Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 2014
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe UDI-MODEM relatif à la création d'un groupe de travail sur la sécurité dans le quartier Masséna-Olympiades.

Débat/ Conseil municipal/ Octobre 2014


 

Mme Alexandra CORDEBARD, adjointe, présidente. - Nous allons étudier maintenant le v?u n° 73, relatif à la création d'un groupe de travail sur la sécurité dans le quartier Masséna-Olympiades. La parole est à Mme Édith GALLOIS, pour 2 minutes maximum.

Mme Édith GALLOIS. - Merci, Madame la Maire. Ce quartier Masséna-Olympiades est malheureusement tristement connu des forces de police et de la Préfecture de police, qui intensifie ses efforts dans ce quartier - cela est une certitude - qui est d'ailleurs réputé comme étant l'un des plus violents de Paris. Quand on parle du quartier Masséna-Olympiades, on pourrait dire "les" quartiers car bien que proches, ils sont différents et ont chacun leur violence spécifique. Il y a également au milieu de tout cela la Villa d?Este. Malgré les efforts de renforcement de présence policière, malgré le fait que la Préfecture de police soit parfaitement consciente des problèmes qui y règnent, malgré le fait que le maire du 13e arrondissement soit également conscient et qu?il informe la population par des réunions dans les conseils de quartier, il reste encore une insécurité et un sentiment d'insécurité très fort dans ces quartiers liés au trafic de drogue et aussi essentiellement à la prostitution qui a lieu dans les caves et dans les parkings. Un mort a récemment été retrouvé sur la Villa d?Este. Tout cela m'incite donc à vous demander s'il ne serait pas possible, au-delà des réunions des conseils de quartier où des informations sont données mais ne sont pas suffisantes, visiblement, de créer un groupe de travail qui réunirait des représentants de la Préfecture de police, des membres des conseils de quartier, des élus, mais aussi des élus de l'opposition, car nous ne sommes pas souvent conviés à ce genre de réunion, afin que nous soyons informés et qu'on puisse éventuellement travailler ensemble et avancer le mieux possible pour plus de sécurité dans nos quartiers. Je vous remercie.

Mme Alexandra CORDEBARD, adjointe, présidente. - Merci, Madame GALLOIS. Je donne la parole pour vous répondre à Mme Colombe BROSSEL

Mme Colombe BROSSEL, adjointe. - Merci, Madame GALLOIS. On a déjà commencé à avoir l'échange en 3e Commission sur le v?u. Il y a quand même deux sujets qui me posent un peu souci dans votre v?u. D'abord, tel qu'il est écrit, on aurait l?impression que personne ne s'est jamais soucié des questions de sécurité à Masséna-Olympiades. Il y a une mairie d'arrondissement qui est extrêmement présente, un maire d'arrondissement, ses adjoints, qui sont extrêmement présents dans le travail partenarial sur les questions de prévention et les questions de sécurité. Pour mémoire, c'est un des arrondissements où le contrat de sécurité d'arrondissement fonctionne très bien. La dernière réunion a eu lieu le 25 juin 2014. Moi, je ne peux pas faire le "Doodle" pour inviter les élus des mairies d'arrondissement à venir dans les réunions qui leur sont ouvertes ! Il suffit d'y aller, en fait. L'information doit bien arriver jusqu'aux élus du 13e arrondissement : allez-y, et dans les réunions plénières de contrat de sécurité d'arrondissement, tous les sujets sont ouverts de la même façon. Ce n'est quand même pas moi qui vais écrire au commissaire du 13e arrondissement pour lui proposer d'aller à une réunion du conseil de quartier ! Si le conseil de quartier veut inviter le commissaire d'arrondissement, honnêtement, je vous promets que je ne m'y oppose pas. Il leur suffit d'écrire un courrier, et comme dans tous les arrondissements, et j'en profite d'ailleurs pour les remercier, en présence de M. le Représentant du Préfet de police : les commissaires d'arrondissement se déplacent pour aller à la rencontre des habitants, pour échanger et discuter avec eux. Ce sujet est vraiment pris au sérieux par l'ensemble des intervenants, et le maire du 13e arrondissement, et l'ensemble des acteurs, que ce soit la P.P., que ce soient les acteurs de la prévention, que ce soit le conseil de quartier. Des réunions ont déjà eu lieu et elles vont continuer. Voilà, moi, je ne peux pas me substituer à ceux qui font déjà le travail sur le terrain, donc honnêtement, j'apporterai un avis défavorable à votre v?u mais si vous voulez, j'appellerai le commissaire si cela peut faire plaisir.

