Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2014
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Ouverture de la séance.

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2014


 

Mme LA MAIRE DE PARIS. - Mes chers collègues, je vous demande de prendre place. Hommage aux victimes de l'attentat de Bruxelles.

Mme LA MAIRE DE PARIS. - Je vous propose que nous réalisions une minute de silence en hommage aux victimes de l'attentat de Bruxelles, pour lequel nous apportons toute notre solidarité.

(L?Assemblée, debout, observe une minute de silence).

Merci, mes chers collègues. Condoléances.

Mme LA MAIRE DE PARIS. - Je vous propose de rendre hommage aussi à notre collègue Emile August. Le Conseil de Paris a appris avec tristesse la disparition le 31 mai 2014 de M. Emile August, ancien conseiller de Paris. Né avant-guerre à Liège en Belgique, Emile August a d'abord épousé une brillante carrière de juriste. Docteur en droit, lauréat de la faculté de Paris, il a notamment exercé les plus hautes responsabilités au sein du groupe Air France dont il a été le directeur juridique. En complément de ses activités professionnelles, cet authentique passionné de droit s'est toujours employé à transmettre son savoir auprès des jeunes générations. C'est ainsi qu?il a été maître de conférence dans plusieurs universités de la Région parisienne, notamment à la Sorbonne. Parallèlement, Emile August s'est engagé dans la vie politique de notre pays en rejoignant le Rassemblement pour la République. Membre du Comité central à partir de 1977, il a exercé d'importantes responsabilités. Elu une première fois au Conseil de Paris dans le 11e arrondissement en 1983, il a occupé de 1984 à 1989 la fonction de conseiller délégué auprès du Maire de Paris en charge des affaires juridiques. Réélu en 1989, il est alors devenu vice-président de la 2e Commission du Conseil général. De 1995 à 2001, il a encore servi durant six années les Parisiens en siégeant au Conseil du 11e arrondissement. Officier dans l'Ordre national du Mérite, titulaire de la médaille des opérations d'Algérie et de la médaille d'honneur de l'aéronautique, Emile August laisse le souvenir d'un homme droit et compétent. Ses obsèques ont été célébrées le 10 juin 2014 en la cathédrale Saint-Louis des Invalides à Paris dans le 7e arrondissement. En mon nom et au nom du Conseil de Paris, j'exprime à sa veuve, à ses enfants, à ses petits-enfants ainsi qu?à l'ensemble de ses proches les condoléances de notre Assemblée.

(L?Assemblée, debout, observe une minute de silence).

Merci, mes chers collègues.

Mme LA MAIRE DE PARIS. - Nous avons aussi appris le décès survenu le 12 juin de M. Claude Challal, ancien maire R.P.R. du 10e arrondissement. Un hommage lui sera rendu à notre prochaine séance de Conseil de Paris. Je vous remercie. Monsieur LEGARET, vous souhaitez prendre la parole ?

M. Jean-François LEGARET, maire du 1er arrondissement. - Merci, Madame la Maire. Mes chers collègues, Emile August, tous ceux qui l'ont connu revoient sa haute stature, son sourire chaleureux, un homme au grand c?ur. En effet, Emile August incarnait cette authenticité chaleureuse au service des autres. Profondément humaniste, ayant connu le déracinement et les migrations russes, les origines de sa famille, il était avant tout d'une grande fidélité à ses convictions, aux valeurs du gaullisme qui ont conditionné son engagement politique dès la faculté de droit de Paris et, par la suite, auprès de Jacques CHIRAC depuis la création du R.P.R. Fierté d?être élu parisien, fidélité à ses mandats de conseiller de Paris dans le 11e arrondissement qu?il affectionnait tant, auprès d?Alain DEVAQUET et de Claude-Annick TISSOT. Sa formation de juriste de haut niveau, son expertise reconnue et appréciée, les cours de droit qu?il a dispensés, ses fonctions de directeur juridique d?une grande entreprise comme Air France faisaient de celui un homme qui détestait les conflits. Toujours prêt à ?uvrer à des solutions de rapprochement, d?entente, parfois même sur les cas les plus improbables. Il était par excellence l?ami à qui on aimait se confier, l?ami à qui on aimait demander conseil. Il ne décevait jamais car il tenait le langage de la vérité. La vérité d?un homme droit, engagé sincèrement dans sa vie professionnelle, politique, municipale et familiale. La vérité d?Emile August pouvait tenir en une seule devise : rassemblement. Je veux saluer respectueusement son épouse Camille, ses fils Gilles et Nicolas, sa belle-fille Marie-Laure, ses petits-enfants Arthur et Louis et leur dire, au nom de notre présidente Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET et de tous les élus de notre groupe, dans cet hémicycle qu?Emile a si bien connu, notre peine et notre amitié dans l?épreuve qu?ils traversent. Jules Romains, dans "Les Hommes de bonne volonté" a écrit cette devise qu?Emile aurait pu faire sienne : "être un homme, c?est bien. Mais il y a encore mieux : être humain".

Mme LA MAIRE DE PARIS. - Merci à vous, Monsieur LEGARET. Adoption de comptes rendus.

Mme LA MAIRE DE PARIS. - Mes chers collègues, le compte rendu sommaire de la séance des lundi 19 et mardi 20 mai 2014 a été affiché. Le compte rendu intégral de cette même séance a été publié au Bulletin municipal officiel. Y a-t-il des observations sur ces documents ? Il n?y en a pas. Ils sont donc adoptés. Je vous remercie. 2014 DAJ 1009 - Action pénale destinée à mettre en mouvement l'action publique, aux fins de dénonciation des propos diffamatoires contenus dans le communiqué de l'entreprise CCLARISSE diffusé le 10 juin 2014.

Mme LA MAIRE DE PARIS. - Mes chers collègues, conformément aux dispositions de l?article L. 2121-11 du Code général des collectivités territoriales et de l?article 1er du règlement du Conseil de Paris, je souhaite maintenant vous demander de vous prononcer sur l?urgence concernant le projet de délibération DAJ 1009, relatif à l?action pénale destinée à mettre en mouvement l?action publique aux fins de dénonciation de propos diffamatoires contenus dans le communiqué de l?entreprise CCLARISSE diffusé le 10 juin 2014. Je propose donc de voter pour que nous décidions de mettre ce projet de délibération à l?ordre du jour de la prochaine séance.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DAJ 1009. Qui est pour ? Qui est contre ? Qui s?abstient ? Le projet de délibération est adopté. Je vous remercie. (2014, DAJ 1009). Ce projet de délibération DAJ 1009 va donc être inscrit en 2e Commission.