Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 2009
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Général
> Type de document (Débat / Délibération)  

2009, Vœu déposé par le groupe "Les Verts" relatif au maintien d'un centre d'hébergement d'urgence implanté sur le site Broussais dans le 14e arrondissement et destiné à l'accueil de jeunes filles S.D.F. Vœu déposé par l'Exécutif.

Débat/ Conseil général/ Avril 2009


 

M. Christian SAUTTER, président. - Nous passons à l'examen de la proposition de v?u référencée n° 16 G dans le fascicule, déposée par le groupe "Les Verts" et du projet de v?u référencé n° 16 G bis déposé par l'Exécutif, relatifs au maintien d'un centre d'hébergement d'urgence implanté sur le site Broussais dans le 14e arrondissement, et destiné à l'accueil de jeunes filles S.D.F.

M. René DUTREY va présenter la proposition de v?u n° 16 G et Mme Olga TROSTIANSKY lui répondra.

Vous avez la parole, Monsieur DUTREY.

M. René DUTREY. - Ce v?u exprime les inquiétudes des élus "Verts" du 14e arrondissement et de l'ensemble de la majorité quant à la fermeture annoncée du centre d'hébergement d'accueil de jeunes filles âgées de 18 à 25 ans qui existait dans le site de Broussais depuis le 16 décembre dernier dans le cadre du Plan grand froid.

Ce centre n'a pas une activité historique depuis longtemps mais il a le mérite de très bien fonctionner. Ce centre est appelé à fermer. Cela suscite beaucoup d'inquiétudes. Le travail réalisé était intéressant et efficace.

Ce v?u a pour objet d'interpeller le Gouvernement et la Ville de Paris sur l'avenir de ce centre.

Je vous remercie.

M. Christian SAUTTER, président. - La parole est à Mme TROSTIANSKY pour vous répondre et présenter le v?u n° 16 G bis.

Mme Olga TROSTIANSKY, vice-présidente. - Monsieur le Président, mes chers collègues, comme vous le savez, le pavillon Leriche qui héberge actuellement des jeunes femmes sans domicile fixe est concédé par l'A.P.-H.P. au rectorat de Paris qui prévoit sa mise à disposition aux étudiants de Necker.

Pour mémoire, je tiens à le rappeler devant vous, cet hébergement inscrit dans le cadre du Plan grand froid a évolué de 19 places ouvertes le 7 novembre pour atteindre au 31 mars 95 places dont une cinquantaine réservées aux hommes.

Sensible à nos arguments et confiant dans la qualité de ce dispositif et du travail mené dans une situation d'urgence, le rectorat a accepté que le gestionnaire de cet établissement, la Croix-Rouge française, préserve jusqu'en septembre 2009 la mobilisation de 50 places dédiées à de jeunes femmes.

D'autre part, à partir de la mi-avril, 37 familles seront accueillies de manière transitoire dans un bâtiment annexé à ce site.

Ces familles, soit 40 à 50 personnes suivies par l'association Emmaüs quittent en effet le centre Arago, voué à se transformer en résidence sociale et maison relais, avant d'intégrer fin 2010 le centre d'hébergement définitif de la rue Tlemcen dans le 20e arrondissement.

Monsieur René DUTREY, vous ne douterez pas que M. le Maire, moi-même et les services de la Ville sommes particulièrement attentifs et vigilants aux réponses apportées aux manifestations de détresse et d'exclusion sociale.

Ainsi, nous allons lancer prochainement en collaboration avec la Région et l'État un appel à projets pour des structures innovantes dédiées à des publics spécifiques.

Nous sommes conscients que ces jeunes filles, victimes de violences conjugales pour certaines, intrafamiliales pour d'autres et en situation de rupture sociale nécessitent une attention particulière et un accueil adapté.

Je vous propose de retirer votre v?u et de voter celui de l'Exécutif.

Je souhaite faire une remarque complémentaire et un ajout par rapport au v?u que j'ai présenté : c'est pourquoi, sur proposition de l'Exécutif, le Conseil de Paris émet le v?u que soit maintenu à terme, au minimum et au moins en nombre identique, les places d'hébergement dédiées aux femmes en difficulté.

Petite modification et le reste est inchangé.

M. Christian SAUTTER, président. - Monsieur DUTREY, vous avez satisfaction. Vous retirez votre v?u ?

M. René DUTREY. - Je retire mon v?u.

M. Christian SAUTTER, président. - Je mets aux voix, à main levée, le projet de v?u déposé et amendé par l'Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de v?u est adopté. (2009, V. 22 G).