLERMONT-TONNERRE, que le diagnostic vous a d'ores et déjà été transmis par la Direction de l'Urbanisme et que la mairie du 15e arrondissement, son maire, sera bien évidemment destinataire des études associées à cette étude urbaine. Donc, il n'y a pas de problème particulier sur le fait que nous allons travailler ensemble sur cette vision d'ensemble de la requalification du Sud du 15e arrondissement.

Mme Colombe BROSSEL, adjointe, présidente. - Merci beaucoup, Monsieur MISSIKA. Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DU 1026. Qui est pour ? Qui est contre ? Qui s?abstient ? Le projet de délibération est adopté. Je vous en remercie. (2014, DU 1026). V?u déposé par le groupe UMP relatif à l'aménagement du Pôle Montparnasse.

Mme Colombe BROSSEL, adjointe, présidente. - Nous passons maintenant à l'examen de v?ux non rattachés. Le v?u n° 84 est relatif à l'aménagement du pôle Montparnasse. Je vais donner la parole à Mme Claire de CLERMONT-TONNERRE, pour une minute maximum.

Mme Claire de CLERMONT-TONNERRE. - Merci, Madame la Maire, mes chers collègues. Le réaménagement du pôle Montparnasse, de la place du 18 juin 1940 jusqu'à la place des Cinq Martyrs du lycée Buffon, s'impose : - d'une part, parce que les nouvelles lignes à grande vitesse qui desserviront Rennes et Bordeaux vont engendrer une hausse considérable du nombre de voyageurs ; - d'autre part, parce que plusieurs projets de rénovation doivent être engagés sur ce secteur à l?urbanisme très daté, en particulier la requalification et la modernisation de l'ensemble immobilier Tour Maine-Montparnasse. Enfin, nous sommes, depuis des années, confrontés à des problèmes de stationnement et d'encombrement de l'espace public aux abords de cet important pôle d'échanges. Face à ces multiples problématiques, un comité de site avait été mis en place afin de réfléchir à l?évolution de l?ensemble du secteur Montparnasse. Or, depuis l'achèvement des travaux de réaménagement de la rue de Rennes, ce comité semble avoir été mis en sommeil. Vous comprendrez donc, Madame la Maire, qu?au vu de l?importance de ce projet et des enjeux économiques, d'accessibilité et de qualité de vie, liés à l'évolution de ce secteur, nous souhaitions avoir communication là aussi des études urbaines réalisées et être très étroitement associés aux réflexions portant sur le réaménagement du quartier Montparnasse, qui, au-delà du 15e arrondissement, concerne également le 6e et le 14e arrondissement.

Mme Colombe BROSSEL, adjointe, présidente. - Merci beaucoup. Pour vous répondre, je donne la parole à Jean-Louis MISSIKA.

M. Jean-Louis MISSIKA, adjoint. - Madame de CLERMONT-TONNERRE, il n'y a aucun problème avec ce v?u : j'émettrai un avis favorable. En fait, le réaménagement du pôle Montparnasse est un enjeu urbain économique, qui est stratégique pour Paris, à la fois, bien sûr, par sa dimension de connectivité avec les grandes villes de l'Ouest de la France et au vu des perspectives d'évolution du trafic de la gare Montparnasse. Et puis, également, on sait que ce site a un rôle fondamental à la fois d'un point de vue culturel et commercial. Il faut savoir que plusieurs projets privés sont actuellement à l'étude à différents stades, tant du côté du 14e arrondissement que du 15e arrondissement. Le réaménagement des espaces publics fait partie du programme de cette mandature et doit constituer l'un des éléments de mise en cohérence d'ensemble sur lequel un travail doit être engagé. Il n'y a pas moins de quatre projets en cours sur Montparnasse en ce moment. Quatre sites sont concernés : - la gare S.N.C.F., dont la restructuration doit être engagée en vue de l'augmentation du trafic ; - l'ensemble immobilier Gaîté-Vandamme, ensemble de commerces et hôtels, propriété d?Unibail ; - l'ensemble immobilier de la Tour Maine-Montparnasse, constitué en copropriété ; - et, bien sûr, les places : celle du 18 juin 1940 et la place Raoul Dautry qui est le parvis de la gare. Il s'agit pour la Ville de porter une dynamique et surtout de créer une cohérence urbaine, aussi bien en matière de développement économique que de réaménagement des espaces publics. J'ai initié, depuis mon arrivée, un processus de rencontres bilatérales avec les différents acteurs que j'ai cités tout à l'heure, de façon à faire en sorte que ces acteurs se parlent et essaient de travailler ensemble et non pas chacun dans leur coin parce que, malheureusement, c'est une tradition parisienne : quand les acteurs privés ont des projets, ils les développent en ignorant ce que fait le voisin. Cette réflexion associera, bien évidemment, les mairies d'arrondissement concernées. Vous les avez citées toutes les trois : le 15e, le 14e, ainsi que le 6e. A ce stade, les études en cours sont pilotées par ces maîtres d'ouvrage extérieurs. Pour ce qui est de l'ensemble immobilier de la Tour Maine-Montparnasse, des études ont été lancées et, du côté de la S.N.C.F., une consultation est déjà en cours, dont les résultats ne sont pas encore connus. Nous avons, de notre côté, commandé une réflexion sur les mutations commerciales de ce secteur, que j'aurai le plaisir de vous transmettre. Il n'y a évidemment aucun problème à vous adresser l'état des lieux des études vous concernant directement. Lorsque nous disposerons des informations nécessaires, nous vous associerons à une réunion visant à échanger sur l'avenir du pôle Montparnasse. Outre l'approfondissement de leurs études respectives et l?analyse de leur impact, il est nécessaire que la Ville initie également des études spécifiques, notamment sur les enjeux de déplacement et sur le réaménagement des deux places. Je vous tiendrai au courant... en temps réel, je ne sais pas parce qu'en temps réel, c'est un exploit, mais en tout cas, le plus rapidement possible, de l'ensemble de ces initiatives. J?émets un avis favorable, comme je l?ai dit, à votre v?u.

Mme Colombe BROSSEL, adjointe, présidente. - Merci beaucoup, Monsieur MISSIKA.

Je mets aux voix, à main levée, ce v?u avec un avis favorable. Qui est pour ? Qui est contre ? Qui s?abstient ? Le v?u est adopté. Merci. (2014, V. 84).