Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2014
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2014 DASES 1310 G - Subvention (18.000 euros) et convention avec l'association L'un et L'autre (19e).

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 2014


 

M. Ian BROSSAT, adjoint, président. - Nous examinons maintenant le projet de délibération DASES 1310 G relatif à l'attribution d'une subvention (18.000 euros) et d'une convention avec association "L?un et l?autre" qui est située dans le 19e arrondissement. Je donne la parole à Mme Fatoumata KONÉ.

Mme Fatoumata KONÉ. - Merci. Madame la Maire, mes chers collègues. Ce projet de délibération propose d?accorder une subvention de 18.000 euros à l?association "L?un et l?autre" pour ses activités de distribution alimentaire et nous nous en réjouissons. En effet, cette association apporte depuis près de dix ans son soutien aux personnes en situation de précarité à Paris et leur offre toute l?année, chaque samedi et dimanche midi, des repas servis à table et à l?abri. Aujourd?hui, elle sert ainsi gratuitement chaque week-end à la Porte de la Villette, sur le site des "Restos du C?ur", plus de 1.200 repas de manière inconditionnelle. Depuis la perte de la cuisine qu?elle louait en 2010 à un traiteur à La Garenne-Colombes, l?association est contrainte de servir des repas froids. Elle cherche depuis la même année un local durable avec une cuisine qui lui permettrait de servir des repas chauds, complets et nutritifs, confectionnés à partir de produit frais. Obtenir un local lui permettrait aussi de développer un volet d?insertion, en embauchant des cuisinières et cuisiniers de manière ponctuelle sur le modèle du dispositif "Première heure". Le développement de ces activités lui permettrait enfin d?organiser des distributions lors de jours fériés, pour répondre à une demande actuellement insuffisamment couverte. L?association est, par exemple, candidate pour intégrer le site Saint-Vincent-de-Paul dans le 14e arrondissement. Madame la Maire, nous connaissons l?engagement de vos services comme la difficulté à obtenir des locaux pour les associations. Nous espérons cependant que vous mettrez tout en ?uvre pour aider cette association connue de la DASES, depuis de nombreuses années, dans sa recherche de local. Merci.

M. Ian BROSSAT, adjoint, président. - Merci. Pour vous répondre, je donne la parole à Mme Dominique VERSINI.

Mme Dominique VERSINI, adjointe. - Merci, Monsieur le Maire. Mes chers collègues, Madame la Conseillère de Paris Fatoumata KONÉ, tout d?abord je vous remercie de votre question qui me permet d?aborder à nouveau, comme lors du précédent Conseil de Paris, la question de la distribution alimentaire à Paris. En effet, la Ville a comme objectif prioritaire de permettre aux personnes en très grande difficulté sociale de pouvoir avoir accès à une alimentation de qualité dans de bonnes conditions de sécurité alimentaire. C?est pour cela que nous travaillons, surtout prioritairement, à augmenter progressivement l?offre de places assises dans des lieux corrects, chauffés, pour pouvoir servir des repas aux personnes. Vous le savez, nous avons actuellement 7 restaurants Emeraude qui sont utilisés le soir en restaurants solidaires et nous allons doubler et passer à 14 restaurants durant la mandature. Par ailleurs, un certain nombre d?associations importantes ?uvrent pour la distribution de repas et la distribution de colis. Je tiens à les saluer bien sûr. Pour en citer quelques-unes, c?est la Fondation Armée du Salut, "Les Restos du C?ur", "Une Chorba pour tous", la Croix-Rouge française, le Secours populaire. Et pourtant d?autres associations, je dirai de plus petite taille, comme l?association "L?un et l?autre", apportent également leur concours à l?ensemble des actions liées à l?aide alimentaire. En fait, ce concours, comme celui de l?association "L?un et l?autre", vient compléter l?offre des grandes associations. Par exemple, sur le site de la Porte de La Villette, l?action de l?association "L?un et l?autre" permet d?avoir une couverture presque complète de la semaine à midi et le soir, à l?exception du jeudi soir. Et "L?un et l?autre" intervient notamment en complément les samedis et dimanches avec plus de 600 repas. C?est pourquoi la Ville de Paris se félicite d?apporter son soutien financier à cette association. Il est vrai que, sur la question des locaux, l?association a dû interrompre son activité fin 2010 et s?orienter vers la distribution de repas froids, en raison de la perte de la cuisine qu?elle louait dans les Hauts-de-Seine. Evidemment l?association a besoin de trouver des locaux. Je peux vous assurer que les services de la Ville ont été missionnés à travers la Commission d?attribution des locaux aux associations pour que cette association puisse bénéficier de locaux permettant de cuisiner et de servir des repas chauds, comme vous le demandez et comme il est normal de le demander. Des pistes ont été évoquées et nous suivons, en tout cas avec mon cabinet, la demande de cette association jusqu?à ce que ce soit réussi. J?en profite, s?il me reste quelques secondes, pour dire que nous approchons les 28 et 29 novembre de la grande collecte des banques alimentaires d?Ile-de-France, pour laquelle aujourd?hui un projet de délibération va être voté, permettant à cette association de pouvoir avoir un lieu de stockage à Gennevilliers pour mieux rendre service aux associations à qui elles permettent d?avoir de la nourriture qu?elles redistribuent à d?autres associations. Ce que je voulais dire pour tous nos collègues, les 28 et 29 novembre, il y aura la grande collecte alimentaire des banques alimentaires sur l?esplanade de l?Hôtel de Ville, à l?occasion des 30 ans de la banque alimentaire et qu?il y aura également un village, des ateliers cuisine, etc. et que tout le monde est invité à s?y rendre. Je vous remercie.

M. Ian BROSSAT, adjoint, président. - Merci, Madame VERSINI. Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DASES 1310 G. Qui est pour ? Contre ? Abstentions ? Le projet de délibération est adopté. (2014, DASES 1310 G).