Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 2014
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe U.M.P. relatif à un rapport annuel sur le traitement des déchets de l'administration parisienne.

Débat/ Conseil municipal/ Octobre 2014


 

M. Jean-François MARTINS, adjoint, président. - Le v?u n° 91 est relatif à un rapport annuel sur le traitement des déchets de l'administration parisienne. La parole est à Mme HAREL, pour 2 minutes.

Mme Marie-Laure HAREL. - Merci, Monsieur le Maire. Lors du dernier Conseil de Paris, nous avons pu débattre du rapport annuel de gestion, traitement, prix et qualité du service public des déchets, ce qui m'a donné l'occasion de pointer un certain nombre de mauvais chiffres, comme le taux de recyclage de déchets encore très faible à Paris et, malheureusement, en baisse chaque année. Les Parisiens trient peu, ils trient mal aussi, souvent par manque d'information. A Paris, il y a encore 94.000 tonnes d'ordures enfouies chaque année, ce qui est inacceptable. Ce rapport, que nous avons étudié le mois dernier, ne donnait, par ailleurs, pas le moindre détail sur le comportement de l'administration parisienne dans la gestion des déchets. Combien la Ville de Paris produit-elle de déchets en son nom chaque année ? Quelle proportion de ces déchets est recyclée ? Rien du tout. Alors, dans un contexte où les directives européennes nous imposent d'arriver à 50 % de recyclage, nous en sommes encore bien loin. Dans un contexte où notre Municipalité ne manque pas d'ambition, puisqu?elle s'est fixé une trajectoire "zéro déchets", alors que nous sommes encore assez mauvais élève, il me semble que la Ville de Paris et l'administration parisienne doivent être absolument exemplaires. Je demande donc, à travers ce v?u, à ce que la Maire de Paris s'engage à présenter un rapport annuel sur la manière dont la Ville de Paris produit et gère ses propres déchets, chaque année. Mao PENINOU était assez enthousiaste à l'idée de mon v?u. J'espère que ses bons sentiments n'ont pas disparu et qu'on pourra se mettre d'accord sur cette initiative nouvelle. Merci.

M. Jean-François MARTINS, adjoint, président. - Merci, Madame HAREL. Pour vous répondre, la parole est à M. Mao PENINOU.

M. Mao PENINOU, adjoint. - Oui, Madame HAREL, sur la question de l'administration éco-exemplaire, la Mairie de Paris s'est engagée depuis février 2012 à mettre en ?uvre le Programme local de prévention des déchets pour la réduction quantitative et la réduction de la nocivité des déchets et l'administration éco-exemplaire en est un des quatre axes. Avec Antoinette GUHL, nous travaillons, jour après jour, à pouvoir améliorer ceci. Mené par la Direction de la Propreté et de l'Eau, en lien avec le Secrétariat général et l'ensemble des Directions, le travail a, tout d'abord, consisté à faire un état des lieux des dysfonctionnements et des initiatives diverses dans chaque Direction. Dans chacune des Directions de la Ville, a été nommé un référent prévention chargé de ce travail. Nous sommes donc d'ores et déjà au travail sur ce sujet. Maintenant, je vais vous dire très honnêtement les choses : je vous rejoins, nous sommes très loin du compte de ce qu'il faudrait faire dans l'ensemble de l'administration parisienne sur ce sujet-là. Et je partage votre analyse : pouvoir avoir un rapport régulier sur la question amènerait peut-être les élus mais aussi les directeurs, les directrices et l'ensemble des agents de la Ville, à passer chaque année un moment particulier à se pencher sur cette question et à mieux la travailler. C'est pourquoi je suis tout à fait favorable sur le fond. Il faudra déterminer la forme exacte et le rythme exact que cela prendra, mais je donne un avis favorable à votre v?u.

M. Jean-François MARTINS, adjoint, président. - Merci, Monsieur PENINOU. Je mets donc aux voix, à main levée, le v?u n° 91 avec un avis favorable de l'Exécutif. Qui est pour ? Qui est contre ? Qui s'abstient ? Le v?u est adopté. (2014, V. 246).