Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 2014
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe Communiste - Front de Gauche relatif à la cession des parts de l'Etat dans la SEMMARIS.

Débat/ Conseil municipal/ Octobre 2014


 

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Nous passons à l'examen du v?u référencé n° 49 déposé par le groupe Communiste - Front de Gauche, relatif à la cession des parts de l'Etat dans la SEMMARIS. La parole est à Mme Fanny GAILLANNE, pour deux minutes.

Mme Fanny GAILLANNE. - Monsieur le Maire, chers collègues, ce v?u porte sur la privatisation du marché de Rungis. Le marché d'intérêt national de Rungis est la plus grande halle du monde pour les produits frais, avec 332 hectares de zone d?activité.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - On approche doucement de la fin de cette séance du Conseil de Paris pour aujourd?hui. Si l'on pouvait garder un peu de tenue, ce serait impeccable. Merci.

Mme Fanny GAILLANNE. - Le marché d'intérêt national de Rungis est la plus grande halle du monde pour les produits frais, avec 332 hectares de zone d'activité, plus de 12.000 salariés. Il fournit plus de 1,5 million de tonnes de produits frais vendus chaque année. Il permet l'approvisionnement des commerces et la sécurité alimentaire des Parisiennes et des Parisiens. La SEMMARIS, société d'économie mixte, est chargée de l'aménagement, de l'exploitation et de la commercialisation des ensembles immobiliers, mais également de l'accueil des usagers et de la dynamisation du MIN. Elle remplit une mission de service public et poursuit un but d'intérêt général. L'ensemble foncier concédé à la SEMMARIS appartient pour partie à l'Etat et à plusieurs collectivités locales, dont la Ville de Paris qui est propriétaire de 13,9 % des parts. L'Etat a cédé en 2007 près de 33 % de ses parts à la société foncière ALTAREA et envisage de vendre les dernières parts qu'il possède. Nous demandons que la Maire de Paris et sa représentante au Conseil d'administration de la SEMMARIS affirment leur désapprobation au projet de concession des parts de l'Etat. Je vous remercie.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Merci. La parole est à Mme Olivia POLSKI, pour deux minutes.

Mme Olivia POLSKI, adjointe. - Comme cela a été déjà précisé par Fanny GAILLANNE, que je remercie vivement pour ce v?u et cette présentation, le marché d'intérêt national de Rungis est un élément essentiel de l'activité économique de notre ville de par sa taille, son modèle économique, son vivier d'emplois et son importance en matière d'approvisionnement pour nos commerces de proximité. Je vous propose donc d'amender votre v?u en ajoutant deux considérants. Le premier, c'est considérant l'attachement historique de la Capitale envers son principal marché alimentaire existant depuis les halles de Paris. Le deuxième, c?est considérant les enjeux stratégiques, notamment en termes d'approvisionnement, et la nécessité de disposer d'un service public pérenne et de qualité dédié aux professionnels des métiers de l'alimentaire, dont les commerçants de proximité parisiens font partie. Si vous êtes d'accord pour les accepter, j'émettrai un avis favorable à votre v?u ainsi amendé.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Etes-vous d'accord ?

Mme Fanny GAILLANNE. - Oui, d'autant plus que cela va dans le sens de notre v?u.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Parfait. Je mets donc aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par le groupe Communiste - Front de Gauche, amendée par l'Exécutif. Qui est pour ? Contre ? Abstentions ? La proposition de v?u est adoptée. (2014, V. 227).