Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2014
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2014 DVD 1083 - Stations-service de distribution de carburants avenue de la Porte de Saint Ouen (17e et 18e). Contrat administratif d'occupation du domaine public avec la société Total Marketing Services.

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 2014


 

Mme Pauline VÉRON, adjointe, présidente. - Nous examinons le projet de délibération DVD 1083 relatif aux stations-service de distribution de carburants avenue de la Porte de Saint-Ouen. Je donne la parole est à M. Pascal JULIEN, pour le groupe Ecologiste de Paris.

M. Pascal JULIEN. - Bien sûr, nous approuvons ce projet de délibération. Simplement, une ou deux suggestions ou questions : est-ce que cette station prévoira bien d?offrir aux automobilistes de quoi assurer leur sécurité élémentaire ? Notamment le gonflage des pneus et le lavage des vitres ; ce sont des choses qui souvent n?existent pas dans certaines stations, et c?est tout à fait dommage. De la même manière, je suggérerais que, dans les conventions à venir, il soit étudié la possibilité d?offrir également gratuitement, en tout cas à un prix extrêmement modique, aux vélos - je parle des stations qui sont en ville ou juste en périphérie de Paris - d?offrir aux vélos un tout petit coin où ils puissent eux aussi assurer un minimum de sécurité élémentaire : petit outillage, réparation de pneus, etc. Ce sont des pistes de réflexion que je voulais faire à l?occasion de ce projet de délibération.

Mme Pauline VÉRON, adjointe, présidente. - Merci. La parole est à Mme Brigitte KUSTER.

Mme Brigitte KUSTER, maire du 17e arrondissement. - Merci, Madame la Maire. Mes chers collègues, Paris ne compte plus que 120 stations-service et ce nombre devrait encore décroître fortement dans les années à venir pour diverses raisons. La station-service de la Porte de Saint-Ouen joue un rôle important en permettant aux habitants du quartier, mais aussi à de nombreux services publics, de se ravitailler. On y trouve en effet l?un des carburants les moins chers de Paris. En revanche, elle offre un aspect visuel pénalisant et souffre particulièrement d?un manque de nettoyage et d?entretien. Aussi nous sommes satisfaits du principe de poursuivre l?exploitation de cette station-service, qui sera remise à niveau avec, à la clef, certes des tarifs moins compétitifs qu?actuellement. Son maintien évitera des trajets parasites pour ravitaillement en carburant qui n?auraient pas manqué de survenir si elle avait été supprimée. Nous pouvons également nous satisfaire que le contrat prévoie le maintien en parfait état de propreté et de salubrité de l?exploitation, ainsi que la remise en état de la parcelle à son issue, y compris une éventuelle dépollution des sols. En revanche, je regrette et nous regrettons que ce projet de contrat n?ait pas été soumis au préalable aux maires des arrondissements concernés et qu?il omette plusieurs aspects importants. Je reviendrai sur les propos que vient de tenir mon collègue, M. JULIEN, car nulle part il n?est fait question d?obliger l?exploitant à installer une station de gonflage des pneus, alors qu?il s?agit d?un point majeur de sécurité routière. Habituellement, c?est en prenant du carburant que les automobilistes en profitent pour vérifier la pression de leurs pneus ou tout du moins devrait-on les y encourager grâce à l?installation systématique de tels dispositifs. Alors que 2014 devrait présenter un mauvais bilan en matière d?accidents de la route, il est infiniment regrettable que le contrat soit muet sur ce point. Je souhaite que vous puissiez le modifier en ce sens avec le futur exploitant. Deuxièmement, ainsi que je l?ai exprimé lors de mon intervention lundi, je propose que ce territoire du 17e, cette Porte de Saint-Ouen soit le 7e projet urbanistique innovant de l?arrondissement. En effet, l'îlot qui part du périphérique pour aboutir rue André-Bréchet est l'une des entrées de Paris qui présente actuellement un aspect peu valorisant entre la tour de Paris Habitat promise à la démolition, la station essence et un parc public de stationnement semi-enterré. Le projet que nous souhaiterions permettrait de valoriser au mieux ce territoire situé à un endroit stratégique. Aussi, je m'étonne que la durée du contrat ait été fixée à 12 ans, ce qui est très long pour une concession comportant relativement peu de travaux et je crains que cela ne retarde de futurs projets. Mais, pour toutes ces raisons, néanmoins, nous voterons pour ce projet de délibération en formulant, je l'espère, de votre part, un engagement oral que vous prendrez en compte nos préoccupations et que vous consulterez à l'avenir les élus de l'arrondissement avant la finalisation de ce type de projet. Je vous remercie.

