Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 1996
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

117 - QOC 96-330 Question de M. Jean-Pierre BURRIEZ et des membres du groupe "Paris-Libertés" à M. le Maire de Paris sur le statut juridique de la "Cartoucherie" (12e).

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 1996



M. Jean-François LEGARET, adjoint, président. - La question suivante de M. BURRIEZ à M. le Maire de Paris est relative au statut juridique de la " Cartoucherie ".
En voici le texte :
"M. Jean-Pierre BURRIEZ et les membres du groupe "Paris-Libertés" souhaiteraient que M. le Maire de Paris leur précise le statut juridique de la "Cartoucherie"(12e) ainsi que le montant des aides éventuellement accordées à cet ensemble culturel de la Capitale."
Je vous communique les éléments de réponse au lieu et place de Mme Hélène MACÉ de LÉPINAY, adjoint.
Située dans le bois de Vincennes, la Cartoucherie est un ensemble de bâtiments appartenant à la Ville de Paris, qui abrite, d'une part, des équipements culturels et, d'autre part, une école associative et un centre d'équitation.
Les équipements culturels sont les suivants :
- le Théâtre du Soleil, dirigé par Ariane MNOUCHKINE ;
- le Théâtre de l'Aquarium, dirigé par Jean-Louis BENOIT et Didier BEZACE ;
- le Théâtre de l'Epée de Bois, dirigé par Antonio DIAZ FLORIAN ;
- le Théâtre de la Tempête, dirigé par Philippe ADRIEN ;
- le Théâtre du Chaudron, dirigé par Anne-Marie CHOISNE ;
- l'Association de recherche et de traditions de l'acteur (A.R.T.A.), dirigée par Claire DUHAMEL et Lucia BENSASSON, qui assure des formations destinées aux professionnels des métiers du spectacle.
Une convention de mise à disposition des bâtiments a été signée entre la Ville de Paris et chacune de ces institutions. Les conventions, qui étaient venues à échéance, ont été renouvelées pour une durée de 9 ans à compter du 1er juillet 1994. En contrepartie les occupants acquittent une redevance calculée en fonction de la surface qu'ils occupent. Depuis 1991, afin de soutenir l'activité de ces associations, souvent d'une très grande qualité, la Ville de Paris leur attribue une subvention, qui représente environ la moitié des loyers dûs.
En dehors de ces subventions compensatrices de loyers, la Municipalité n'a jamais aidé ni le fonctionnement des théâtres, ni le fonctionnement de l'A.R.T.A.
En revanche, elle a ponctuellement aidé des compagnies qui présentaient des projets dans ces lieux dont la programmation est d'une grande qualité artistique et culturelle.
Par ailleurs, des subventions d'investissement ont également été accordées à ces institutions pour les aider à financer des travaux ou l'achat d'équipement. Les subventions de ce type attribuées ces dernières années, et qui permettent d'entretenir et d'équiper des bâtiments appartenant à la Ville de Paris, sont les suivantes :

COLUMNS(7), DIMENSION(IN), COLWIDTHS(.5317,.5317,.5100,.5100,.5100,.5100,.5100), ABOVE(.1183), BELOW(.1183), HGUTTER(.0550), VGUTTER(.0550), BOX(Z_DOUBLE), HGRID(Z_HIDDEN), VGRID(Z_SINGLE), KEEP(OFF), ALIGN(CT), L1(R1C0..R1C1), L1(R1C1..R1C2), L1(R1C2..R1C3), L1(R1C3..R1C4), L1(R1C4..R1C5), L1(R1C5..R1C6), L1(R1C6..R1C7)

BUDGET2, BUDGET2, SUB2, BUDGET2, BUDGET2, BUDGET2, BUDGET2
Théâtres, A.R.T.A., Aqua-
rium, Epée de bois, Soleil, Chau-
dron, Tem-
pête

SUB2, SUB4, SUB4, SUB4, SUB4, SUB4, SUB4
1989, , 60.000, , , ,
1990, , , , , , 200.000
1991, , , , 218.400, 50.000,
1992, , 147.000, 68.800, , , 250.000
1993, 200.000, , , , ,
1994, , 64.000, , , ,
1995, 50.000 , , , 150.000, , 185.000


Une subvention de 100.000 F a également été attribuée en 1993 à l'Association des théâtres de la Cartoucherie afin de lui permettre d'acheter un autobus : il permet aux différents théâtres d'assurer un service de navettes au début et à la fin des spectacles entre la station de métro Château-de-Vincennes et la Cartoucherie.