Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2014
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

Compte rendu de la 7e Commission.

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 2014


 

Mme LA MAIRE DE PARIS. - Très bien. Nous passons à la 7e Commission et donc, je donne la parole, conformément au règlement intérieur du Conseil de Paris, à M. Sergio TINTIN. TINTI, pardon. Pardon, pardon, pardon. Je retire. Sergio. Pardon Sergio.

M. Sergio TINTI. - Merci quand même, Madame la Maire. Chers collègues, permettez-moi, avant de vous relater?

Mme LA MAIRE DE PARIS. - Attendez, pardonnez-moi. Voilà. Et je vous donne la parole, Monsieur Sergio TINTI, président de la 7e Commission.

M. Sergio TINTI. - Merci beaucoup. TINTI, si vous voulez bien. Madame la Maire, chers collègues, permettez-moi, avant de vous relater rapidement les sujets les plus importants traités lors de notre dernière réunion, de commencer par des remerciements à M. Antoine CHINES, directeur de la direction de la Jeunesse et des Sports et au service de l?équipement de la même direction et cela au nom de tous les membres de la 7e Commission. En effet, le premier point à traiter lors de notre réunion matinale a été la présentation du diagnostic technique et fonctionnel des 38 piscines publiques de la Ville de Paris. Un exposé clair et de qualité, proposé par M. Mathias GALERNE, chef du bureau du pôle pilotage et expertise, service de l?équipement de la DJS. Un état des lieux global qui met en évidence un parc, certes, vieillissant, avec des modes de fonctionnement très hétérogènes et caractérisé par des piscines très anciennes, qui en font aussi une ou la spécificité Parisienne. Un état des lieux sur l?accessibilité handicapés, et aussi sur la consommation d?eau et d?énergie. Des conclusions qui nous amènent à un programme d?investissement d?urgence à court, moyen et long terme : 15 ans. Un état des lieux global qui nous semble un vrai point de départ pour l?amélioration et le développement de ces lieux de pratique sportive, éducative et de loisirs, dans un cadre de services publics de qualité offerts aux Parisiennes et aux Parisiens, aux club, aux associations et aux établissements scolaires. Le projet de délibération DJS 33, sur la subvention et convention avec le C.O.M.S., nous a permis d?échanger sur l?action des offices du mouvement sportif et de l?hétérogénéité de leur fonctionnement. Concernant la délégation de Mme VÉRON, deux sujets majeurs en discussion : la charte relative au dispositif du budget participatif - on vient d?en discuter - et la gestion et l?animation des antennes jeunes de la Ville. Pour le premier, la nouveauté d?un processus démocratique qui a débuté le 24 septembre, et pour le second, une remise en question et un bilan constructif des dispositifs jeunesse existants. Pour les relations internationales, deux projets de délibération importants, présentés par M. KLUGMAN, témoignent de l?engagement de notre ville sur des enjeux de santé publique, projet de délibération DGRI 1062 sur la convention de partenariat avec l?ONUSIDA, qui se traduira notamment par une collaboration étroite sur des projets subventionnés par la Ville, par l?organisation régulière de rencontres avec les O.N.G. parisiennes, mais aussi par l?élaboration et la mise en ?uvre de coopérations décentralisées. Sur des enjeux humanitaires aussi, le projet de délibération DGRI 1061, qui concerne une subvention relativement importante et une convention avec deux associations A.C.T.E.D. et "Solidarités international", pour un programme d?aide d?urgence en République Centrafricaine et au Cameroun, pour des actions au bénéfice, d?une part, de la Ville de Bangui, notamment ses deux marchés, lieux de rencontre et de fraternité, et d?autre part, pour un camp de réfugiés dans le secteur Bertoua/Garoua-Boulaï, si je ne me trompe pas. Pour terminer, l?organisation d?événements et manifestations lors de l?anniversaire de la chute du mur de Berlin a été aussi mentionnée. Merci beaucoup.

(Mme Colombe BROSSEL, adjointe, remplace Mme la Maire de Paris au fauteuil de la présidence).

Mme Colombe BROSSEL, adjointe, présidente. - Merci beaucoup, Monsieur TINTI. Oui, applaudissez notre collègue président de Commission.