Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2014
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2014 DVD 1108 - Subvention (32.000 euros) avec convention à l'association "Mieux se déplacer à bicyclette".

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 2014


 

M. Bernard JOMIER, adjoint, président. - Nous examinons le projet de délibération DVD 1108 relatif à l'attribution une subvention avec convention à l?association "Mieux se déplacer à bicyclette". La parole est à M. GOUJON. Non, la parole n?est pas à M. GOUJON. La parole est donc à M. Pascal JULIEN.

M. Pascal JULIEN. - Les trois décennies qui suivirent la Seconde Guerre, abusivement qualifiées de Trente Glorieuses, ont vu l'automobile envahir tous les espaces et singulièrement l'espace urbain et l'espace mental. "La Ville doit s'adapter à l'automobile !", assénait le Président Pompidou, ce gaulliste qui aimait aussi les grandes tours. L'automobile, pendant cette période, ne fut pas simplement le moteur de la croissance industrielle : elle devint le c?ur d'une idéologie moderniste et productiviste, un signe de réussite sociale, de distinction, une illusion de liberté individuelle, un indice de puissance nationale, et tant pis pour les matières premières, la pollution, le patrimoine, la santé publique, la couche d'ozone, l'aliénation et les générations à venir ! Au cours de cette période, le vélo vit sa pratique quotidienne décliner. Jusqu'au jour où les cyclistes réagirent. Je m'en souviens : c'était le 22 avril 1972. J'avais 18 ans et j'ai participé à cette manifestation cycliste à vélo, appelée par "Les Amis de la Terre" et dont le succès a débordé leur espérance : nous étions plus de 10.000, rendez-vous compte ! Et cela criait joyeusement notre désespoir : "La bagnole, ça pue, ça pollue et ça rend con !" "La bagnole, ça pue, ça pollue et ça rend con !" Et oui ! Ce succès inattendu redonna espoir à toutes celles et ceux qui n'étaient pas encore intoxiqués par l'idéologie dominante et c'est dans sa foulée qu'il y a 40 ans - c'est son anniversaire -, en 1974, fut créé M.D.B. : "Mouvement de Défense de la Bicyclette". L'heure était effectivement à la défense. Bien plus qu'un moyen de locomotion, le vélo devint peu à peu, pour une minorité grandissante, le symbole d'une conception de la vie, faite de convivialité, de non-violence, d'un mode de vie respectueux d'autrui, de l'air, des matières premières, de la "slow life", comme on dirait aujourd'hui dans un affreux franglais, d'une approche de l'économie alternative fondée sur des circuits courts et fondée sur une citoyenneté responsable. D'ailleurs, l'intitulé complet du bulletin de M.D.B. est "Roue Libre : le bulletin trimestriel du citoyen non polluant". En 1995, le Premier Ministre Alain JUPPÉ eut une étrange idée : restreindre les droits à la retraite et à la Sécurité Sociale des fonctionnaires, des retraités et des chômeurs. 2 millions de grévistes et 3 mois de grève des transports firent échouer, heureusement, son projet. Mais le blocage total des transports pendant cette période eut pour effet de faire redécouvrir le vélo à des milliers de gens, d'où le premier "Plan vélo parisien" en 1996 qui était quand même moins pire que les pistes tracées au sol quelques années plus tôt, entre la voie de bus et le flot de voitures, et vite qualifiées "couloirs de la mort" par les cyclistes. A travers cet exemple, chers collègues, vous aurez vu comment s?imbriquent l'histoire sociale et environnementale. Il n'y a guère que les conservateurs, et on en trouve sur tous les bords, sur tous les bancs, pour croire qu'il n'y a pas de lien entre environnement et progrès social. Alors, M.D.B., grâce à la qualification de son expertise, est peu à peu devenue la partenaire incontournable des décideurs, à toutes les échelles, parisienne, régionale et nationale puisque M.D.B. est cofondateur de la FUBICY, Fédération française des usagers de la bicyclette, devenue aujourd'hui la FUB. En 2008, M.D.B. change de dénomination sans changer de sigle. Cela devient "Mieux se Déplacer à Bicyclette". L'heure n'est plus à la défensive mais à l'offensive. La dernière livraison de "Roue Libre" se réjouit du Plan vélo proposé par Christophe NAJDOVSKI, mais la fin de l'article prend la Maire de Paris au mot et l'interroge : "Madame la Maire, vos arbitrages financiers offriront-ils à votre adjoint les moyens de réaliser les ambitions de la Ville de Paris ?" Voilà, je voulais dire un mot pour ce 40e anniversaire de M.D.B. que vous pouvez rencontrer facilement boulevard Bourdon parce que, avec deux autres associations, notamment "Vélorution", ils occupent un local qui a été mis à la disposition par la Ville de Paris. Bien sûr, on se réjouit d'approuver ce projet de délibération qui accorde 32.000 euros à M.D.B. dont les activités sont extrêmement variées. Ce n'est pas simplement que de l'expertise, c?est du marquage de vélos, c?est des animations, des balades, etc. Merci.

