Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 2009
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Général
> Type de document (Débat / Délibération)  

2009, DFPE 12 G - Approbation de la mise en oeuvre d'un schéma directeur départemental de la protection maternelle et infantile et du lancement d'une étude épidémiologique.

Débat/ Conseil général/ Avril 2009


 

M. Christian SAUTTER, président. - Nous passons à l'examen du projet de délibération DFPE 12 G concernant l'approbation de la mise en oeuvre d'un Schéma directeur départemental de la protection maternelle et infantile et du lancement d'une étude épidémiologique.

La parole est à Mme Anne-Christine LANG.

Mme Anne-Christine LANG. - Monsieur le Président, pour la première fois, la collectivité parisienne décide à travers ce projet de délibération d'élaborer un Schéma directeur départemental de la P.M.I.

A Paris, la P.M.I., ce sont 42 centres, 22.000 femmes et 55.000 enfants inscrits. Une partie de l'activité est déléguée à des partenaires, ainsi dix centres de la protection maternelle sont délégués à l'A.P.-H.P. et un à la maternité des Bluets.

Neuf centres de protection infantile sont également délégués à l'A.P.-H.P. et 15 à diverses associations.

Les services de la P.M.I. dont la mission principale est de développer les actions de promotion de la santé et de prévention sanitaire s'adressent à toutes les familles et proposent des prestations à l'ensemble des futurs et jeunes parents et des enfants de zéro à six ans.

Le rôle de la P.M.I. est central pour réduire les inégalités de santé dès la conception et dans les premières années de la vie et préserver les chances de chaque enfant de réaliser pleinement son développement physique, sensoriel, psychique, cognitif et social.

C'est dans un contexte de crise économique et sociale et de précarisation accrue tel que nous le connaissons aujourd'hui que le rôle de la P.M.I. revêt toute son importance.

Des activités de proximité dites de secteurs sont effectuées par les équipes pluridisciplinaires de service, médecins, sages-femmes, puéricultrices, psychologues, psychomotriciens et assistants sociaux et proposent des interventions à la fois dans les centres de P.M.I. et au domicile des familles.

Pour les familles confrontées à des difficultés médicales, sociales, économiques ou culturelles, les services de la P.M.I. visent notamment à faciliter le recours aux services de santé de droit commun et l'exercice des responsabilités parentales.

On le voit, les services de la P.M.I. jouent un rôle fondamental dans la prise en charge de la santé des femmes et des jeunes enfants qui est non seulement un enjeu majeur de santé publique mais aussi un des piliers du vaste service public de la petite enfance que l'équipe municipale souhaite développer.

En fonction des transformations sociologiques, économiques, démographiques et sanitaires, les besoins des Parisiens évoluaient et la P.M.I. parisienne se doit aujourd'hui, comme tous les services sociaux, d'interroger son fonctionnement et sa place dans un système en pleine évolution, et de chercher à mieux répondre encore aux besoin des Parisiens.

C'est dans cette démarche d'évolution et d?adaptation de l'offre au service des usagers que s?inscrit le schéma directeur qui est l'objet de cette délibération et qui permettra d'établir un cadre stratégique dont l'objectif est à la fois d'orienter l'action des professionnels de ce secteur et de proposer une politique de santé publique transversale et globale à destination des enfants et de leurs familles.

Afin de disposer d'un état des lieux actualisé de l?état de santé de cette population, une étude épidémiologique sera lancée, qui fera prochainement l?objet d'une consultation. Les résultats de cette première étude permettront d'avoir une connaissance précise et approfondie des besoins de santé des populations concernées par le champ de la P.M.I. et d?y confronter l'offre de services existants.

Un travail participatif avec les professionnels de terrain, les partenaires et les experts de ces domaines sera alors mis en place pour élaborer les axes stratégiques de l?action de la P.M.I. dans les années à venir.

Cette délibération est donc le point de départ de cette démarche, qui consacre l'importance que le Département de Paris entend donner à la santé des mères et des jeunes enfants, une des grandes priorités des politiques de prévention et de santé publique.

Je vous remercie.

M. Christian SAUTTER, président. - Merci, Madame LANG.

M. LE GUEN vous répond.

M. Jean-Marie LE GUEN, au nom de la 6e Commission. - Merci.

Historiquement, les services de la protection maternelle et infantile sont au coeur des politiques sociales et sanitaires du Département de Paris. Au cours de cette histoire, nous avons acquis sans aucun doute un niveau de compétence et d'efficacité très important. Mais en même temps, nous sommes aujourd'hui à un point, en raison notamment de ces évolutions de la société française, et peut-être aussi malheureusement des impacts de la crise sociale que nous connaissons et que nous allons connaître, qui nous font penser qu'il est particulièrement utile aujourd'hui d'interroger ce qui est une action forte du Département de Paris, à la fois du point de vue de sa capacité à répondre à la demande réelle, et c'est l'utilité de ces études épidémiologiques, et deuxièmement, aussi, de porter un audit sur le fonctionnement de ces structures.

En effet, assez légitimement, dans le cadre de l'ensemble des discussions sur la conduite des politiques municipales, les uns et les autres nous interrogent pour toujours améliorer l'efficience, l'efficacité de nos structures, y compris en matière de politique sociale et de politique sanitaire.

Voilà l'ambition de ce nouveau schéma départemental de la P.M.I. qui lui-même, d'ailleurs, s'inscrira dans une vision plus large de l'accueil de l'enfant au c?ur de la ville, et on a parlé à d'autres moments du service de la petite enfance.

C'est avec cette vision globale d'une nouvelle place de l'enfant à la ville et d'une nouvelle action de la Municipalité sur ce thème que je souhaite mettre en oeuvre ce schéma directeur qui sera basé sur une étude épidémiologique et sur un audit. Cela fera référence et demandera la participation de chacun pour améliorer encore nos capacités de réponse.

Merci.

M. Christian SAUTTER, président. - Merci, Monsieur LE GUEN.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DFPE 12 G.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2009, DFPE 12 G).