Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 2014
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe Communiste - Front de Gauche relatif à l'utilisation des équipements sportifs scolaires. Vœu déposé par l'Exécutif.

Débat/ Conseil municipal/ Octobre 2014


 

Mme Colombe BROSSEL, adjointe, présidente. - Nous passons à l'examen de v?ux non rattachés : les v?ux n° 23 et n° 23 bis, relatifs à l'utilisation des équipements sportifs scolaires. Nous en avons déjà parlé. Monsieur BONNET-OULALDJ, la parole est à vous pour présenter le v?u n° 23.

M. Nicolas BONNET-OULALDJ. - Il y a eu récemment une Conférence régionale du sport d'Ile-de-France. Je crois, d'ailleurs, que le groupe U.M.P. s'était intégré dans ce débat, qui a pointé la problématique de l'utilisation des gymnases qui sont dans les lycées, dans les collèges et qui sont fermés à partir de 17 heures, après les cours d'E.P.S. Quand on parle de carences d'équipement et quand notre collègue nous fait la proposition sur 14 ou 17 équipements, nous en faisons sur beaucoup plus, et sur beaucoup plus de temps, en vous proposant d'intervenir pour ouvrir ces équipements sportifs scolaires. Voilà le sens de notre v?u.

Mme Colombe BROSSEL, adjointe, présidente. - Merci beaucoup, Monsieur BONNET-OULALDJ. Pour vous répondre, la parole est à Jean-François MARTINS, pour deux minutes maximum.

M. Jean-François MARTINS, adjoint. - Merci, Madame la Maire. J?aurais besoin de moins que cela. Je l?ai dit tout à l'heure : produire de l'offre sportive, ce sont de nouveaux équipements. C'est le projet de délibération précédent, n'y revenons pas. Mais c'est aussi aller trouver ces équipements sportifs vides, exactement quand on en a besoin, c'est-à-dire à partir de 18 heures et le week-end. Il y en a dans les établissements scolaires. Cela fait partie de la feuille de route qu'Anne HIDALGO m'a adressée. Cela fait partie d'une interrogation que le groupe Ecologiste de Paris m'avait adressée en séance au mois de juin et qui a permis, je crois, d'avancer et de commencer à travailler avec les services sur cette possibilité. Si M. BONNET-OULALDJ en est d'accord, je lui propose le v?u n° 23 bis qui permet d'abord de l'informer et d'acter entre nous d?un travail de cartographie de l'ensemble de ces équipements, de ceux qui ont une entrée autonome, de ceux qui permettent d'accéder pour les clubs et les pratiquants sans rentrer éventuellement sur les zones scolaires, que pour ces équipements nous puissions vérifier leur sécurité, leur adaptation à nos besoins sportifs. Cette cartographie est en cours. Le v?u l'acte et il nous engage collectivement à nous rapprocher du Rectorat et de la Région Ile-de-France pour les établissements scolaires et les lycées pour la Région et que, sur la base de la cartographie et de la discussion avec le Rectorat et la Région, nous puissions dès la rentrée 2016, suivant une montée en charge progressive, libérer ces équipements pour produire de nouveaux équipements sportifs, en tout cas des créneaux dans des équipements sportifs qui sont aujourd'hui vides.

Mme Colombe BROSSEL, adjointe, présidente. - Merci beaucoup. J'ai une explication de vote de Mme BUFFETEAU. Mais peut-être avant vais-je demander à M. BONNET-OULALDJ s'il retire son v?u au profit du v?u de l?Exécutif.

M. Nicolas BONNET-OULALDJ. - Nous avons beaucoup d'accords et très peu de désaccords. Bien sûr, nous acceptons cet amendement.

Mme Colombe BROSSEL, adjointe, présidente. - Merci beaucoup. Madame BUFFETEAU, je vous laisse réagir sur le v?u n° 23 bis.

Mme Anne-Charlotte BUFFETEAU. - Merci, Madame la Maire. La question de l?utilisation de ces équipements situés dans les établissements scolaires est un sujet sérieux puisque le v?u pose les bonnes questions : la demande des associations sportives de la ville pour plus de créneaux horaires, la saturation des créneaux des équipements sportifs municipaux et la sous-utilisation des équipements sportifs situés dans les établissements scolaires. Nous sommes donc favorables à ce que tous les partenaires concernés, Mairie, Rectorat et Région, étudient la possibilité d'ouvrir ces équipements au bénéfice d?associations sportives. Nous aurions même tendance à ajouter les maires d?arrondissement à la liste des partenaires concernés. Pour autant, le v?u de l?Exécutif, que nous voterons, annonçant une mise en ?uvre pour la rentrée 2016, nous vous demandons d'être vigilants sur les conditions d?utilisation d?occupation, et notamment du point de vue de la sécurité et du principe de sanctuarisation du patrimoine scolaire, évoqué par M. MARTINS.

Mme Colombe BROSSEL, adjointe, présidente. - Merci beaucoup, Madame BUFFETEAU. Je mets aux voix, à main levée, le projet de v?u déposé par l'Exécutif. Qui est pour ? Contre ? Abstentions ? Le projet de v?u est adopté. (2014, V. 219).