M. Bernard JOMIER, adjoint, président. - Merci, Monsieur JULIEN. Pour répondre à cette fresque historique de M. JULIEN, la parole est à M. Christophe NAJDOVSKI.

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint. - Merci, Monsieur le Maire. Pascal JULIEN a rappelé opportunément que l'association "Mieux se Déplacer à Bicyclette" fête cette année ses 40 ans. Je ne reviendrai pas sur l'histoire du vélo à Paris. Simplement, puisque notre collègue Pascal JULIEN a évoqué les slogans qui étaient chantés lors des premières manifestations pour le développement du vélo, rappeler que dès les années 70, Joe Dassin, dans la complainte de l'heure de pointe, chantait? je ne vous le chanterai pas, je vous le citerai simplement : "À Paris, à vélo, on dépasse les autos !" C'était déjà ce que ce nous disait Joe Dassin dans les années 70, et nous avons la volonté effectivement, dans la foulée de ce que disait ce chanteur populaire, de faire en sorte que le vélo retrouve tout simplement toute la place qu'il a en ville. C'est aussi avec ces subventions en faveur des associations qui militent pour la défense et la promotion du vélo à Paris que nous voulons travailler. M.D.B. est une association qui regroupe plus d'un millier d'habitants, qui mène des actions en matière d'éducation, de conseil auprès des cyclistes et des non-cyclistes en termes de sécurité et de prévention des accidents. Elle agit aussi pour la promotion de l'usage du vélo à Paris. Elle rend aussi des services aux cyclistes parisiens en termes d'informations sur la réglementation, les vélocistes qui existent à Paris. Elle organise aussi des balades qui sont très prisées, ainsi que la convergence cycliste, qui est un événement qui chaque année, à l'occasion de la fête du vélo, rassemble des milliers de cyclistes franciliens qui convergent vers Paris. L'an dernier, en juin 2014, ce sont plus de 4.000 cyclistes qui ont ainsi convergé vers le centre de la Capitale pour une grande randonnée à vélo suivie d'un pique-nique. 2015 sera aussi l'année de la COP21, l'accueil par Paris de la convention et du sommet sur le climat. Évidemment, le vélo étant une mobilité décarbonnée, nous avons tout intérêt aussi à promouvoir ce mode de déplacement et à faire en sorte que nous atteignions les objectifs que nous avons fixés avec Anne HIDALGO, de 15 % de part modale pour les déplacements effectués à vélo à Paris d'ici 2020. 2015 sera aussi l'année qui accueillera la rencontre internationale Velo-city à Nantes. Paris y prendra toute sa part de manière pleine et entière. Je remercie notre collègue d'avoir mis en exergue ce projet de délibération important qui permet d'accompagner les activités de l'association "Mieux se Déplacer à Bicyclette" et pour conclure, je ne saurai trop vous recommander une lecture, puisque vous avez évoqué, Monsieur JULIEN, la question de l'histoire du vélo, je vous recommanderai un livre qui s'appelle : "Le retour de la bicyclette", de Frédéric HÉRAN, paru aux éditions de La Découverte, qui est un très bon livre sur l'histoire du vélo de 1817 à 2050. Vous voyez : cela ouvre encore des perspectives pour les années à venir. Je vous remercie.

M. Bernard JOMIER, adjoint, président. - Je vous remercie. Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DVD 1108. Qui est pour ? Contre ? Abstentions ? Le projet de délibération est adopté. (2014, DVD 1108).