(M. Bernard JOMIER, adjoint, remplace Mme Pauline VÉRON, adjointe, au fauteuil de la présidence).

M. Bernard JOMIER, adjoint, président. - Merci, Madame la Maire. Pour vous répondre, la parole est à M. Christophe NAJDOVSKI.

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint. - Merci, Monsieur le Maire. Ce projet de délibération correspond au renouvellement de la concession pour les deux stations de la porte de Saint-Ouen, situées de part et d'autre de l'avenue de la Porte-de-Saint-Ouen, une côté 17e et une côté 18e arrondissement. La consultation a eu lieu fin 2013, avec une publication en octobre 2013 et une remise des offres fixée au 28 novembre. Deux offres ont été analysées : celle de Total et celle d?Esso qui est l'actuel concessionnaire. Il est proposé d'attribuer la concession à la société Total qui propose une redevance plus importante à la Ville mais également davantage de services, avec la réouverture et la réhabilitation des locaux actuellement non exploités, puisque la station Esso est sans personnel, pour y implanter un Carrefour Express ainsi qu?une boutique Total. Le projet Total a été jugé comme étant plus intéressant en termes de programmation mais aussi d'un point de vue financier par la Ville de Paris. C'est pour cela qu'il est proposé de le retenir. Pour ce qui concerne la question du gonflage des pneus, je retiens ce que vous proposez, donc nous demanderons au gestionnaire, même si je vous avoue que, sur cette question précise, je n'ai pas la connaissance, évidemment, de ce qu?il se passe sur chacune des stations-service sur le territoire parisien, donc nous demanderons au gestionnaire, bien entendu, qu'il puisse y avoir cette possibilité. Par ailleurs, pour ce qui concerne la proposition faite par M. JULIEN d'offrir aux vélos la possibilité d'avoir un petit point de réparations dans les stations-services, il faut bien voir que, aujourd'hui, effectivement, les stations-services sont plutôt destinées aux véhicules automobiles. Ceci étant, on a la possibilité déjà de pouvoir regonfler ses pneus quand on a une station de gonflage qui est disponible dans la station-service. On pourrait imaginer, effectivement, que ce travail soit mené en amont lors des règlements de consultation, mais cela nécessiterait d'avoir un travail pour modifier le fonctionnement d'un certain nombre de stations-services. Donc, je retiens l'idée, sachant que, de l'idée à la réalisation, il y a tout un travail à mener. Et j'en profite également pour signaler que nous travaillons aussi à la possibilité, même si ce n'est pas le cas de ce projet de délibération, à la possibilité d'inclure aussi des bornes de recharge pour les véhicules électriques, ainsi que des stations pour des véhicules qui roulent au gaz naturel, de manière à pouvoir enrichir l'offre de carburants sur les stations-services et ainsi avoir une offre diversifiée qui correspond aussi aux objectifs que nous nous sommes fixés en matière de diversification des motorisations et de promotion des motorisations propres à Paris.

M. Bernard JOMIER, adjoint, président. - Je vous remercie. Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DVD 1083. Qui est pour ? Contre ? Abstentions ? Le projet de délibération est adopté. (2014, DVD 1083).