Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2014
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le Groupe Ecologiste de Paris relatif aux familles Rom expulsées.

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 2014


 

Mme LA MAIRE DE PARIS. - Nous allons passer maintenant à l'examen du v?u référencé n° 124, déposé par le groupe Ecologiste de Paris, relatif aux familles Roms expulsées. Je donne la parole à M. David BELLIARD, pour le groupe Ecologiste de Paris.

M. David BELLIARD. - Merci, Madame la Maire. Mes chers collègues, ma collègue Anne SOUYRIS a rappelé hier, dans le cadre de la question d?actualité de notre groupe, notre inquiétude concernant les familles Roms expulsées d?un campement à Bobigny, le 21 octobre dernier. La Ville a permis la gestion d?urgence de la situation en ouvrant un gymnase pour les accueillir pendant quelques jours, quand l?Etat a manqué, lui, à ses devoirs. Cependant, les associations restent préoccupées par le cas de ces familles dont certaines se trouvent désormais à la rue et dont les enfants se trouvent déscolarisés. Ayant interpellé hier la Ville et l?Etat sur ce sujet à travers notre question d?actualité, nous retirons notre v?u mais nous tenions à rappeler que la Ville doit prendre sa part dans l?intégration de ces populations précarisées et fragilisées, alors que la politique menée par le Gouvernement est de plus en plus indigne sur ce sujet. Je vous remercie.

Mme LA MAIRE DE PARIS. - Merci à vous, Monsieur le Président du groupe Ecologiste de Paris. Un mot, Dominique VERSINI ?

Mme Dominique VERSINI, adjointe. - J?ai répondu hier à la question d?actualité qui était portée par la présidence du groupe. Effectivement, Paris est intervenue, comme on l?a dit, en urgence. C?est le dernier Conseil de Paris. Nous avons accueilli ces familles qui venaient de Seine-Saint-Denis et qui avaient été expulsées d?un campement, sans que ce soit fait en concertation évidemment avec nous. Nous les avons vues arriver le soir, nous les avons mises à l?abri, nous étions en Conseil de Paris. Le maire du 10e arrondissement a accepté qu?elles soient mises à l?abri dans un gymnase. Effectivement, l?Etat maintenant, s?est engagé? les a accueillies dans un centre d'hébergement pris en charge par l'Etat, s'est engagé à faire un diagnostic social et à proposer des solutions. Nous suivons cela de près et, évidemment, nous souhaitons, comme cela a été demandé et comme nous allons en parler après, qu'il y ait une table ronde régionale sur la question des familles Roms que l'on ne peut pas faire aller d'un département à un autre, comme ça, et sur lesquelles il faut que l'on ait une réflexion au niveau de la Métropole et qu'il y ait une coordination pour que nous ne nous trouvions pas dans ce type de situation. Je vous remercie.

Mme LA MAIRE DE PARIS. - Merci beaucoup. Et la scolarisation des enfants qui est un élément clé sur lequel je voudrais souligner, là aussi, le travail remarquable que fait Alexandra CORDEBARD, parce qu'il y a vraiment des réussites extrêmement importantes que nous mettrons, bien sûr, en évidence, avec ce travail? Elle est là, je ne la voyais pas, elle est là. ? sur la scolarisation des enfants Roms. Voilà, je voulais aussi vous remercier. Donc, le v?u est retiré, je vous remercie.