Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2014
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe UMP relatif à l'achat de terrains à l'Etat (8e).

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 2014


 

M. Julien BARGETON, adjoint, président. - Nous passons à l'examen du v?u référencé n° 136, déposé par le groupe UMP, relatif à l'achat de terrains à l'Etat dans le 8e arrondissement. La parole est à Mme d'HAUTESERRE, pour deux minutes.

Mme Jeanne d'HAUTESERRE, maire du 8e arrondissement. - Monsieur le Maire, mes chers collègues, ce v?u est déposé en référence à la communication de Mme la Maire de Paris sur les projets urbains et l'appel à projets innovants "Réinventer Paris", ayant comme objectif de concilier attractivité et dynamisme, d'une part, réponse sociale et proximité, d'autre part.

Comme l'indiquent les considérants évoqués, l'avenir que j'ambitionne pour le 8e arrondissement est de voir racheter par la Ville de Paris les terrains à céder par l'Etat situés dans le quartier Europe. Il s'agit du bâtiment sis au 26, rue de Saint-Pétersbourg, ancien siège de l'I.N.P.I., et celui de la caserne de la Pépinière, situé au 15 rue Laborde. En effet, comme vous le savez, la population du 8e arrondissement a augmenté de manière significative : près de 42.000 habitants, avec des familles nombreuses et de jeunes couples qui participent à une démographie dynamique dans l'arrondissement. Indépendamment des besoins de logements qui manquent cruellement, le 8e a besoin d'équipements publics. Aussi, avec les élus de mon groupe, nous émettons le v?u que, dès maintenant, figure au P.L.U., sur le terrain de l'I.N.P.I., un emplacement réservé pour un groupe scolaire et, pourquoi pas, permettant d'y prévoir aussi des logements sociaux ; et sur celui de la caserne de la Pépinière, un emplacement réservé pour la création d'un équipement public de type crèche et un établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes. Enfin, nous formons le v?u, que les points évoqués ci-dessus soient inscrits à l'ordre du jour des travaux du conseil de l'immobilier de la Ville de Paris. Je vous remercie de votre attention et vous invite à voter ce v?u.

M. Julien BARGETON, adjoint, président. - La parole est à M. Ian BROSSAT.

M. Ian BROSSAT, adjoint. - Merci. Merci, Madame la Maire. Vous attirez notre attention sur la question du terrain, de deux terrains en réalité. Le premier, c'est le terrain situé rue de Saint-Pétersbourg ; le deuxième, c'est la caserne Laborde. Concernant d'ailleurs le terrain de la rue de Saint-Pétersbourg, je vous rappelle que pour l'instant, la Ville n'a pas acquis ce terrain et que nous sommes encore en discussion avec l'Etat sur la possibilité pour nous d'acquérir ces terrains, ce qui suppose d'ailleurs que l'Etat pratique des prix qui soient compatibles avec nos finances. Et le moins qu'on puisse dire, c'est que nous n'avons pas encore totalement abouti sur ce sujet. Je voudrais vous dire que notre priorité de mandature, a fortiori dans les arrondissements déficitaires, c'est de produire du logement social, particulièrement dans le 8e arrondissement. Le 8e arrondissement est un arrondissement - et vous le savez mieux que moi, Madame d'HAUTESERRE - qui compte 2,7 % de logement social. C'est le deuxième arrondissement le plus déficitaire en matière de logement social, derrière le 7e. Et donc, pour vous dire les choses très clairement, notre souhait, c'est de faire du logement social à l'emplacement que vous avez cité, en l'occurrence, à la rue de Saint-Pétersbourg, et ce d'autant que le projet d'école dont vous parlez à cet emplacement-là a déjà été examiné par les services de la Ville en 2012, fin 2012. La DASCO avait conclu qu'au regard des contraintes patrimoniales du site de la rue de Saint-Pétersbourg, des complexités d'accès et de coûts, le projet ne pouvait pas aboutir, et c'est la raison pour laquelle je ne peux pas accéder à votre v?u. En revanche, nous ne sommes évidemment pas fermés à l'idée qu'il puisse y avoir une école, un établissement scolaire dans le même quartier, mais pas dans le site que vous évoquez, pas rue de Saint-Pétersbourg, parce que nous considérons que cet espace ne s'y prête pas et surtout, parce que nous avons l'ambition d'y produire du logement social pour combler le déficit en logement social à cet endroit. Donc, avis défavorable.

M. Julien BARGETON, adjoint, président. - Je vous remercie. Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par le groupe UMP, assortie d'un avis défavorable de l'Exécutif. Qui est pour ? Contre ? Abstentions ? La proposition de v?u est repoussée.