Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2007
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2007, Voeu déposé par M. Christophe LEKIEFFRE et des élus du groupe U.M.P. pour une nouvelle organisation des bureaux de vote dans le 2e arrondissement.

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2007


 

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Nous abordons l?examen du v?u référencé n° 31 dans le fascicule relatif à l?organisation des bureaux de vote dans le 2e arrondissement et c?est M. LEKIEFFRE qui l?a déposé.

C?est M. DAGNAUD qui répondra.

Monsieur LEKIEFFRE, vous avez la parole.

M. Christophe LEKIEFFRE. - Merci, Monsieur le Maire.

C?est un v?u consensuel que je veux défendre devant vous, aujourd?hui. Il a d?ailleurs été adopté à l?unanimité des élus du Conseil du 2e arrondissement et sera vraisemblablement soutenu par mes collègues élus du 2e arrondissement au Conseil de Paris, Pierre SCHAPIRA pour le groupe socialiste et Jacques BOUTAULT pour le groupe ?Les Verts?.

En effet, nous sommes nombreux à avoir constaté au premier comme au second tour de l?élection présidentielle que l?organisation des bureaux de vote actuel n?était pas toujours optimale et pouvait donc être améliorée. Ce constat s?est particulièrement illustré dans les bureaux de vote de l?Est du 2e arrondissement numérotés de 7 à 9.

Pour information, le dernier électeur du bureau n° 7, rue Etienne-Marcel, n?a pu voter, au premier tour, que plus d?une heure après la fermeture officielle du scrutin fixée à 20 heures.

Cette situation est inacceptable et tout doit être mis en place pour que ces problèmes ne se renouvellent pas.

Dans le 2e arrondissement, le plus petit bureau compte 846 inscrits quand le plus important en compte 1.918, soit plus du double. Un autre équilibre est possible et souhaitable, à condition de nous en donner les moyens.

C?est pourquoi avec le maire du 2e arrondissement et l?ensemble des élus de l?arrondissement, toutes étiquettes politiques confondues, nous souhaitons que le nombre de bureaux dans notre arrondissement passe à dix afin de répartir de façon plus pertinente les électeurs des bureaux 7, 8 et 9 qui comptent 1.743 à 1.918 inscrits.

Je vous remercie.

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Merci, Monsieur LEKIEFFRE.

Monsieur DAGNAUD, vous avez la parole.

M. François DAGNAUD, adjoint. - Merci, cher collègue.

La mobilisation exceptionnelle des électeurs parisiens lors du scrutin présidentiel, jointe à une forte augmentation du corps électoral a en effet conduit à des délais d?attente dans les bureaux de vote qui ont été parfois excessifs. Ce fut notamment le cas dans certains bureaux du 2e arrondissement.

Afin d?anticiper ces difficultés et à la demande de Jacques BOUTAULT, maire du 2e arrondissement, deux bureaux supplémentaires avaient été créés dès 2004 qui sont venus partiellement, hélas, compenser les trois bureaux qui avaient été supprimés par l?équipe municipale précédente.

Il sera sans doute utile d?en créer un nouveau, ce qui ne pourra pas, en tout état de cause, intervenir avant les prochaines élections municipales de 2008.

La même situation s?est d?ailleurs rencontrée dans d?autres arrondissements où, de la même façon, il sera procédé à des rééquilibrages entre les bureaux et si cela s?avérait insuffisant à la création de bureaux supplémentaires.

Pour en venir au v?u lui-même, je veux rappeler à notre collègue, comme je viens de le faire en aparté à l?instant, que la création et la suppression de bureaux de vote relèvent d?un dialogue entre le Maire de Paris et les Maires d?arrondissement. Ce serait, je crois, une mauvaise manière faite à ce dialogue que de sembler vouloir ?faire pression? depuis le Conseil de Paris sur les Maires d?arrondissement en adoptant ce v?u, mais je veux rassurer notre collègue et nos collègues, le résultat sera le même et chacun aura à c?ur, je n?en doute pas, de tirer toutes les leçons utiles des enseignements de cette précédente échéance.

Je ne proposerai pas d?adopter ce v?u tout en confirmant que la carte des bureaux de vote soit revue en fonction de ce que nous avons connu.

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Je me tourne vers M. LEKIEFFRE pour savoir s?il est prêt, après ces propos apaisants, à retirer son v?u.

M. Christophe LEKIEFFRE. - Je le retire.

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Le v?u n° 31 est retiré. Merci.