Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 2009
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Général
> Type de document (Débat / Délibération)  

2009, DASES 185 G - Aménagement transitoire du dispositif de prévention spécialisée : Signature d'une convention avec l'association Olga Spitzer (12e) pour son action de prévention spécialisée sur le 11e arrondissement ; Signature de 2 avenants aux conventions passées avec le Département de Paris à 2 associations pour leurs actions de prévention spécialisée.

Débat/ Conseil général/ Avril 2009


 

M. Christian SAUTTER, président. - Nous passons à l'examen du projet de DASES 185 G concernant notamment la signature d'une convention avec l'association Olga Spitzer (12e), pour son action de prévention spécialisée sur le 11e arrondissement.

M. Gilles ALAYRAC veut interroger Mme EL KHOMRI.

Donc, Monsieur Gilles ALAYRAC, avec votre esprit de concision habituelle, je vous donne la parole.

M. Gilles ALAYRAC. - Le Département, en effet, a procédé à une évaluation du travail réalisé par deux associations de prévention dans le 15e arrondissement. Et cette évaluation, sur laquelle je n'ai pas à me prononcer, le conduit aujourd'hui à nous proposer deux nouvelles associations de prévention spécialisée.

Les élus du 15e, en tout cas ceux de la gauche, j'en suis persuadé, estiment qu'il y a là, à travers cette politique, le signal d'une relance ou d'une redynamisation de l?action de prévention spécialisée dans un arrondissement qui en a bien besoin. Certes, le 15e n'est pas un arrondissement particulièrement touché par la délinquance, et en particulier par celle des jeunes, mais nous ne pouvons pas sous-estimer depuis ces derniers mois une recrudescence de la violence émanant de jeunes gens.

Nous sommes, en effet, concernés de plus en plus par des phénomènes de bandes qui ont parfois des armes et qui recourent à des actes violents et à des bagarres. Ces questions sont du ressort de la police. La Ville, le Département n'ont pas la compétence légale de s'attaquer au trouble à l'ordre public, mais ils doivent, ils peuvent, et d?ailleurs, ils le font, accompagner l'action de l'Etat par une politique active de prévention.

Et la prévention dans le 15e, c'est un travail de terrain à mener dans des quartiers où les jeunes sont dés?uvrés, où le chômage est élevé pour eux, où ils passent beaucoup de temps dans la rue et où certains sont touchés par la pauvreté. Ce sont les quartiers des Périchaux, de Brancion, de la rue Falguière, de la rue Bargue, de Beaugrenelle qui sont concernés. C'est aussi le quartier Duplex, endeuillé le 16 décembre dernier par un terrible drame qui a traumatisé ses habitants et pour lequel la Ville de Paris mène une action de mobilisation de ses moyens, sous l'impulsion de Mme Anne HIDALGO.

Tous ces quartiers sont ceux où vivent dans l'habitat social nos concitoyens des classes moyennes, nos concitoyens les plus modestes, parfois les plus démunis ; ils sont aussi les plus fragiles. Nous avons à les écouter et à leur apporter une réponse en matière de prévention et de sécurité.

Je me félicite donc de la nouvelle impulsion qui est donnée à l'action de prévention avec la désignation des associations ARC 75, qui va intervenir à Duplex, et de l?ANEF.

Oui, nous avons des exigences importantes à l'égard de ces deux structures : qu?elles fassent un travail de terrain assidu, un travail de suivi de la scolarité et d'insertion professionnelle pour ces jeunes.

C'est, pour terminer ce que je voulais dire, avec ce type d'intervention éducative et sociale, à la fois individuelle et collective, que nous arriverons, grâce à ce type d'action, à modifier le comportement de certains jeunes qui n'arrivent pas à s'intégrer dans la société et qui sont en état de souffrance sociale.

Merci.

M. Christian SAUTTER, président. - Merci, Monsieur ALAYRAC.

Madame EL KHOMRI, après tous ces compliments, votre réponse va être brève, j'imagine ! Vous avez la parole.

Mme Myriam EL KHOMRI, au nom de la 6e Commission. - Il s'agit ici d'un projet de délibération important pour le 15e arrondissement, qui acte l'implantation de nouvelles associations suite à des lacunes des clubs de prévention précédents. Elle traduit également une augmentation significative des moyens avec trois postes d'éducateur supplémentaires et une extension du territoire sur le secteur Duplex.

Cette réorganisation, comme l'indiquait M. Gilles ALAYRAC, va permettre d'enclencher une nouvelle dynamique et de nouveaux partenariats, pour un meilleur suivi des jeunes dans cet arrondissement. Je précise qu'arrivent en complément de la forte mobilisation du 15e, pour ne pas laisser la situation se dégrader, d'autres moyens. Je pense notamment à plus 22 % de moyens au titre du "Ville Vie Vacances" sur 2008. Egalement plus de moyens d'accompagnement scolaire, le recrutement d'un animateur à plein temps, grâce à M. Bruno JULLIARD notamment par le Conseil local de la jeunesse, une équipe de correspondants de nuit qui sera affectée au 15e, mesure décidée par M. Georges SARRE, et l?implantation de terrains de sport de proximité aux Périchaux et à Duplex, avec l'appui de M. Jean VUILLERMOZ.

J'appelle, bien sûr, à voter favorablement ce projet de délibération.

M. Christian SAUTTER, président. - Merci beaucoup. Que d'efforts !

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DASES 185 G.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2009, DASES 185 G).