Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2014
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Général
> Type de document (Débat / Délibération)  

2014 DFPE 1005 G - Subvention (97.872 euros), avenant à convention et nouvelle convention avec Espace 19 (19e), Femmes Relais (20e) et l'association Franco-chinoise Pierre Ducerf (3e).

Débat/ Conseil général/ Juin 2014


 

Mme Colombe BROSSEL, présidente. - Nous examinons maintenant le projet de délibération DFPE 1005 G relatif à l'attribution d'une subvention à Espace 19, dans le 19e, Femmes Relais, dans le 20e et l?association franco-chinoise Pierre Ducerf, dans le 3e arrondissement. La parole est à Mme Fanny GAILLANNE, pour 5 minutes maximum.

Mme Fanny GAILLANNE. - Madame la Présidente, mes chers collègues, je serai brève dans mon propos. J?ai souhaité intervenir sur ce projet de délibération pour saluer le travail formidable réalisé par les associations que vous nous demandez aujourd?hui de soutenir au travers du financement de leurs actions menées au sein des centres de protection maternelle et infantile. Comme pour beaucoup d'entre elles, la pérennité de ces associations n'est pas toujours simple à établir. Je pense notamment au combat que le groupe Communiste avait mené dans cet hémicycle pour soutenir l'association Femmes Relais 20e. Aux côtés de l'Exécutif, il avait alors été possible de mener des négociations avec l'Etat, qui s?étaient soldées de manière positive pour l'association. Reste que cet épisode était très révélateur des difficultés que rencontrent les associations de la médiation dans les quartiers populaires. Le projet de délibération le rappelle : les financements qu'apporte l'Etat pour les postes adultes relais sont en baisse. Nous ne pouvons que le regretter. Nous saluons en revanche l?engagement de la Ville de Paris qui, lui, ne faillit pas et, en nous proposant d'accroître le soutien à ces actions, la Ville de Paris assume ses responsabilités et se démarque une nouvelle fois de l'Etat, ce que nous tenions à saluer.

Mme Colombe BROSSEL, présidente. - Merci beaucoup, Madame GAILLANNE. Je donne donc la parole à M. Bernard JOMIER pour vous répondre.

M. Bernard JOMIER. - Je souscris aux propos de notre collègue Fanny GAILLANNE parce qu?il s'agit de subventions extrêmement utiles en protection matérielle et infantile, c?est-à-dire qui visent à assurer un accès aux soins en termes de santé de la mère et de l'enfant à une catégorie de femmes qui ont des difficultés pour y accéder pour une double raison : l'obstacle de la langue et un obstacle culturel dans la représentation de la maladie et de la prise en charge des soins. Donc, le travail que font ces différentes associations pour aider les femmes à accéder aux prestations de la protection maternelle et infantile est absolument essentiel et ce travail s'adresse à une population défavorisée essentiellement, comme cela a été noté, et sans cette aide ce sont de nombreuses femmes qui se retrouveraient dépourvues et en grande difficulté sur ce plan de leur santé. Je regrette également le désengagement de l'Etat qui, malheureusement, ne remplit pas toujours correctement ses missions en la matière. Je vous remercie.

Mme Colombe BROSSEL, présidente. - Merci beaucoup, Monsieur JOMIER. Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DFPE 1005 G. Qui est pour ? Contre ? Abstentions ? Le projet de délibération est adopté. (2014, DFPE 1005 G).