Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2007
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Condoléances.

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2007


 

M. LE MAIRE DE PARIS. - Le Conseil de Paris a appris avec tristesse le décès survenu le 6 mars dernier de M. Roger Dubost, ancien Conseiller général de la Seine et ancien Conseiller municipal de Paris. Au fil d?un parcours professionnel très dense, il présida notamment une société de négoce et dirigea une revue intitulée ?La diffusion commerciale française et européenne?. Il assuma également la fonction de président du Syndicat national des agents commerciaux.

(Les Conseillers se lèvent).

Durant l?Occupation, M. Dubost apporta secours et réconfort aux réfugiés, en particulier à Tarbes et à Tours. En 1959, il devint Conseiller municipal, participant alors aux travaux de la 6e Commission jusqu?en 1961 puis de la 4e Commission de 1961 à 1965.

M. Dubost était Chevalier dans l?Ordre national de la Légion d?honneur ainsi que dans l?Ordre national du Mérite. Il était également Officier dans l?Ordre national de Léopold de Belgique et Commandeur de l?Ordre national de la République fédérale d?Allemagne.

Au nom du Conseil de Paris, et en mon nom personnel, je veux exprimer à sa fille, ainsi qu?à l?ensemble de sa famille, les condoléances émues de notre Assemblée.

(L?Assemblée, debout, observe une minute de silence).

M. LE MAIRE DE PARIS. - Puis nous avons appris avec une très grande tristesse le décès survenu la semaine dernière, le 8 mai de Louis Baillot, ancien Député, ancien Député européen, ancien Conseiller général de la Seine, ancien Conseiller de Paris et ancien Conseiller régional.

(Les Conseillers se lèvent).

Enfant de la Butte-Montmartre, Louis Baillot adhère à l?âge de 20 ans aux Jeunesses communistes et au Parti communiste français. Il devient alors secrétaire de l?Union de la jeunesse républicaine de France du 18e arrondissement. Ingénieur, diplômé notamment de l?Ecole nationale supérieure des Arts et métiers, il intègre l?Office national d?études et de recherche aérospatiale. En 1949, il est licencié pour des motifs politiques.

Il est élu en 1953 à l?Assemblée parisienne au titre du 18e arrondissement. Il en sera membre, sans discontinuer, jusqu?en 1989, présidant le groupe communiste de 1965 à 1971. En 1977, c?est lui qui conduit, et j?évoque évidemment ce souvenir avec une émotion particulière, la liste victorieuse dans le 18e arrondissement.

Louis Baillot fut également Conseiller régional, Député de Paris de 1967 à 1968, puis de 1973 à 1978 et Député européen de 1979 à 1989.

Homme de conviction et d?une grande rectitude intellectuelle - j?en témoigne - Louis Baillot laissera la trace d?un militant exemplaire, d?un homme généreux et attentif aux autres mais aussi d?un parisien amoureux de cette Butte-Montmartre dont il fut une figure estimée par tous.

Je veux également rappeler qu?il fut, entre autres responsabilités, Secrétaire général de la Société d?histoire et d?archéologie des 9e et 18e arrondissements et Vice-Président des Amis de la Commune de Paris.

Louis Baillot était Chevalier dans l?Ordre national de la Légion d?honneur.

Au nom du Conseil de Paris, en mon nom personnel, je veux assurer son épouse, ses enfants et ses petits-enfants de toute notre affection dans l?épreuve qu?ils affrontent et je leur adresse les condoléances sincères de notre Assemblée.

(L?Assemblée, debout, observe une minute de silence).