Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2014
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2014 DASCO 1165 - Annulations (37.513 euros), subvention (3.870 euros) et conventions avec 3 associations pour des projets d’animation mis en œuvre dans les écoles maternelles et élémentaires au titre de l'ARE.

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 2014


 

M. Julien BARGETON, adjoint, président. - Nous examinons le projet de délibération DASCO 1165 relatif aux annulations, subvention et conventions avec trois associations pour des projets d?animation mis en ?uvre dans les écoles maternelles et élémentaires au titre de l'ARE. La parole est à Mme Anne SOUYRIS.

Mme Anne SOUYRIS. - Madame la Maire, chers collègues, ce projet de délibération vise à soutenir les associations pour les projets qu'elles mettent en ?uvre dans les écoles au titre de l'aménagement des rythmes scolaires et nous l'approuvons. Néanmoins, nous aimerions profiter de ce projet de délibération pour soumettre à votre sagacité deux remarques. D'une part, les restrictions budgétaires ne doivent pas conduire à une vision comptable de l?éducation à Paris. Si nous bénéficions d'animateurs de plus en plus nombreux et formés pour animer des ateliers auprès des enfants, nous devons cependant veiller à continuer à proposer des ateliers originaux et innovants, portés par des associations favorisant l'ouverture de l'école sur son quartier et sur la société civile en général. C'est bien là l'esprit de la réforme de M. PEILLON, que les contraintes administratives et financières ont parfois tendance à effacer. D'autre part, vous le savez, le tissu associatif est aujourd'hui extrêmement fragilisé par la baisse des dotations de l'Etat aux collectivités territoriales. La Ville doit donc être extrêmement vigilante dans ses relations avec les associations. Nous en connaissons au moins une dont le volume d'ateliers proposés par la Ville a été brutalement réduit durant l'été. L'association est aujourd'hui en grande difficulté financière, organisationnelle et plusieurs de ses intervenants se retrouvent professionnellement en difficulté. Nous espérons donc que cette situation difficile restera exceptionnelle et saluons globalement l'ensemble du travail porté par la Ville et l'ensemble de la communauté éducative dans toutes les écoles parisiennes. Je vous remercie.

M. Julien BARGETON, adjoint, président. - Je vous remercie. La parole est à Mme CORDEBARD.

Mme Alexandra CORDEBARD, adjointe. - Merci beaucoup. Madame la présidente, Madame SOUYRIS, je crois que je partage l'ensemble des remarques, y compris d'ailleurs de l'attention que vous portez aux associations. Je crois en effet que la Ville, si elle était exemplaire dans son recours aux associations pour diversifier son action dans les écoles parisiennes sur les temps périscolaires, doit être attentive dans la durée à sa relation avec les associations, en prenant soin de ne pas les transformer en prestataires de service, mais bien en les considérant comme des partenaires avec qui il faut contractualiser. Nous aurons l'occasion, mais pour le renouvellement de nos marchés, d'avoir un dialogue bien en amont avec ces associations pour affiner le cadre de ces relations. Je suis sûre que vous aurez à c?ur de participer à ces débats. Merci à vous.

M. Julien BARGETON, adjoint, président. - Je vous remercie. Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DASCO 1165. Qui est pour ? Contre ? Abstentions ? Le projet de délibération est adopté à l'unanimité. (2014, DASCO 1165).