Mme Alexandra CORDEBARD, adjointe, présidente. - Merci, Madame BROSSEL. La parole est au Représentant du Préfet de police.

M. LE REPRÉSENTANT DU PRÉFET DE POLICE. - Merci, Madame la Maire. Madame la Conseillère, les services de police du 13e arrondissement sont particulièrement attentifs à la situation de ce quartier Masséna-Olympiades, tout comme ils sont attentifs à d'autres quartiers du 13e arrondissement - je pense au secteur Paul-Bourget. Des patrouilles vététistes et pédestres sont menées quotidiennement dans ce quartier. Des équipages véhiculés assurent également des sécurisations renforcées le soir, notamment avec la B.A.C. S'agissant plus particulièrement des faits survenus le 29 septembre dernier, les policiers ont été amenés à intervenir Villa d?Este à la suite de la découverte d'un homme d'origine vietnamienne blessé par balle gisant sur la voie publique, et l?enquête est actuellement confiée à la Brigade criminelle de la police judiciaire. Au-delà de cet homicide, au regard de la physionomie de ce quartier, les faits de délinquance constatés sont principalement liés au trafic de stupéfiants et aux activités de prostitution. S'agissant du trafic de stupéfiants, il y a une action soutenue puisque ce quartier est inscrit au plan antistupéfiants de la Préfecture de police. Ce trafic génère une occupation des halls d'immeubles et plusieurs affaires marquantes ont été réalisées au cours de ces derniers mois pour éradiquer ce problème. S'agissant des activités de prostitution, le quartier Masséna-Olympiades fait l'objet d'une surveillance particulière de la Brigade de répression du proxénétisme de la police judiciaire. Je rappellerai à cet égard l'opération d'envergure menée fin 2013 à l'issue de laquelle 23 ressortissants chinois ont été interpellés, dont 8 ont été déférés. Pour lutter contre les délits liés aux activités de prostitution, des opérations de sécurisation sont réalisées chaque jour, en après-midi et en soirée. Des opérations de contrôle d'identité avec réquisition du Parquet sont également menées chaque semaine sur le secteur Villa d?Este et sur l'avenue d'Ivry afin de lutter contre le racolage et les violences faites aux personnes. L'ensemble du quartier bénéficie de huit caméras qui permettent aux policiers de faciliter leur action. L?action des services de police est également accrue par l?action des correspondants de nuit et des clubs de prévention. S'agissant plus particulièrement de votre demande de création d'un groupe de travail sur la sécurité de ce quartier, le chef de district, ainsi que le commissaire du 13e arrondissement, sont prêts à participer à toute réunion sur la situation de ce quartier, à l'initiative du maire du 13e ou du conseil de quartier, en présence des élus concernés, comme cela s'est fait déjà dans le passé, par exemple en juin dernier sur la prostitution. Je vous remercie.

Mme Alexandra CORDEBARD, adjointe, présidente. - Je vous remercie. Madame GALLOIS, maintenez-vous votre v?u ?

Mme Edith GALLOIS. - Je remercie M. le Préfet de ces explications. Je vais retirer mon v?u, en prenant acte du fait qu'il puisse y avoir une réunion avec la commissaire de police sur le sujet. Je vous remercie.

Mme Alexandra CORDEBARD, adjointe, présidente. - Je vous remercie.