Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2014
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe UMP relatif à l'organisation d'un hommage officiel en l'honneur de Rémy Dumoncel.

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 2014


 

M. Patrick KLUGMAN, adjoint, président. - Nous passons à l'examen du v?u référencé n° 95, déposé par le groupe UMP, relatif à l'organisation d'un hommage officiel en l'honneur de Rémy Dumoncel. La parole est à Mme KOSCIUSKO-MORIZET. Vous avez deux minutes.

Mme Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET. - Merci, Monsieur le Maire. Rémy Dumoncel a fait les deux guerres. Lors de la première, il a été blessé et interné. Il a eu finalement la Croix de guerre et la Légion d'honneur à titre militaire. Lors de la seconde, il s'est engagé dans la résistance, il a accueilli des prisonniers évadés et les a fait passer en zone libre, tout cela dans un contexte dans lequel il était maire d?Avon, en Seine-et-Marne, depuis 1935. En mai 1944, Rémy Dumoncel a été informé qu'il était recherché par la police allemande. Il aurait pu à ce moment-là choisir de fuir. Il ne l'a pas fait. Il est parti retrouver son équipe à la gare d'Avon. Il ne voulait pas les laisser seuls dans cette situation. Il a de ce fait été exilé à Neuengamme, où il est finalement mort le 15 mars 1945. Ce sera donc cette année le 70e anniversaire, aussi, de son décès en captivité. Par son parcours, son action, son sacrifice, il a mérité de voir sa mémoire saluée. Et c'est le cas puisqu?une portion de la rue Dareau porte son nom. Cela dit, on constate que son nom et son histoire sont peu connus des habitants du 14e, et même parmi les habitants de la rue qui porte son nom. Ils ne savent pas forcément qui c?est, les plaques sont très peu explicites. C'est d'autant plus regrettable qu'en 1985, l'institut Yad Vashem a décerné à Rémy Dumoncel le titre de "Juste parmi les nations". C'est la raison pour laquelle nous vous proposons ce v?u, qui a été adopté à l'unanimité lors du conseil d'arrondissement. D'abord, nous proposons qu'une indication biographique soit accolée sur les plaques, notamment que la mention "Juste parmi les nations" soit inscrite. Nous proposons aussi qu'une plaque commémorative soit apposée sur le bâtiment où il habitait, au 17 rue Rémy Dumoncel. Enfin, nous demandons qu'une cérémonie puisse être organisée en mars 2015 pour pouvoir mettre en lumière cette personnalité à l'occasion du 70e anniversaire de son décès. Je vous remercie.

M. Patrick KLUGMAN, adjoint, président. - Merci, Madame la Présidente. Pour vous répondre, la parole est à Mme Catherine VIEU-CHARIER.

Mme Catherine VIEU-CHARIER, adjointe. - Madame la Présidente, j'émets un avis tout à fait favorable à votre v?u déjà adopté à l'unanimité, je le précise, du Conseil du 14e arrondissement. La Ville de Paris a déjà donné, vous l'avez indiqué, le nom de Rémy Dumoncel à une rue du 14e arrondissement en 1946, et l'hommage que vous demandez est parfaitement légitime. Il a été honoré du titre "Juste parmi les nations" tel que l'a défini la Knesset en 1953. Le titre de "Juste parmi les nations" est en effet décerné, au nom de l'État d?Israël, par le mémorial de Yad Vashem, à Jérusalem, qui honore les Justes parmi les nations qui ont mis leur vie en danger pour sauver des juifs. J'émets donc un avis favorable, étant entendu que le projet de délibération relatif à la plaque commémorative sera présenté au Conseil de Paris de février. Je profite de ce v?u auquel je souscris complètement pour faire un petit point sur la plaque commémorative du 93 rue Lauriston, dans le 16e arrondissement. Je tiens à dire que grâce aux différents acteurs, associations et à la mobilisation des élus - je pense particulièrement à Thomas LAURET, conseiller de Paris du 16e -, la mémoire des résistants sera à nouveau respectée. Vous avez bien raison, Madame Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET, de nous dire que malgré les plaques, il est courant de voir que nos compatriotes ne connaissent pas tout à fait l'histoire des gens qui sont gravés sur nos murs, donc c'est très intéressant que vous nous fassiez cette proposition et je propose à l'assemblée de voter naturellement favorablement à ce v?u.

M. Patrick KLUGMAN, adjoint, président. - Je vous remercie, Madame VIEU-CHARIER. Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par le groupe UMP, assortie d'un avis favorable de l'Exécutif. Qui est pour ? Contre ? Abstentions ? La proposition de v?u est adoptée à l'unanimité. (2014, V. 302).